Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options

Martin bonheur

Avec dix passes décisives, le Sochalien Marvin Martin est le meilleur passeur du championnat. A 22 ans, le natif du XIV arrondissement de Paris rêve du PSG et de l'équipe de France.

« Il y en a d'autres qui ont été en équipe de France qui sont moins forts que lui et qui ne le méritaient pas. Il est fort dans la tête et ne doute de rien » . La déclaration d'amour est signée Francis Gillot. Le destinataire ? Marvin Martin, ou double M. Il faut dire que le lilliputien de Sochaux (1m71 au garrot) est dans une forme internationale (3 buts, 10 passes décisives). Samedi contre Rennes, il a encore fait étalage de tout son talent. Vista, qualité de passe, technique en mouvement et sens du but. Clairement, le numéro 14 (il est originaire de la Porte de Vanves dans le XIVè arrondissement) a régné sur le match comme un seigneur de guerre.

Avec moins de 100 matches de Ligue 1 au compteur, Marvin pense déjà à la suite. Originaire de Paname, il n'a jamais caché son attirance pour le PSG. Mais avant de quitter le Doubs et de revenir dans la Région qui l'a vu commencer (il a débuté au CA14 puis au FC Montrouge avec Hatem Ben Arfa et Flavien Belson), Marvin Martin doit confirmer. Confirmer son potentiel, confirmer son début de saison et confirmer sa capacité à demeurer le leader technique d'une équipe de jeunes loups. A ses côtés, Boudebouz, Maïga, Brown et Anin se régalent. MM distribue, décale, centre, hiérarchise, dépose et organise le jeu sochalien comme bon lui semble. Et ça marche. Le FCSM affiche 35 buts au compteur (deuxième meilleur attaque de Ligue 1).

La France du football a découvert le bonhomme un soir de mai 2007. Le 12 exactement. Les Lionceaux jouent face à Auxerre au Stade de France en Coupe Gambardella. Entouré de ses potes du centre de formation (Dreyer, Poujol, Nogueira, Tulasne ou Butin), Marv' offre le trophée à son club (2-2, puis 5 tirs au but à 4). Une étoile est née. Pourtant, il faudra encore attendre un an avant de le voir fouler une pelouse de Ligue 1. Pas grave, il a le temps. Depuis son arrivée à Sochaux, il scrute les grands. Il s'imprègne des Erding, Menez et autres pépites sochaliennes.

Les Bleus dans la ligne de mire


Le déclic a vraiment eu lieu cet été avec le départ du technicien Stéphane Dalmat pour Rennes. Libéré de l'ombre du trentenaire, Martin prend le jeu à son compte. Avec ses potes du centre de formation, il remodèle la machine jaune avec un jeu rapide, direct et terriblement offensif. Martin prend son pied. Il n'est plus le petit jeune caché dans l'ombre des Pitau, Dalmat ou Gavanon. Il est exposé et assume son statut. Celui d'un meneur de jeu. Il revendique également son appartenance au Sud de la Capitale. Pour preuve, pour fêter ses buts, le paille du 14 se fend d'un "X" avec ses mains (comme le 10 boulevard Brune) histoire de rendre hommage au quartier qui l'a vu grandir.

Mais aujourd'hui, à quelques encablures de la liste des Bleus pour affronter le Brésil, le Sochalien rêve en secret d'une place chez les A. Surnommé le "Petit Xavi" par son entourage, il ne cache pas son attirance pour les grands. « L'équipe de France ? Si je continue à travailler, à ne rien lâcher, à toujours être régulier dans les matches, pourquoi pas. Les listes de Laurent Blanc ? Je les regarde pour rigoler » . Jusqu'au jour où il ne rigolera plus.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 50 minutes La surprise de Zlatan aux enfants thaïlandais bloqués dans une grotte cet été 6
il y a 1 heure Le père de Sandro Rosell offre un million d'euros pour libérer son fils 11 il y a 1 heure Denis Balbir ne veut pas de femmes pour commenter les matchs 104
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Bon Payet et bonne paye