Nkoudou, en attente d'espoir

Pour 1,5 million d'euros, l'OM vient d'enrôler le jeune Nantais Georges-Kévin Nkoudou. Un milieu vif mais encore tendre, venu compenser les départs massifs de la Canebière, et qui devra rapidement montrer l'étendue de son potentiel pour se faire une place au soleil.

6 5
En ce début d'été, l'OM a décidé de dégraisser. Par fournée. Exfiltrés des rayons, des denrées périssables, comme Jérémy Morel, des valeurs sûres, à l'instar de Gignac et sans doute Nkoulou, mais aussi André Ayew. Les larmes du guerrier essuyées sur la pelouse du Vélodrome, l'OM se devait alors de lui trouver un successeur, ou tout du moins un joueur capable de donner le change. Georges-Kévin Nkoudou est celui-ci. Si l'ancien Nantais a déjà égalé son prédécesseur dans la catégorie « prénom d'un autre temps » , l'affaire est loin d'être entendue d'un point de vue strictement footballistique. Jeune loup sans grande expérience, le milieu de 20 ans est un quasi inconnu du côté de la Canebière. Pas facile, dès lors, de débarquer dans un club pillé de ses cadres et d'apparaître comme le porte-étendard du recrutement low cost de l'OM. Et l'on connaît la difficulté pour un produit labellisé petit prix de se faire une place au milieu des grandes marques.

Repêchage


34 apparitions en Ligue 1, c'est peu. Mais pour Georges-Kévin Nkoudou, c'est déjà beaucoup. Balourdé par l'INF, non conservé par le PSG alors qu'il est âgé de 15 ans, le gamin de Versailles ne passe pas loin de la correctionnelle. Heureusement, l'ACBB passe par là. Repêché in extremis, Nkoudou ne passera qu'une année à Boulogne, le temps de rejoindre le FC Nantes sous la forme d'un contrat aspirant : « Je n'ai vu jouer GK que deux fois à l'époque. Lors d'un match des U17 nationaux à l'ACBB, puis le week-end suivant à l'extérieur face à Guingamp. Il avait une puissance, une vitesse et une capacité à « faire mal » hors norme. Avec des pieds bien évidemment… J'ai décidé d'enquiller dans la foulée  » , explique Matthieu Bideau, responsable de la cellule recrutement du FCNA qui a dégoté le joueur.

Lancé par petites touches en 2013/2014, Georges-Kévin va squatter les couloirs avec plus de régularité l'année suivante. Mais le gamin semble avoir la bougeotte. Ne disposant plus que d'un an de contrat, Nkoudou ne prolonge pas, obligeant le club canari à répondre positivement au moindre chèque à six zéros. Déception de Kita, amertume de Der Zakarian, le club perd un espoir auquel il a donné certaines clefs : « Sa principale arme n'était pas sa réflexion dans le jeu, car il n'avait besoin que d'accélérer pour faire la différence, et ce, depuis tout petit. Il a fallu que les coachs lui apprennent à faire les bons gestes, au bon moment, et au bon endroit. GK est un dragster qui a appris à faire des virages à La Jonelière » , zigzague Bideau. Et à 20 ans, Nkoudou voit pointer le prochain tournant.

Les jambes d'un Jamaïcain, un cœur de Kenyan


Dynamiteur, GKN laisse toutefois circonspect au niveau de l'efficacité : 2 buts, 2 passes décisives, soit un double-double qui n'a rien de flamboyant alors que le joueur est censé porter une partie du renouveau offensif de l'OM. Là encore, Matthieu Bideau est sans crainte : « « Il n'a que 30 matchs en Ligue 1 donc, du boulot, il y en a. Il doit faire de meilleurs choix quand il a le ballon et, devenir plus décisif. Car un très bon joueur a des stats. Mais je ne m'inquiète pas pour lui. » Au micro du Phocéen, Michel Der Zakarian pointait toutefois le chemin à accomplir par le vivace Nkoudou : « C'est un jeune joueur, il a des qualités de vitesse, de dribble, de percussion qui sont très bonnes. Maintenant, il n'a que 20 ans, il faut qu'il continue à bosser pour progresser.  »

Mais Nkoudou, plongé dans un contexte plus difficile que celui des Canaris, en aura-t-il le temps ? Rien n'est moins sûr. Entre la concurrence et les exigences, notamment physiques, de Bielsa, le gamin aura du pain sur la planche. Mais le corps est armé pour : « Il a un potentiel athlétique hors norme. Il a un compromis puissance/force/vitesse/vma de l'ordre du très rare. Il a les jambes d'un Jamaïcain et un cœur de Kenyan. Il explose sur quelques mètres, mais il est aussi capable de courir très vite et de répéter des efforts violents sur la durée. C'est un robot ! Et il n'a pas les pieds carrés ! » poursuit Bideau, convaincu des possibilités de son protégé « timide et réservé derrière ce large sourire » . Solution de rechange pour certains, joueur prometteur pour d'autres, Georges-Kévin Nkoudou aura pourtant pour mission de provoquer immédiatement les sourires dans les travées du Vélodrome. Un Vélodrome qui, après avoir tant perdu, espère bien trouver en l'ancien Nantais un produit capable de satisfaire sa satiété du moment.

Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Comme Imbula, Thauvin, Mendy ou Dja Dje Dje ?
Ian Makoun Placé Niveau : District
J'espère qu'il leur filera un bon N'KOUDOU-MAIN !
mahahaha [/]
Jean-Kevin a Paris, George-Kevin a Marseille...c est quoi le truc des Kevin chez les parents blacks ? Michel-Kevin ca serait pas mal aussi, remarque. Mais est ce que ca a un sens ?
Red Devil Niveau : CFA2
Franchement, appeler son enfant Georges-Kevin, c'est lui mettre des bâtons dans les roues dès la naissance!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 5