Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Arsenal-Chelsea (2-1)

Arsenal se console avec une Coupe

Plus déterminés, meilleurs techniquement et parfaits tactiquement, les Gunners ont empoché leur treizième FA Cup au détriment d'un Chelsea décevant (2-1). C'est la septième victoire d'Arsène Wenger dans la compétition.

Modififié

Arsenal 2-1 Chelsea

Buts : Sánchez (4e) et Ramsey (79e) pour les Gunners // D. Costa (76e) pour les Blues

Les critiques n'en finissaient plus. Pas qualifié en Ligue des champions la saison prochaine, auteur d'un championnat pas terrible (cinquième), humilié très tôt en C1... Arsenal était condamné à boucler le printemps comme il l'avait traversé : sans folie ni grandes joies. D'autant que c'était le champion du Royaume, si impressionnant, qui se présentait devant lui en finale de la FA Cup. Au vu des saisons respectives des deux clubs, c'était évident : Chelsea était destiné à soulever le vase. Sauf qu'en une année, Arsenal a appris à se nourrir des vents contraires. Et a parfaitement maîtrisé sa partie pour gagner une treizième coupe d'Angleterre et accroître son record de succès dans la compétition.

Mais qui est le champion d'Angleterre ?


Quatrième minute de jeu. Contre toute attente, Arsenal démarre fort en faisant trembler les filets par Sánchez, bien aidé par sa main et un hors-jeu de Ramsey considéré passif par le corps arbitral. Boum. Bien fait pour les Blues, qui n'avaient qu'à continuer de jouer au lieu de lever les mains. À voir maintenant si la défense Holding-Mertesacker-Monreal, pas sexy pour un sou sur le papier, peut résister dans la réalité. Encore faudrait-il qu'elle soit mise à l'épreuve. Car sur la pelouse, les Gunners monopolisent le ballon et surclassent leurs voisins londoniens, qui ont un mal fou à se montrer dangereux. C'est dingue, mais largement observable et sans contestation possible : Arsenal est au-dessus. À croire que Chelsea n'a pas encore terminé les festivités à la suite de son titre de champion. Forcément, Sánchez se fait plaisir. À tel point que Cahill doit sauver sur sa ligne pour éviter un nouveau pion. Sans parler du double poteau du duo Welbeck-Ramsey et des sauvetages de Courtois.

Battre Conte sur le plan tactique ? Oui, c'est possible


Il faut dire que Wenger a parfaitement préparé son coup. Un 3-4-3 pour contrer le 3-4-3 de Conte, un pressing haut qui embête beaucoup Kanté, une défense bien regroupée devant les cages d'Ospina quand Özil et ses potes n'ont pas le ballon... Du coup, Chelsea accélère un peu au retour des vestiaires, en montrant les muscles dans les duels et en augmentant l'intensité. Costa, qui jouait peut-être samedi sa dernière rencontre en Angleterre, commence sérieusement à bouger le bloc rouge. Sans résultat. Et comme le temps file plus vite que ne le voudrait Antonio Conte, Arsenal se rapproche de plus en plus d'une prise qui sauverait sa saison. La fin de la mission s'avère galère malgré le deuxième carton jaune de Moses pour simulation : en guerrier modèle, Costa va arracher l'égalisation. Mais les Gunners en ont vu d'autres, et Ramsey leur redonne l'avantage quelques secondes plus tard sur un service parfait de Giroud, à peine entré en jeu. Voilà donc une septième FA Cup au compteur pour Wenger, qui établit un record et entre encore un peu plus dans l'histoire du football britannique. Tout ça au moment où il devait prendre la porte.




Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 67

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
il y a 11 heures Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 68
À lire ensuite
48 heures chrono