En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

ManU trop fort pour Van Persie ?

Modififié
Robin van Persie fait le coup de la panne. L'actuel deuxième meilleur buteur de la Premier League (19 buts en 30 matchs) ne plante plus depuis le 10 février dernier et une victoire de Manchester United (2-0) contre Everton. Un rendement plutôt inhabituel pour celui qui facturait la saison dernière 30 pions en 38 journées avec Arsenal.

Et pour son manager Sir Alex Ferguson, la raison de cette inefficacité est toute trouvée : le Batave joue dans la cour des grands cette saison : « Avec Van Persie, on doit faire attention parce que nous ne savons pas tout sur Robin et le genre de saison qu'il a eu auparavant, prévient le « Sir » . Je ne crois pas qu'il ait déjà passé une saison avec une telle intensité quand il jouait à Arsenal. »

Faire la nique aux Gunners, c'est conventionnel pour un Red Devil. Van Persie, en personne, se plaignait de son « coup de vieux » pris à Londres en huit saisons, la semaine dernière. Son coach, lui, se risquera à une comparaison un brin malvenue. « On n'a aucun souci à se faire pour Wayne Rooney parce qu'il a faim de jouer, et que c'est le genre de joueur qui doit jouer tout le temps, annonce « Fergie » . Danny Welbeck est aussi fort, tout comme Chicharito. »


Oui, enfin, Rooney est à 12 réalisations, Chicharito à 8 et Welbeck à 1… Ça vaut carrément les 19 buts de Robin, hein. JL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9