1. //
  2. // 27e journée
  3. // Monaco/PSG (0-0)

Paris et Monaco accouchent d'une souris

Amorphes en première mi-temps, le PSG et l'AS Monaco ont offert un spectacle plutôt triste qui a accouché d'un match nul et vierge (0-0). Plus entreprenants offensivement, les Parisiens peuvent regretter leurs occasions manquées.

Modififié
7 81

Monaco - PSG
(-1--1)



Paris et Monaco sont-ils bâtis pour la Ligue des champions ? Si séduisantes quand résonne l'hymne de la reine des compétitions, les deux locomotives du football français présentent trop souvent cette saison un tout autre visage au moment de refouler les pelouses de Ligue 1. Toujours bien organisée, la bande de Jardim s'est contentée ce dimanche de tenir la baraque, sans pour autant approcher, une ou deux fois mis à part, des buts de Sirigu. A contrario, les Parisiens ont tenté, mais sont une nouvelle fois punis par le manque de réalisme du duo Cavani-Lavezzi, pourtant alléchant sur le papier. Paris, qui laisse une nouvelle fois passer sa chance de prendre seul le fauteuil de leader, peut nourrir de gros regrets.

Lavezzi-Cavani, duo de croqueurs


Les Parisiens donnent le coup d'envoi, mais les locaux sont les premiers à se mettre en évidence, par Martial notamment, titularisé à la place de Berbatov en pointe, et très actif dès les premières minutes. En face, les hommes de Laurent Blanc, trop statiques, ne proposent que très peu de mouvement. Du coup, les attaquants monégasques tentent d'en profiter, à l'image de Bernardo Silva qui, lancé dans la surface, trompe Sirigu, mais est logiquement signalé hors-jeu. Une fausse alerte qui réveille quelque peu les Parisiens. Sur le premier corner du match, Verratti rate de peu le ballon au deuxième poteau. Dans la foulée, Lavezzi, parfaitement trouvé dans la surface par Pastore, décale Cavani dans la surface, mais la frappe puissante de l'Uruguayen est parfaitement repoussée par Subašić.

Multipliant les appels, Cavani, lancé en profondeur, trouve Lavezzi, mais l'Argentin est bien pris dans la surface par Wallace. Compact, le bloc monégasque se replie et contient plutôt bien les quelques offensives franciliennes. Ce qui n'empêche pas les hommes de Blanc de placer quelques coups d'accélérateur. Trouvé par une louche de Maxwell, Matuidi remet ainsi astucieusement vers Lavezzi, mais le plat du pied du numéro 11 frôle le montant. Un Lavezzi en grande difficulté dans la finition, lorsque dix minutes plus tard, sa frappe croisée du gauche fuit une nouvelle fois le cadre. Côté monégasque, la réponse, timide, est donnée par Moutinho, dont la reprise, trop molle, est bien captée par Sirigu. Frileux, les Monégasques concèdent une nouvelle occasion, mais là encore, Cavani se montre imprécis et envoie une mine dans les tribunes. Après un dernier corner parisien, l'arbitre siffle la fin d'une première période médiocre, pour ne pas dire ennuyeuse.

Les regrets pour Paris


Mais la seconde période reprend sur de bien meilleures bases. Trouvé en profondeur par un superbe extérieur de Pastore, Lavezzi bute une nouvelle fois sur Subašić, mais est logiquement signalé hors-jeu. Profitant des quelques espaces laissés par une offensive monégasque, Pastore et Lavezzi réussissent un une-deux, mais la frappe du meneur est bien captée par la muraille croate. Les Parisiens poussent pour ouvrir le score, mais l'extérieur du gauche de Matuidi rase une nouvelle fois le montant. Dominateurs dans la moitié de terrain monégasque, les hommes de Laurent Blanc multiplient les offensives côté gauche, à l'image de Pastore, dont la passe en retrait est interceptée in extremis par Toulalan. Et ce n'est pas fini. À l'entrée de la surface, Verratti trouve Pastore qui pique son ballon par-dessus Subašić, mais là encore, la tentative passe à côté. Quasi inexistants offensivement, les Monégasques s'en remettent à l'entrant Dirar, dont la tête passe largement au-dessus des cages de Sirigu. Mais les locaux ne baissent pas les bras, et tentent à leur tour de jouer leur carte à fond pour tenter de ramener les trois points. Kondogbia, dont le tir détourné avait fait mouche à l'Emirates, tente ainsi sa chance de loin, mais sa tentative accouche d'un corner, qui ne donnera rien. C'est finalement Paris qui tente une dernière fois de faire la différence par un centre de Maxwell détourné par l'épaule de Wallace, mais l'arbitre ne bronche pas. Après une dernière percée stérile de Pastore, l'arbitre siffle la fin des débats. Si Monaco a obtenu ce qu'il cherchait, Paris devra encore patienter pour côtoyer les cimes.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Amis parisiens, dites le que vous le voulez pas ce championnat parce que ça commence a être suspect
Lamine Turgut Niveau : CFA
Quelle bande de troll, ces monégasques : faire un match aussi moisi après avoir dansé à Londres ... Si c'est pas pour chambrer Arsenal, ça !
DocteurHappy Niveau : CFA
Les gens critiquent Bielsa mais Heuresement qu'il est la pour faire du spectacle !!! ( avec l'Ol !) , heureux de ce match nul on limite la casse après ce simulacre de dredi
floyd pink Niveau : CFA
Christophe et Grégroire Bonjour les aveugles
Comment ne pas voir la magnifique simulation de Pastore après son piquet raté, et surtout le fait qu'il mange la feuille en oubliant totalement Lavezzi.
Duga :" Le piquet était la bonne décision"
J'ai eu de la peine pour Pastore en 1e mi-temps, il donne plein de bons ballons à ses deux amis les chèvres, quel manque de finition...
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 1
Ptain votre appli live marchait pas. J'ai du suivre le match sur le live de l'équipe. Bah c'est rudement chiant!
cheikhidaout Niveau : Loisir
Message posté par floyd pink
Christophe et Grégroire Bonjour les aveugles
Comment ne pas voir la magnifique simulation de Pastore après son piquet raté, et surtout le fait qu'il mange la feuille en oubliant totalement Lavezzi.
Duga :" Le piquet était la bonne décision"


Où ça un piquet?
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Comme le disait un célèbre dessinateur : les montagnes accouchent de souris et les platagnes d'éléphants ! Et là en l'occurrence la montagne était plus proche du mont Affrique vers Dijon (oui deux f ce n'est pas une erreur) que du mont Everest... match décevant dans l'ensemble, même si étant donné le calendrier, rien d'étonnant...
Monaco a joué pour ne pas perdre et Paris a joué avec une attaquant moisi...
Avec un attaquant de classe mondiale ils seraient premiers ce soir.

Sinon très bon match de Verratti et Kondogbia au milieu ils m'ont vendu du rêve , c'est pas extraordinaire mais qu'est-ce que c'est efficace.

Dugarry insupportable comme d'habitude... Je préfère encore entendre Eric Carrière et sa voix de dépressif ou même Frank Sauzé plutôt que ce perfectionniste qu'est Duga.
Note : 10
Message posté par floyd pink
Christophe et Grégroire Bonjour les aveugles
Comment ne pas voir la magnifique simulation de Pastore après son piquet raté, et surtout le fait qu'il mange la feuille en oubliant totalement Lavezzi.
Duga :" Le piquet était la bonne décision"


Le piqué, bordel. Le piquet, c'était Sammy Traoré.
La concordance des week end pourris des leaders cette année est bluffante. Limite suspecte.
Cavani-Lavezzi, c'était d'un triste. L'occasion du dernier où il reprend du gauche à bout portant au lieu d'utiliser son autre "bon" pied... J'en ai avalé ma télécommande. VDW a eu beaucoup de mal aussi, frustrant de savoir Aurier blessé. On se rend compte que sans Ibra et Lucas, c'est très compliqué de convertir nos occasions. Seul Pastore a apporté du danger (ce petit piqué, c'était d'une beauté...).
Sur le reste, on est enfin redevenus solides. Silva-Marquinhos, c'est impressionnant, et le milieu a plutôt bien fonctionné, même si Luiz a eu du mal à rentrer dans son match.

Pas encore leader mais aux vues du calendrier, je pense que c'est une question de temps. Petit mot sur Monaco quand même, parce que défensivement c'est ultra solide, mais quelle tristesse offensive quand même.
Cette saison de L1 commence de plus en plus a ressembler à la saison de Premier League de l'an dernier...
3 clubs qui se dessinent pour la course au titre (Chelsea, Pool, City), et qui font tour à tour tout leur possible pour perdre bêtement des points, conservant un suspense complet quasiment jusqu'à la fin...

Vous la sentez la glissade de Gonalons au Vélodrome qui donne le titre à l'OM?
Moi j'y crois, malgré toute la médiocrité de cette métaphore.
Sensational touch Niveau : District
C'est cool Monaco un dimanche soir.
On entre en pré-sommeil vers 21h15. Le match finit on est tout endormi. Du coup le lundi matin au bureau, on est a peu près en forme!

(non il n'y a pas grand chose a ajouter de ce match)

Bonne nuit!
DocteurHappy Niveau : CFA
Pourquoi JCB tire les corners ????! Wtf !

Pastore , Maxwell , je me dis qu'on a de la chance de voir jouer ses mecs en L1 même si j'aime pas le PSG .
CoreeeeDuNord Niveau : Loisir
Marseille remercie très fort toutes les équipes de tête d'avoir été incapables de profiter d'une défaite à domicile contre Caen.

Le superbe duo d'attaquants ( 90M à eux deux + deux salaires qui plombent la masse salariale empechant le club de se renforcer ) a ruiné toutes les magnifiques actions du duo Verratti-Pastore, indispensables à cette équipe et seuls rayons de lumière du jeu parisien.

Subasic a eu un seul arrêt à faire, ce qui en dit long sur la finition des deux peintres de devant.


David Luiz excellent en milieu, il sécurise sa défense ce que ne fait pas ( plus ) Motta, avec la défense Marquinhos Silva derrière, ça redonne à Paris au moins une vraie solidité. Profitez en car le magicien Blanc remettra Motta dès que celui ci sera de retour.


Nouvelle occasion en or ratée par Paris de prendre la tête. Ils ont gagné 2 matchs de moins que le centre de formation lyonnais, 1 de mois que l'OM, 2 de + seulement qu'un Montpellier. Résumer les problèmes de cette équipe à l'envie comme on peut l'entendre dès que Paris fait un bon match en LdC est bien une connerie comme on l'a vu ce soir.

Personne n'aura donc su profiter du cadeau offert par l'OM vendredi. A force, ça va couter cher, surtout que l'OM doit accueillir tous ses opposants.
floyd pink Niveau : CFA
Message posté par AlexMinot


Le piqué, bordel. Le piquet, c'était Sammy Traoré.


Navret
Message posté par AlexMinot


Le piqué, bordel. Le piquet, c'était Sammy Traoré.


A noter que la remarque marche aussi avec Régine Cavagnoud.
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 3
Bon au final ça reste une bonne opération sur le plan comptable. On met Marseille à 3 points et on n'est plus qu'à 1 point de Lyon.

En plus de ça Monaco se rapproche de l'OM, j'espère qu'ils les rattraperont pour qu'on les retrouve en LdC l'année prochaine.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le Real rit jaune
7 81