Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 7e journée
  3. // Valenciennes/OM (4-1)

Valenciennes explose l'OM

Dimanche cauchemardesque pour les Marseillais sur la pelouse de Valenciennes. Défaits 4 à 1 au Hainaut, les Phocéens, qui ont encaissé deux buts casquettes, ne se sont pas rassurés à une semaine du clasico. Battus pour la première fois cette saison, les Phocéens restent toutefois leader de Ligue 1.

Modififié
Valenciennes/OM : 4-1
Buts : Danic, Le Tallec (x2), Kedir. Jordan Ayew pour l'OM.


Ce n’est pas une défaite, mais un véritable cauchemar. Pas un 4 à 0, mais une rencontre où rien n’a fonctionné. En ce début d’après-midi, sur la pelouse du stade du Hainaut, les Marseillais sont passés à la caisse et ont payé leur dû. Comme si toute la réussite emmagasinée en début de saison, les victoires 1-0, les parades de Mandanda et les frappes de Gignac avaient eu un prix : celui de quatre-vingt-dix minutes de doute. Un mauvais moment à passer, symbolisé par une image : une boulette improbable de Steve Mandanda à la 39e minute qui, d’une relance à la main manquée, a offert sur un plateau le but du 3 à 0 à Foued Kadir. La gueule de bois s’annonce compliquée, demain à la Commanderie.

Panne de jeu, panne de jus

On attendait des Valenciennois émoussés par 120 minutes et une élimination en Coupe de la Ligue par Monaco en début de semaine. Pas du tout. Après quinze minutes d’un pressing incessant et d’une domination facile face à un OM méconnaissable, les Nordistes, invaincus dans leur enceinte depuis quatre mois, ont vite pris l’avantage. Excellent aujourd'hui, Gaël Danic profite de sa patte gauche, du soleil dans les yeux de Mandanda et d’un Morel qui n’avait visiblement pas envie de sauter, pour ajuster un coup franc parfait dans la lucarne phocéenne. Vexés, les Marseillais vont jouer dix minutes, les seules du match, sans parvenir à égaliser. Trop imprécis devant le but, Cheyrou et ses mille pertes de balles font regretter Lucho, tandis que Valbuena, idéalement servi par Kaboré au point de pénalty, envoie une balle dans les tribunes. Ce temps fort est le moment choisi par Rod Fanni pour bafouer le commandement numéro un du football : attaquer sa balle. Devancé par l’omniprésent Danic, le défenseur marseillais, irréprochable depuis le début de la saison, voit le Breton offrir un caviar à Le Tallec, qui ne se fait pas prier pour doubler la mise.

Qui es-tu vraiment, l’OM ?

C’est là la partie inquiétante de la prestation marseillaise. Des joueurs comme Fanni, Valbuena, Gignac et même Nkoulou, auteurs d’un début de saison à l’image de celui de leur équipe, ont totalement déjoué aujourd'hui. Nkoulou, meilleur élément de l’effectif d'Élie Baup, a peut-être pensé à Zlatan, mais s’est fait manger par Le Tallec. Triste vérité. Le but encaissé suite à la bévue de Mandanda n’est que la cerise sur un gâteau amer qu’Élie Baup n’a pas réussi à faire digérer à la mi-temps. Comme si l’OM ne payait pas déjà le prix fort, Cheyrou, blessé, doit céder sa place à Jordan Ayew. Sans complexe, les Valenciennois continuent leur récital. D’un magnifique centre, Foued Kadir trouve Anthony Le Tallec au second poteau. Plus haut que Nkoulou, l’attaquant valenciennois envoie un coup de boule qui laisse Mandanda, pourtant auteur de deux belles parades en seconde période, totalement impuissant. Les Marseillais courent alors pour sauver l’honneur, mais ni Rémy, d’une tête plongeante sur corner, ni Gignac, parfaitement servi par Valbuena, ne parviennent à alléger la note. Il faudra attendre une frappe de Jordan Ayew en fin de match pour sauver l'honneur. Il paraît qu'il vaut mieux prendre une grosse branlée que plusieurs courtes défaites. Les Phocéens, qui seront toujours leaders de Ligue 1 ce soir, doivent être plutôt d’accord. Mais plus que le score, la prestation et les individualités inquiètent. Et c’est normal. Parce que cet OM-là avait vraiment une sale tête.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68