Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Gr. B
  3. // Portugal-Espagne

10 choses que vous ne savez pas sur Portugal-Espagne

Les deux frères ibériques vont nous offrir la première vraie passe d'armes de ce Mondial. Et si, dans l'histoire, l'Espagne a souvent su sortir gagnante de ces confrontations, le Portugal a aussi eu ses moments de gloire.

Modififié

  • Une poignée de main pour l'autonomie

  • En 1143, le Portugal gagne pour la première fois son indépendance lorsque les rois Alphonse Ier du Portugal et Alphonse VII de Castille font la paix, entérinée par le biais du traité de Zamora. Sacré Bobby, toujours présent au bon endroit.


  • Diviser pour mieux régner

  • Historiquement, Portugais et Espagnols ne se sont pas toujours foutus sur la gueule. En 1494, la Castille et le Portugal décident de se partager le « Nouveau Monde » grâce au traité de Tordesillas en 1494. Bam ! Une nouvelle claque culturelle pour les petits cerveaux à muscler.




  • 317 avant CR7...

  • Après 80 ans dynastiques avec le royaume d'Espagne, le Portugal recouvre de nouveau son indépendance en 1668. Soit 317 ans avant la naissance de Cristiano Ronaldo. Tout sauf un hasard.


  • Une première lusitanienne difficile

  • Le premier match de football entre l'Espagne et le Portugal s'est tenu le 18 décembre 1921, à Madrid. C'est le premier match officiel de l'équipe nationale portugaise, qui repart à Lisbonne avec un cinglant 3-1 dans les valises. Il y avait mieux comme cadeau à une semaine de Noël.



  • Une revanche pour une branlée

  • Dans les années trente, les bonnes relations entre Franco et Salazar n'empêchent pas l'Espagne et le Portugal de s'étriper sur le gazon vert rectangulaire. Le 11 mars 1934, l'Espagne inflige une correction sans précédent à son voisin (9-0). De quoi réveiller l'orgueil des Portugais qui, quatre ans plus tard, mettront fin à la blague en s'octroyant leur première revanche (1-0). Seize ans après la création de la sélection, il était temps.


  • Un nul qui arrange (presque) tout le monde

  • L'Euro 1984 en France est la première compétition internationale durant laquelle les deux pays s'affrontent. Pour un bon vieux 1-1 qualifiant les deux équipes et éliminant la RFA. Un coup du sort qui a forcément fait plaisir à l'Algérie.


  • L'Euro ensemble

  • Le 1er janvier 1986, les deux pays entrent ensemble main dans la main dans l'Union européenne. Moment joyeux.




  • Cri-Cri ? Non, Nuno Gomes

  • Pour son premier match face à l'Espagne, Cristiano Ronaldo et le Portugal tapent l'Espagne lors de l'Euro 2004 au pays. Grâce à un but de Nuno Gomes juste avant l'heure de jeu. Tout ça pour voir Ronaldo pleurer en finale. Nul.


  • Nani gâche la fête

  • Lors du huitième de finale du Mondial 2010, l'Espagne domine outrageusement le Portugal tout le long de la rencontre sans réussir à trouver la faille. La clef, c'est finalement David Villa qui sera le premier à la trouver, même si son but est entaché d'une belle position de hors-jeu. La Roja passe ce tour et file vers sa première étoile alors que le Portugal reste à quai. Pour se venger, les coéquipiers de Rui Patrício démontent David Villa et les siens quatre mois plus tard en amical (4-0). L'addition aurait même d'ailleurs pu être encore plus lourde si ce coquin de Nani n'avait pas annulé un but somptueux de CR7.

    Vidéo


  • Le dernier mot espagnol

  • Le dernier mariage en date qui a lié l'Espagne et le Portugal ? À l'occasion de l'Euro 2012, une séance de tirs au but doit départager les deux nations. Xabi Alonso manque le sien côté espagnol, mais il est le seul côté espagnol. Alors que Moutinho et Bruno Alves échouent eux aussi. Encore une fois, l'Espagne ira au bout de la compétition tandis que le Portugal n'a plus que ses yeux pour pleurer. Rebelote en 2018 ?





    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié

    VIDEOS



    Dans cet article


    Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 19 Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 21

    Le Kiosque SO PRESS

    Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    Hier à 08:00 Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 14