S’abonner au mag
  • Ligue 2
  • Barrage
  • AC Ajaccio-Le Havre (2-2)

Ajaccio verra les barrages après un match de barge

Par Julien Duez
Ajaccio verra les barrages après un match de barge

Dans une rencontre étouffante et marquée par cinq expulsions dont celle du coach de l'ACA Olivier Pantaloni, Ajacciens et Havrais ont dominé une mi-temps chacun. Après l'ouverture du score de Ghislain Gimbert, Jean-Philippe Mateta égalise puis donne l'avantage aux siens sur penalty, avant d'être expulsé pour avoir commis le crime de célébrer son but en chambrant les supporters corses. Un bijou de Mady Camara à la dernière seconde envoie les deux équipes aux tirs au but. Et à la fin, c'est Ajaccio qui passe et affrontera Toulouse dès mercredi, grâce à la main ferme de Jean-Louis Leca.

AC Ajaccio 2-2 (5-3 tab) Havre AC

Buts : Gimbert (17e), Camara (120e+6) pour l’ACA // Mateta (36e, 110e) pour le HAC

À l’usure. Le feuilleton le plus haletant de la semaine s’est terminé à l’usure, presque comme une évidence. Dans le parcage havrais, deux courageux supporters ont regardé leur équipe encaisser le premier but, puis un inusable Jean-Philippe Mateta faire remonter la pente au club doyen dans la foulée, et lui donner l’avantage sur penalty. Ce dimanche soir, François-Coty est passé par toutes les émotions, dans une partie qui a vu l’expulsion de cinq acteurs, dont l’entraîneur corse Olivier Pantaloni. Mais à la fin, c’est le coach corse qui jubile depuis sa tribune, puisque ce sont ses garçons qui l’emportent au mental, grâce à l’égalisation de Mady Camara à la toute dernière seconde, puis en gardant la tête froide dans une séance de tirs au but à déconseiller aux cardiaques, lors de laquelle le seul Zinedine Ferhat a échoué, voyant sa tentative repoussée par un énorme Jean-Louis Leca.

Au-delà de la fatigue

L’entame du match est à mettre au crédit des Corses qui se créent les meilleures occasions et ouvrent logiquement le score, lorsque Maazou décale Gimbert côté droit. L’ancien Havrais ne réfléchit pas et reprend de volée à l’entrée de la surface. À pleine vitesse, le ballon atterrit en plein dans le petit filet de Thuram (1-0, 17e). Pour les Ciel et Marine, c’est la douche froide, d’autant plus que Yacouba Coulibaly doit sortir sur la civière quelques minutes plus tard après avoir été mis K.O. par un ballon de Moussa Maazou, dont les supporters acéistes scandent le nom. Ambiance. À la provocation, les visiteurs oublient leurs deux allers-retours Normandie-Corse en 48 heures et répondent par l’égalisation. Bonnet prend toute la défense ajaccienne de court et centre pour Mateta qui n’a plus qu’à marquer dans le but laissé vide par Leca (1-1, 36e). Le meilleur buteur du HAC double la mise dans la foulée, mais son but est sévèrement refusé pour une faute commise sur Lejeune.

Mateta, la joie de trop

Les Havrais reprennent des couleurs. Mais il faut soit de la maladresse, soit un excellent Jean-Louis Leca pour les empêcher de prendre l’avantage. De quoi faire s’échauffer les esprits : Hergault et Gory manquent d’en venir aux mains, et Olivier Pantaloni est exclu en tribune (ce qui ne l’empêchera pas de venir sur le terrain coacher ses gars un peu plus tard, sans que cela ne choque plus que cela le corps arbitral). Direction la prolongation. À dix minutes de la fin, Mathieu Coutadeur le rejoint à son tour pour avoir bousculé et traité l’arbitre d’ « escroc » , selon les dires de Riad Nouri au micro de Canal+. Mateta transforme le penalty (1-2, 111e), puis célèbre à la Memphis Depay, entraîne un début de bagarre sur le terrain et manque de provoquer un envahissement de terrain.

M. Schneider décide alors de sortir un carton rouge à Mateta pour ce qu’il considère être une provocation impardonnable. Pour ce prix-là, Mateta aurait certainement répondu aux deux Ajacciens (dont Gimbert) qui lui ont collé une tarte dans la mêlée. Généreux, Schneider renvoie également le Normand Denys Bain et le Corse Joris Sainati aux vestiaires. On joue à neuf contre neuf et c’est le moment que choisit l’ACA pour poser réserve, considérant que Coutadeur n’aurait jamais dû être expulsé. Dans les dernières secondes, Mady Camara, entré à la place de Boé-Kane, envoie un boulet de canon à l’entrée de la surface et son équipe aux tirs au but (2-2, 120e+6). Le banc envahit le terrain, quelques supporters ici, mais l’arbitre ferme les yeux. Zinedine Ferhat manque son penalty en se heurtant à la main ferme de Jean-Louis Leca. Les Corses répondent par une série parfaite ponctuée par un tir réussi par Ghislain Gimbert. L’ancien Havrais ne dissimule pas sa joie. À l’inverse de Mateta, Gimbert est autorisé à être heureux. Il a raison, c’est bien l’ACA qui défiera Toulouse en barrage dès mercredi.


AC Ajaccio (4-2-3-1) : Leca – Lejeune, Avinel, Sainati, Hergault – Coutadeur, Boé Kane (Camara, 105e) – Maazou, Cavalli (Laci, 62e), Nouri (Selemani, 74e) – Gimbert. Entraîneur : Olivier Pantaloni.

Havre AC (4-2-3-1) : Thuram – Coulibaly (Gory, 25e), Camara, Moukoudi, Bese (Özdemir, 90e+2) – Bain, Lekhal – Bonnet (Guitane, 98e), Fontaine, Ferhat – Mateta. Entraîneur : Oswald Tanchot.

Résultats et classement de la Ligue 2
Dans cet article :
Luka Elsner s’éloigne du Havre
Dans cet article :

Par Julien Duez

À lire aussi
Articles en tendances
00
Revivez France-Canada (0-0)
  • Amical
  • France-Canada
Revivez France-Canada (0-0)

Revivez France-Canada (0-0)

Revivez France-Canada (0-0)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Le Havre

Actus J. Mateta

France