S’abonner au mag
  • France
  • Ligue 1
  • 14e journée

En direct : AC Ajaccio – Marseille (1 – 3)

Par
En direct : AC Ajaccio – Marseille (1 – 3)
-

À jouer

C’est terminé. L’Ohème engrange mine de rien son deuxième succès consécutif en Ligue 1. Dédé Gignac et Flo Thauv’ ont été les grands artisans de cette victoire. Il faut dire aussi que l’adversaire n’était pas monstrueux, loin de là… A bientôt les loulous !

3 minutes de temps additionnel.

L’égoïsme par Jordan Ayew. Lancé dans l’axe, le frère d’André peut servir Payet à droite et Khalifa à gauche. Il choisit la frappe. Elle est toute pourrie et passe largement à gauche.

Changement pour Marseille. Saber Khalifa remplace Florian Thauvin. Le minot a été une nouvelle fois brillant.

Mis à part sur coups de pied arrêtés, les anciennes ouailles de Ravanelli n’ont jamais inquiété Steve Mandanda ce soir.

Très bon ce soir et auteur d’un but splendide, Gignac cède sa place à Jordan Ayew.

Gignac n’est pas loin du doublé. Une nouvelle fois sur le côté gauche, Gignac dépose Hengbart et tente de passer la balle entre les jambes d’Ochoa. Sans succès.

Changement pour Marseille. Le jeune Mario Lemina remplace un Mathieu Valbuena fatigué aujourd’hui.

Changement pour AC Ajaccio. Salim Arrache remplace Eduardo.

S’ils passaient la troisième, les hommes d’Elie Baup pourraient facilement inscrire le quatrième tant l’opposition est faible.

Thauvin est en pleine bourre, transperce les lignes adverses sans problème mais frappe au dessus.

Changement pour AC Ajaccio. Claude Gonçalves remplace Johan Cavalli. Bracconi sent que son équipe est au bord de la rupture.

But de Florian Thauvin. Les Marseillais prennent le large. Les Ajacciens ont du plus en plus de mal à se dégager. Sur une énième offensive des continentaux, Payet centre pour le petit Florian qui n’a plus qu’à ajuster Ochoa d’un plat du pied. Tranquilou.

Après un début de match poussif, les Marseillais semblent mieux tenir leurs adversaires désormais. La charnière Nkoulou-Diawara est sérieuse. Devant, Thauvin fait mal à chaque coup de rein. On pourrait même dire que le ballon circule plutôt bien.

Pour lancer une petite pique à Ravanelli, Christian Bracconi disait cette semaine que l’AC Ajaccio n’était pas la Juventus Turin. On confirme Christian.

Carton jaune pour Jean-Baptiste Pierazzi pour une faute sur Valbuena. Gignac se charge du coup franc. Ochoa repousse.

C’est reparti. La balle dans les pieds ajacciens.

Lionel Jaffredo siffle la mi-temps. Marseille mène grâce à Gignac, auteur d’un but de grande classe.

Payet tente d’imiter Gignac mais sa volée passe juste au dessus.

Suite à un coup franc mal tiré de Valbuena, la défense corse dégage à la va comme je te pousse. Abdallah récupère et centre. Frappé par la grâce, Gignac contrôle de la poitrine, et balance une volée monstrueuse en lucarne. SUBLIME.

LA PERLE DE GIGNAC !

Ce match s’emballe ! Payet fait des misères à la défense ajaccienne et envoie une belle frappe à 20 mètres. Ochoa repousse le tir mais la balle revient dans les pieds de Gignac et de Thauvin. Les deux Olympiens se gênent et Dédé finit par tirer à côté. Un loupé de classe internationale.

But de Grenddy Perozo pour AC Ajaccio. Sur un coup franc excentré tiré par Johan Cavalli, Perozo, libre de tout marquage, et légèrement hors-jeu, place sa tête et troue Mandanda.

Juste au moment où on se disait que l’OM était en train de relever la tête, Thauvin fait un pressing de dingue et parvient à récupérer la balle sur la droite. Son centre instantané trouve Payet qui reprend sans contrôle à l’entrée de la surface. 1-0. Cruel pour Ajaccio.

BUT de Payet !

La classique de Gignac qui tape une nouvelle fois le poteau !!! Sur la gauche encore une fois, Gignac se décale sur son pied droit et sort son attaque spéciale : la frappe enroulée de 30 mètres. Limpide, la balle s’écrase sur la base du poteau gauche. Dommage pour les Marseillais.

Ca y est, ça se chauffe déjà. Suite à un contact un peu musclé, Thauvin pousse Cavalli qui n’apprécie pas du tout et tente de mettre un coup de boule au sale gosse marseillais. Monsieur Jaffredo ne sort pour l’instant pas de biscottes.

Mandanda est vigilant devant Eduardo et lui chipe la balle dans les pieds. Dans l’ensemble, les Marseillais ont du mal à contenir les offensives corses. André est particulièrement en jambes pour l’instant.

Le poteau de Gignac !! Suite à une bonne combinaison entre Cheyrou et Valbuena, Dédé reçoit la balle sur l’aile gauche et envoie un centre un peu raté qui tape le poteau d’Ochoa.

Côté jeu, c’est pour l’instant très très faible. A part quelques coups et quelques longs ballons trop longs justement, rien de bien bandant à se mettre sous la dent.

Crescenzi déboîte Romao. Il est là le défi physique tant attendu.

Premier contrôle ajaccien. Directement en touche. Ca part bien.

C’est parti les enfants. L’OM donne le coup d’envoi.

En face, une équipe d’Ajaccio en mode « back to basics » compte bien proposer un défi physique à l’adversaire. Christian Bracconi devra cependant une nouvelle fois composer avec de nombreux blessés. Mutu, Zubar, Faty et Pedretti sont toujours chez le doc.

La victoire contre Sochaux a-t-elle effacé le terrible automne des Olympiens ? Telle est la question qui doit tourner en boucle sous la casquette d’Elie Baup. Quoi qu’il en soit, l’entraîneur Marseillais fait confiance à Dédé Gignac pour ramener les trois points au bercail. Après de longues semaines d’errance, l’ancien Toulousain retrouve sa place de titulaire à la pointe de l’attaque. Petit vélo, Thauvin et Payet seront chargés de lui donner du grain à moudre.

Après une trêve internationale riche en émotions, retour au quotidien de la Ligue 1 les cocos. Le premier match de cette 14e journée voit l’Olympique de Marseille quitter le continent pour aller affronter l’AC Ajaccio sur ses terres.

Par

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine