1. //
  2. // 1/4 de finale retour
  3. // Monaco/Juventus (0-0)

Monaco-Juve, à « l'ancienne »

Une impression de déjà-vu a envahi Louis-II mercredi soir : une équipe italienne bof-bof qui sait fermer la boutique face à une équipe française volontaire mais maladroite, et pas opportuniste. Dommage pour Monaco, même si...

Modififié
488 25
Dès la poignée de main protocolaire à Louis-II, quand un Gigi Buffon tout frais tutoyant les 40 ans salue un Toulalan plus jeune, mais qui rend plus vieux, ce Monaco-Juve sent bien le match « à l'ancienne » . Celui où le foot italien ne laisse que peu d'issues favorables à son homologue français. Une minute plus tard, une autre histoire de main convoque le match « à l'ancienne » : Giorgio Chiellini glisse tout seul, se trouve dépassé par la vitesse de Moutinho, et plonge pour talonner « malicieusement » à la main, alors que le Portugais avait de bonnes raisons d'espérer défier Gigi quelque 30 mètres plus loin. Carton jaune, pas plus, comme une stricte application de la règle. Chiellini laissera même une dernière fois ses crampons traîner sur le pied de « Jean Moutiniot » , sans recevoir de deuxième avertissement. À l'aller, les Turinois profitent aussi d'un penalty douteux, alors que l'arbitre, au retour, n'accorde pas la même mansuétude aux Monégasques, notamment lorsque Kondogbia apprend les joies d'un sandwich à l'italienne en pleine surface de réparation. Barzagli manque de peu le CSC sur une combinaison lusophone parfaite - Moutinho et Bernardo Silva -, mais s'en sort. Même Andrea Pirlo retarde une remise en touche monégasque dangereuse, en roublard loin d'être discret, mais recevant toujours la clémence de l'homme au sifflet. Il est bien là, le match « à l'ancienne » , un match de « si seulement » . Comme si Monaco avait eu le trousseau de clés en main sans trouver la bonne dans le temps imparti, même en forçant un peu la serrure. Avec très - trop - peu d'occasions franches, mais une pression constante à Louis-II, l'ASM y a cru sans avoir vraiment réussi à ouvrir un semblant de porte. Patrice Évra, en fin de rencontre, n'a pas cherché à masquer l'évidence : « On a gagné moche, c'est l'Italie » . Gagner moche, mais avec une équipe de beaux gosses, Chiellini et Tévez mis à part.

La Vieille Dame était pourtant encore un peu jeune


Il y aurait donc eu de la place contre cette Juve-là, leader incontesté d'un championnat qu'on dit à la ramasse malgré, vraisemblablement, 3 clubs dans le dernier carré des compétitions européennes (Naples à 99% et la Fio en ballottage favorable contre Kiev en C3). Et sans les deux clubs milanais s'il vous plaît. Le genre de matchs où on se dit que l'adversaire était « prenable » . Où on se dit qu'il y avait de quoi. Paul Pogba n'avait que le chapeau pour briller, mais en tribunes. Gigi Buffon se montrait moins fringant loin de ses cages sauf quand la lenteur de Berbatov le lui permettait. Pirlo était à une équerre de marquer un magnifique coup franc. Ses ouvertures piquées dans le dos de la défense n'ont pas toujours été comprises par Lichsteiner. Et Tévez n'a pas su assassiner le Rocher sur l'énorme bévue technique d'Andrea Raggi, à 30 mètres de ses propres buts. Le genre d'assassinats dont se serait délecté un Gianluca Vialli des nineties par exemple, propriétaire d'un certain savoir-faire en match « à l'ancienne » et but assassin. « Si seulement » chaque joueur de l'AS Monaco avait joué à son meilleur niveau…

Si l'intensité était la bonne, techniquement, difficile en effet de prétendre passer un tour lorsque les attaquants restent muets sur deux manches d'un quart de finale de Ligue des champions. À l'époque monégasque « à l'ancienne » , Monaco avait plus en Berbatov (remplaçant au coup d'envoi déjà) un Bierhoff, Jan Koller ou Raducioiu, qu'un Morientes ou Trezeguet par exemple, avants-centres des grandes épopées de la Principauté. Ferreira Carrasco paraissait sans gaz, Kurzawa incapable de mettre un bon centre ou un rush sur son côté gauche, malgré d'évidentes bonnes intentions. Anthony Martial a souffert dans les airs et n'a eu quasiment aucune place pour arriver lancé. Kondogbia était bien trop seul à perforer le rideau à 5 joueurs du milieu turinois, surtout lorsqu'il a aussi dû prendre la part de boulot défensif dévolue à Toulalan, sorti car blessé dès la pause. « Si seulement » tout le monde avait pu se mettre au niveau d'un Abdennour de plus en plus intraitable,même si maladroit en relance, au niveau d'un Subašić encore irréprochable. « Si seulement » James Rodríguez et Radamel Falcao...

Mieux que Paris ou Man City


Mais l'ASM, et Leonardo Jardim surtout, peuvent se regarder droit dans la glace. Alors qu'on ne les attendait pas à tel niveau de compétition, particulièrement après un mercato estival désastreux, après une phase de poules peu excitante, malgré une équipe jeune et inexpérimentée en Ligue des champions, Monaco reste le seul nouveau riche du foot européen à avoir assumé et assuré dès sa « première » participation - en Ligue des champions. Manchester City n'aurait sans doute pas craché sur un apprentissage aussi rapide des quarts de finale. Le PSG a attendu cette saison seulement pour connaître son exploit européen (contre Chelsea), alors que les Monégasques ont déjà coché ce point de passage par l'élimination d'Arsenal. Dans une autre mesure, le Zénith (voire l'Anji) n'a pas réussi à apprivoiser cette C1 malgré des fonds plutôt profonds. L'étape suivante, intégrer le dernier carré, est peut-être la plus grosse à franchir. Car aujourd'hui, le final four de la Ligue des champions pèse lourd, très lourd : Real Madrid, FC Barcelone, Bayern Munich et Juventus Turin. Lyon, avec sa construction européenne logique, avait mis du temps, et bénéficié aussi d'un bon tirage au sort, pour y goûter, une fois. Reste à savoir désormais quelle orientation Rybolovlev et le board monégasque vont donner à l'équipe de Leonardo Jardim : construire sur ces bonnes fondations, ou tout chambouler, comme à l'été 2014 ?


Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Monaco n'est pas passé, le football a perdu hier soir " => Par contre quand l'Atletico de Simeone arrive en Finale, c'est un "exploit"
C'est ça le champion d'Italie?
Eh bien!

Je précise juste que je n'ai pas vu le match, ayant eu mieux à faire.
Un attaquant experimenté et qui sache marquer dans les gros matchs voilà ce qui manque à monaco pour progresser, sinon avec tous ses jeunes joueurs il y a de l'avenir
pinturicchio1897 Niveau : District
J'ai hâte de voir le prochain mercato monégasque. Le précédent avec les ventes de James et Falcao semblait signifier un abandon des ambitions européennes de Rybovlev mais après ce parcours européen+ le bon classement en championnat, j'aimerais bien voir qu'elle va être l'orientation du board de l'ASM. Au final ils ont construit une jolie équipe assez équilibrée et jeune avec des joueurs volontaires, ce projet mérite d'être développé sans pour autant faire venir des noms ronflants...
Message posté par Torone
Monaco n'est pas passé, le football a perdu hier soir " => Par contre quand l'Atletico de Simeone arrive en Finale, c'est un "exploit"


Ben oui, Il n'y a pas un passif de zizi dans le cucu gros comme un annuaire entre le football espagnol et le football français.

On aime toujours plus ceux que l'on bat de temps à autres. On ne peut admirer ceux qui font que notre palmares se résume à un Post-It. C'est une réaction naturelle.
Message posté par pinturicchio1897
J'ai hâte de voir le prochain mercato monégasque. Le précédent avec les ventes de James et Falcao semblait signifier un abandon des ambitions européennes de Rybovlev mais après ce parcours européen+ le bon classement en championnat, j'aimerais bien voir qu'elle va être l'orientation du board de l'ASM. Au final ils ont construit une jolie équipe assez équilibrée et jeune avec des joueurs volontaires, ce projet mérite d'être développé sans pour autant faire venir des noms ronflants...


Tout dépendra de la capacité de son ex à mettre la main sur son argent planqué à Chypre.
Article très agréable à lire.

Le parcours de Monaco a été poussif mais intéressant à étudier. Rybolovlev peut être satisfait de cette 1ère année en CL, et doit absolument renforcer l'attaque pour l'année prochaine. Si il existe un espoir pour que Falcao retrouve un bon niveau, Monaco est sportivement le club parfait pour cette dernière chance.
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Note : 8
Je vais citer ce que j'ai dit sur un autre article :
J'adore les mecs qui jugent le niveau de la Juve sur deux matchs, dont l'un (le retour) fut le plus dégueulasse joué par les Bianconeri cette saison... C'est vraiment le degré zéro de l'analyse footballistique, aussi appelé "point Menès" ! Sinon, sur le match retour à Dortmund (3-0 net et sans bavure, faut-il le rappeler), vous avez aussi trouvé la Juve nulle et attentiste ?
Et je dis ça sans être supporter de la Juve, c'est juste un club pour qui j'ai une certaine affection (car Baggio, Zidane, Del Piero, Trézéguet...) du respect.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par popeye
C'est ça le champion d'Italie?
Eh bien!

Je précise juste que je n'ai pas vu le match, ayant eu mieux à faire.

T'étais pas obligé de commenter non plus, t'aurais facilement pu trouver quelque chose de mieux à faire aussi.
J'ai beaucoup aimé le dernier paragraphe, il résume tout, merci. :)
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par pinturicchio1897
J'ai hâte de voir le prochain mercato monégasque. Le précédent avec les ventes de James et Falcao semblait signifier un abandon des ambitions européennes de Rybovlev mais après ce parcours européen+ le bon classement en championnat, j'aimerais bien voir qu'elle va être l'orientation du board de l'ASM. Au final ils ont construit une jolie équipe assez équilibrée et jeune avec des joueurs volontaires, ce projet mérite d'être développé sans pour autant faire venir des noms ronflants...

Les noms ronflants, c'est pas non plus "que" du marketing.
Ces gars-là t'apportent de l'expérience et de la qualité. Faut pas recruter que ça, certes, mais à un moment si l'ASM veut passer un palier dans la durée, va falloir aller chercher des bonhommes solides et qui peuvent tenir l'équipe en place.

Les Carvalho & Toulalan ne seront pas éternels pour être les tauliers de cette équipe.
Tu as tout juste, superbe commentaire !
C'est surtout offensivement que l'ASM doit se renforcer.

Berbatov est au bout du rouleau, Silva, Martial et YFC encore trop tendres. Falcao serait vraiment le top, il connaît le club, la L1, et il pourrait se relancer sans grande pression.

Derriere c'est jeune et solide, au milieu Toulalan peut encore tenir la baraque, Kongdogbia a pris une nouvelle dimension. Reste le cas Moutinho, qui garde une bonne cote. Le vendre ne serait pas idiot, car le joueur n'a pas l'air de s'épanouir à Monaco.
Chimikhooney Niveau : Ligue 1
Message posté par PhoenixLite

Les noms ronflants, c'est pas non plus "que" du marketing.
Ces gars-là t'apportent de l'expérience et de la qualité. Faut pas recruter que ça, certes, mais à un moment si l'ASM veut passer un palier dans la durée, va falloir aller chercher des bonhommes solides et qui peuvent tenir l'équipe en place.

Les Carvalho & Toulalan ne seront pas éternels pour être les tauliers de cette équipe.


Abdennour est déjà là pour suppléer Carvalho (et qu'est ce qu'il le fait bien) + Raggi, Wallace et autres. Niveau patron de toute façon Abdennour est génial pour le moment.
La toul' a 31 ans. Il peut encore tenir 3 ans, Carvalho en a bien 36 :).
Disons 1 saison et demie pour la Toul' pour trouver un remplaçant digne de ce nom ça passe.
Et niveau patron du milieu, Kondog' est entrain d'exploser. Après c'est pas le même profil ça c'est sûr.
Le seul manque c'est le "patron" de l'attaque, Bernardo ? Je le vois bien il est juste superbe à voir jouer. (ou bien cocorico Martial si il arrive à faire de meilleurs choix).
Message posté par PhoenixLite

Les noms ronflants, c'est pas non plus "que" du marketing.
Ces gars-là t'apportent de l'expérience et de la qualité. Faut pas recruter que ça, certes, mais à un moment si l'ASM veut passer un palier dans la durée, va falloir aller chercher des bonhommes solides et qui peuvent tenir l'équipe en place.

Les Carvalho & Toulalan ne seront pas éternels pour être les tauliers de cette équipe.


Et si ce fameux taulier à recruter pour l'an prochain ne s'appelait pas tout simplement... Radamel (le joueur hein ,pas le troll)

Bon sur un plan éthique et tant que supporter de l'ASM ça me fait mal , vu qu'il est parti comme un voleur ,après avoir déclaré qu'il voulait rester. Mais c'est clairement le tueur qui a manqué devant cette saison. Et puis Rybo ne le bradera pas et pas dit qu'un club veuille débourser 40 ou 45 millions pour un joueur de son âge. Et puis la vente de Mouti plus les retombées financieres conséquentes liées à la Ldc pourraient faire passer la pilule auprès de PLatoche.

je serais curieux de voir ce que donnerait un 4-4-2 de ce style:
Subasic

Fabinho-Wallace-Abdennour-kurz

toul

Bagayoko-Kondogbia

Silva
Falcao-Martial

Bon je rêve sûrement, mais elle aurait de la gueule cette équipe. Avec 2 ou 3 renforts pour évoluer en 433 si besoin ,genre un ailier ,elle pourrait même jouer sur plusieurs tableaux.
Il faudrait surtout que l'OM lève l'option d'achat à 14M€ d'Ocampos. Avec les fonds, on pourrait bien rapatrier un petit Cabella.
Vous inquietez pas Mendes va bien vous caler 2-3 joueurs en couveuse histoire de faire tomber le TPO avant de les transferer.
Bel article.
Et oui, c'est ça le champion d'Italie. Une équipe qui sait gagner même quand elle passe au travers de son match.
Message posté par PhoenixLite

T'étais pas obligé de commenter non plus, t'aurais facilement pu trouver quelque chose de mieux à faire aussi.


Non.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
488 25