En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Rennes cartonne, Lyon cale

La taule de Rennes face à Évian, le coup d'arrêt des Gones au Stadium et le braquage des Guingampais à Amiens face à Lens... Entre doublé de défenseur mozambicain et 0-0 au Moustoir, la deuxième journée de Ligue 1 a tenu ses promesses.

Modififié

Rennes 6– 2 Évian


Rennes n'avait pas marqué à la route de Lorient depuis le 30 mars 2014. Il fallait bien qu'Évian fasse le déplacement en Bretagne pour que la bande à Montanier se défoule. Seul suite à un coup franc, le Suédois Toivonen crucifie Hansen du plat du pied dès la 7e minute. Facile. De quoi piquer l'orgueil du Danois Daniel Wass dans ce duel de Scandinaves. À la 35e, sur un corner haut-savoyard, les Rennais se placent comme des plots dans leur surface et oublient de regarder le cuir. Wass, lui, est à l'affût et place sa tête dans la lucarne de Costil. Le problème pour les hommes de Pascal Dupraz, ce n'est pas seulement cette défense ignoble, c'est que tout réussi aux Rennais ce soir. Après un coup franc rapidement joué au milieu de terrain, le ballon arrive à l'entrée de la surface et le défenseur central mozambicain Mexer - pas Philippe, hein - cale une volée imparable. Improbable. Le public breton croit entrer dans une dimension parallèle lorsque le même Mexer triple la mise sur corner d'un coup de boule imparable. À l'heure de jeu, Toivonen, encore lui, plante le 4e pour Rennes, puis Ntep y va de son doublé. Wass réduira le score, juste pour faire son intéressant et répondre à Toivonen. Score final 6-2. Après sa défaite à Lyon, Rennes relève la tête. Pour Évian, la donne est tout autre. Avec neuf buts encaissés en deux matchs, les coéquipiers d'Olivier Sorlin sont déjà derniers. Et ils reçoivent le PSG la semaine prochaine.

Lorient 0–0 Nice


Comme d'habitude au Moustoir, Lorient a joué, Lorient a tenté, Lorient a eu des occasions, mais pas de bol : ce soir, les Merlus ont eu sur leur route le jeune gardien niçois, l'étincelant Mouez Hassen. Dommage. Sylvain Ripoll aurait pu signer une première du côté du Morbihan en remportant ses deux premiers matchs de la saison. Mais les Niçois, même s'ils ont souffert, ont tenu. 0 0. À la Puel, sans aucun doute. Les deux équipes comptent quatre points après deux journées. Au fond, ce n'est pas si mal.

Metz 1 – 1 Nantes


Un match qui sentait bon la 1re Division, Sylvain Kastendeuch et les années 90. Pas le temps d'être nostalgique cependant, puisque les spectateurs présents à Metz ont à peine le droit de poser leur postérieur sur leur siège que les Nantais ouvrent le score. Sur corner, Issa Cissokho marque pour Nantes au bout de deux minutes. Moins de dix minutes plus tard, N'Gbakoto égalise sur pénalty pour Metz, suite à une faute peu évidente de Djilobodji sur Falcon. En seconde période, entre combinaisons foireuses et frappes sur le gardien, les Lorrains tentent d'arracher leur première victoire de la saison. En vain. Après leur bon point ramené de Lille, les Grenats accrochent leur deuxième point de la saison. Les Nantais, eux, comptabilisent quatre points après deux matchs face à des promus.

Lens 0 –1 Guingamp


Lens recevait Guingamp à Amiens, mais l'ambiance était au rendez-vous. Avant d'être plombée. Après leur défaite face à Saint-Étienne, les Bretons ont bien réagi. En parfait escrocs. Avec un but bien dégueu d'un Douniama opportuniste à la 93e minute. Le match aurait pu prendre une autre tournure lorsque Guillaume avait la balle de match au bout du pied pour Lens. Mais sa frappe trop croisée frôle le montant. Au final, les trois points vont dans les Côtes d'Armor. Lens, de son côté, totalise 0 point et 4 millions d'euros de découvert après deux journées.

Toulouse 2-1 Lyon


Lyon n'avait pas marqué à Toulouse depuis le 5 novembre 2005. À l'époque, c'était Sidney Govou qui avait claqué pour les Gones. L'histoire retiendra que c'est Alexandre Lacazette qui a mis fin à cette série. Un dépoussiérage de bouquin d'histoire pas suffisant pour ramener un petit quelque chose de la Ville Rose. Lancé plein axe, Jean-Daniel Akpa-Akpro ouvre le score pour le Tef' avec un amour de balle piquée. Comme si l'OL avait besoin de ça, Umtiti sort à la demi-heure de jeu sur blessure. Pire, avant la mi-temps, Ben Yedder retourne l'opinel entre les points de suture lyonnais. Coup franc à 25 mètres, le Franco-Tunisien enroule le ballon à droite du mur. Poteau rentrant, ficelle et 2-0 pour Toulouse à la mi-temps. Après les citrons, Lyon pousse et Lacazette réduit la marque à la 75e. Mais à la fin, c'est Toulouse qui gagne. Après cette deuxième journée, les deux clubs comptent trois points chacun.

Par Antoine Beneytou
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22 lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60