Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 13e journée
  3. // Angers/Rennes (0-2)

Les Rennais marchent sur Angers

Pour la première fois de la saison, les joueurs de Stéphane Moulin ont perdu à domicile. S'ils n'ont pas manqué d'envie, les Scoïstes ont fait face à des Rennais plus patients et surtout plus réalistes.

Modififié

SCO Angers 0-2 Stade rennais

Buts : Doucouré (4e) et Fernandes (61e) pour Rennes

À la guerre comme au football, tenir un siège est affaire de patience. Et c'est sans aucun doute ce qu'il a manqué à des Angevins surpris pour la première fois de la saison dans leur forteresse de Jean-Bouin. À l'abri derrière les murailles de leur antre, les Scoïstes ont pu voir arriver les troupes de Philippe Montanier de loin. Seulement, plutôt que de laisser les divisions bretonnes constater l'inefficacité de leurs armes, les troupes du général Moulin ont préféré risquer une bataille rangée en rase campagne. Rapides, les dragons angevins ont eu le loisir d'engager le combat sans penser à protéger leurs arrières. Le piège du maréchal Montanier s'est alors rapidement refermé. Infiltré dans les entrailles de Jean-Bouin, le soldat Doucouré est allé hisser le drapeau breton là où personne n'avait encore réussi à faire de même.

Le SCO confond vitesse et précipitation


Surprenant troisième à l'heure de donner le coup d'envoi de cette treizième journée de Ligue 1, le SCO d'Angers entend bien prolonger sa série d'invincibilité dans sa forteresse imprenable, Jean-Bouin. Les Bretons, quant à eux, aimeraient bien se relancer après sept matchs sans victoire. Dès le coup d'envoi, les Angevins se ruent vers la cage adverse, et Cheikh N'Doye allume la première mèche après deux minutes de jeu. Gonflé à bloc, la révélation angevine se frappe le torse et harangue son public un peu tôt. Car dans la foulée, les Rennais ouvrent le score grâce à une tête rageuse d'Abdoulaye Doucouré (4e). Punis pour leur naïveté, les Scoïstes n'en sont pas pour autant abattus. Les hommes de Stéphane Moulin ont la possession du ballon, l'exploite bien, mais sont toujours aussi exposés derrière. Giovanni Sio en profite et part seul au but sur un contre (15e), mais croise trop sa frappe.

Les coups de pied arrêtés s'enchaînent pour les Noir et Blanc, mais aucun ne se transforme en occasion franche de but. La « dalle angevine » est présente, mais elle ne suffit pas à inquiéter Benoît Costil. Les Bretons sont eux bien en place, et Kamil Grosicki est manifestement dans un bon soir. Au milieu de terrain, Benjamin André et Gelson Fernandes bloquent parfaitement les transmissions adverses et relancent souvent proprement. Peu après la demi-heure de jeu, la défense scoïste se fait encore peur sur un coup franc rennais. Sans la superbe intervention de Romain Saïss, le match aurait déjà pu être plié (31e). À mesure que les minutes s'égrainent, les Angevins semblent de moins en moins inspirés. Il faut dire que ce soir, le SCO se fait prendre à son propre jeu : à l'image des Noir et Blanc depuis le début de la saison, les Rennais sont soudés au sein d'un bloc équipe imperméable.

Rennes enfonce le clou


Après un quart d'heure de pause bien mérité pour les 22 acteurs de cette rencontre mouvementée, Angevins et Rennais repartent sur des bases similaires. Les premiers poussent toujours autant, mais les maladresses de Razzagui Camara et de Billy Ketkeophomphone plombent beaucoup trop d'actions de jeu. Après un joli rush, Gilles Sunu est stoppé in extremis par Sylvain Armand dans la surface rennaise (50e). Bien contents de tenir le score, les Bretons se risquent à refuser complètement le jeu. Et manquent de s'en mordre les doigts sur une belle frappe enroulée de Camara (54e). Sonné après un gros choc avec Yohann Andreu, boosté par la force du fruit, Pedro Henrique est remplacé par Mehdi Zeffane. Quelques minutes plus tard, alors qu'ils paraissaient jusque-là inoffensifs, les Rennais doublent la mise. Sur un corner mal dégagé, Fernandes place une frappe précise au ras du poteau droit de Ludovic Butelle (61e).

Diego Gómez, prolongé en début de mois, découvre la Ligue 1 en remplaçant à l'heure de jeu Olivier Auriac. Un grand moment pour celui qui, il y a quelques mois encore, aurait pu dire définitivement adieu au football en apprenant qu'il devait subir une greffe de ménisque. Le rythme tombe à mesure que se rapproche la fin du match, bien que les Angevins tentent encore et toujours de revenir au score. Seulement, rien ne semble suffire aux Scoïstes qui butent sans cesse sur la défense organisée des Rennais. Si Clément Turpin ne bronche pas devant l'intervention de Goran Karanović (78e), l'arbitre de la rencontre accorde finalement un penalty à Angers après une faute de Grosicki (81e). Penalty qu'arrête Costil du genou droit. Thomas Mangani peut s'en vouloir, le SCO aussi : pour la première fois, Jean-Bouin est tombé.

Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall il y a 10 heures La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) il y a 19 heures La drôle de liste d'invités de la finale 35 Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3