1. //
  2. //
  3. // Marseille-Nantes

Les Jaune et Vert déjà dans le rouge ?

Le début de saison sent mauvais du côté de Nantes, où les prestations indigestes se succèdent, sans rayon de soleil entre les nuages. Et déjà, dans les travées de la Beaujoire, certains commencent à craindre que cette saison ne ressemble typiquement à une autoroute vers la descente.

Modififié
282 13
Traumatisé par quelques années à faire le yo-yo entre la Ligue 1 et la Ligue 2, depuis que le FC Nantes a retrouvé l'élite en 2013, il se garde bien de fanfaronner et de se montrer trop ambitieux. À chaque début de saison, les Canaris jurent qu'ils sont là pour le maintien, et semblent prendre du plaisir à être catalogués comme une équipe faiblarde dont on n'attend pas beaucoup. Une jolie preuve de fausse modestie. En effet, depuis la remontée de 2013, le FC Nantes a souvent fait plus que de la figuration, ne flirtant que rarement avec la zone rouge. Pour son retour chez les grands, en 2013-2014, Nantes aborde la phase des matchs retour à une belle huitième place. L'année d'après, il tourne aux abords du podium jusqu'à début décembre.


Et la saison dernière, ils se sont payés une superbe série hivernale de treize matchs sans défaite en Ligue 1, entre novembre et fin février. Dans tous les cas, le maintien avait été acquis assez tôt dans la saison, et les Nantais s'étaient contentés de gérer des fins de saison sans enjeu en pilotage automatique, terminant systématiquement en milieu de deuxième partie de tableau, dans ce confortable océan un peu médiocre qui fait le charme de la Ligue 1. Mais cette saison, les voyants sont au rouge, plus que jamais depuis trois ans. Effectif plus faible que jamais, projet de jeu inexistant, leadership fantôme sur le terrain et sur le banc, querelles d'ego... Après six journées de championnat, la catastrophe arrive à grands pas, et la situation ravive de très mauvais souvenirs du côté de la Beaujoire.

La psychose de l'attaque


Si l'attaque était le fléau des Nantais ces trois dernières saisons, cette année, son inefficacité est proche du sketch. Après un but de Thomsen face au promu dijonnais en ouverture, Nantes doit attendre la 5e journée et ce but de Stępiński face à un autre promu, Nancy, pour se souvenir de ce que ça faisait de marquer. Entre les deux, 378 minutes de néant offensif s'étaient écoulées, Nantes n'a toujours pas marqué à domicile, et y a même reçu cette gifle 3-0 par le troisième promu, Metz. Mercredi dernier, contre des Stéphanois réduits à 10 en un quart d'heure, touchés par les blessures, et qui leur ont même offert un penalty, les Canaris ont gratifié la Beaujoire d'un effrayant 0-0, parfait pour donner des sueurs froides à toute une ville. « Offensivement, il ne faut pas que ça devienne une psychose » , voulait rassurer René Girard après le nul contre les Verts, sans vraiment convaincre.


Car à Nantes, personne ne souhaite revivre le cauchemar d'une saison où l'équipe court tout droit vers la Ligue 2. Témoin privilégié de la terrible descente de 2009, Christian Larièpe, éphémère coach des Jaune et Vert cette saison-là et ancien directeur sportif du club, revient sur ces heures noires : « On a perdu des points dès le départ, et après ça va très vite. » C'est bien simple, lors de cette saison, Nantes n'a jamais vu la première partie de tableau, avec pour meilleur classement une 13e place après la première journée. L'attaque ? Déjà catastrophique. « On avait fait le pari de Klasnić, précise Larièpe. J'avais dit que s'il mettait entre quinze et vingt buts, on serait bien, et qu'en dessous de douze buts, on serait mal. Bon, il a dû marquer huit ou neuf buts... » En réalité, six en championnat. Et effectivement, les Nantais ont fini mal.

Ambitions à la baisse et méthode Coué


Au-delà de Klasnić et de ses ratés, les autres paris de la saison se nomment Douglão et Babović, des noms qui hantent encore les pires cauchemars de la Beaujoire. Christian Larièpe se rappelle avoir senti le point de non retour un peu après la moitié de saison : « Il y a eu un moment capital, on joue Grenoble chez nous, on prend un but à la 94e minute, et au lieu d'être 7es au classement, on passe 15es. C'était le tournant. » Aujourd'hui, les Nantais veulent jurer qu'il est trop tôt pour envoyer les SOS. Valentin Rongier, adepte de la méthode Coué, préférait mettre les œillères après le désastre face à Metz : « Non, on ne joue pas le maintien, on n’a jamais dit qu’on jouerait le maintien et ce n’est toujours pas d’actualité. » Mais ce cri du cœur n'effacera pas les paroles de René Girard, qui avait commencé septembre en délivrant un triste « Il faudra peut-être réviser les ambitions fixées entre la 1re et 10e place et peut-être maintenant jusqu’à la 15e place. Il faut être réaliste. »


Au fil des matchs, le discours de Girard est passé d'un « frustré » après Nancy, à « humiliation » après Metz, pour terminer par un « ce n'est pas facile » suite au 0-0 de Sainté. Pas le genre de plaidoirie qui galvanise les troupes. Avec, en prime, déjà des rumeurs de départ, et des relations dites conflictuelles avec le président Kita, éternel fil rouge des malheurs nantais. Car à l'époque de Larièpe aussi, « l'entente était imparfaite entre Der Zakarian et le président » . En 2008-2009, l'Arménien sautera au bout de cinq journées, avant de laisser la place à Larièpe, puis Élie Baup. Dans les mines de charbon, on utilisait des canaris – très sensibles au changement d'atmosphère – pour annoncer les coups de grisou. Assurément, l'oisillon est en train de battre des ailes à tout rompre pour prévenir du danger.

Par Alexandre Doskov Propos de Christian Larièpe recueillis par AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

PierreFanFanJoséKarl Niveau : CFA2
Ils ne descendront pas si Girard reste toute la saison. Ca va pas être joli à voir, mais c'est pas le genre de type à faire descendre un club.

De plus, la L1 est hyper faible. Il suffit d'une série pour remonter.

Et ça peut commencer ce soir contre une équipe de bas de tableau (comme eux).

Parce qu'avec Pelé dans les buts. Une défense Hubocan - Rekik. Anguissa, Khiaoui, Machach sur le pré, si tu marque pas, t'es mal...
Alexandre Doskov, "querelles d'égo" ?
Avant, malgré une attaque zéro, on pouvait compté sur une belle défense, on encaissait peu de but. Cette saison, cette défense qui était notre point fort s'est fortement affaiblie et est décimée par les blessures. Ce soir contre l'OM, c'est Kwateng, 19 ans et défenseur latéral droit, qui va être titularisé en défense centrale aux côtés de Vizcarrondo, un mec niveau moyen moins.

Donc oui, moi j'ai clairement peur de cette saison. Je ne serai même pas surpris d'un clash Girard-Kita qui aboutirai à un départ du coach et ça ce serait dramatique et, je pense, fatal pour Nantes.
J_Vous_Lavezzi Niveau : Ligue 1
Ce que je pense, c'est que Girard fera tout pour tirer le maximum de l'effectif qu'il a.
Les nouveaux, prennent leur place, l'équipe s'est approchée du but adverse comme jamais contre Sainté, bon, c'est pas rentré et ils étaient 10, mais ils ont combiné devant la surface, créé des décalage.
C'est clair que le recrutement de Kita est pas ce qui se fait de mieux, trop jeune ne connaissant pas la L1, et surtout incomplet.
Les 2 brésiliens derrière sont quand même plutôt bien.
Il y a des effectifs plus faible que Nantes, Lorient Nancy, Dijon, Bastia, Caen, il y en a bien 3 qui seront plus bas.
Il faut que la charnière revienne, et que Gillet tienne (Soldat Gillet vous tiendrez jusqu'à ce que la relève arrive) Devant ça va finir par se trouver. Faudra trouver un moment pour faire souffler Harit aussi.

Je ne me fais pas de souci si ce soir Nantes ramène quelque chose de Marseille, c'est très ouvert, ça pourrait finir en 3-0 aussi bien dans un sens que dans l'autre, voire en 4-4 ou en 0-0 c'est vraiment pas facile à prévoir cette rencontre entre équipes à faiblesses et absents qui plus est en réglage...
Bonobossis Niveau : DHR
Je suis convaincu que Girard assurera le maintien, mais pour quelles perspectives?
Si ça ne sera pas cette saison, ça sera pour une prochaine.

On voit un mouvement de contestation renaître...
À la bonne heure.
Qu'il reprenne ses billes avec Harit (soyons réalistes, c'est de toutes façons ce qu'il adviendra) et d'autres et qu'il se casse.

"Kita casse toi" devrait être le seul message à faire entendre. Plus de conneries sur Girard, les joueurs ou je ne sais quels arguments ineptes. Retour 6/7 ans en arrière quand on était pas encore résignés.
Bonobossis Niveau : DHR
"Si ça ne sera pas cette saison, ça sera pour une prochaine."
Comme je cause bien la France un dimanche matin...
ChaslesDean Niveau : DHR
"Témoin privilégié de la terrible descente de 2009, Christian Larièpe, éphémère coach des Jaune et Vert cette saison-là et ancien directeur sportif du club, revient sur ces heures noires"

Non, c'est pas le témoin de la descente. C'est juste un des responsables de notre déroute en 2009.
Le mec a été directeur sportif alors qu'il ne connaissait rien au foot. Un mec qui pensait surtout à se faire du fric au détriment de la qualité sportive à Nantes.
Et je ne parle pas du personnage qui est bien douteux (amener des supporters marseillais lors d'un match amical afin qu'ils tabassent des nantais contestataires...)

Et accessoirement, on est vraiment obligé d'interviewer ce déchet à chaque fois qu'on parle de Nantes ? Ras le cul de le voir donner son avis dans un article sur deux concernant le FCN alors qu'il est l'une des pires choses à être arrivé à Nantes...
René il est bien gentil, mais il croyait quoi en venant au FC Kita ?

Et puis le recrutement d'éléments jeunes ne connaissant pas la L1, il l'a validé nan (quoiqu'avec Kita, on ne sait jamais...)

C'est quand même triste, l'année dernière on avait un avant centre correcte, mais personne pour lui donner des ballons. Cette année, on a plus de monde (parce que mine de rien, Gillet et Rongier ne sont clairement pas à leur niveau, mais notre milieu doit tenir la route)pour animer, mais alors devant, c'est la cata (prévisible avec le départ de l'Islandais).

Il faudrait également prendre en compte les blessures de Diego Carlos et Djidji qui nous handicapent depuis 3-4 matchs.

MAis je crois que le pire au FC Kita, ce n'est pas l'équipe première, mais la CFA (coucou Philippe "je-fais-que-pousser-ma-gueulante-et rien-d'autre" Mao)
Message posté par Howie
René il est bien gentil, mais il croyait quoi en venant au FC Kita ?

Et puis le recrutement d'éléments jeunes ne connaissant pas la L1, il l'a validé nan (quoiqu'avec Kita, on ne sait jamais...)

C'est quand même triste, l'année dernière on avait un avant centre correcte, mais personne pour lui donner des ballons. Cette année, on a plus de monde (parce que mine de rien, Gillet et Rongier ne sont clairement pas à leur niveau, mais notre milieu doit tenir la route)pour animer, mais alors devant, c'est la cata (prévisible avec le départ de l'Islandais).

Il faudrait également prendre en compte les blessures de Diego Carlos et Djidji qui nous handicapent depuis 3-4 matchs.

MAis je crois que le pire au FC Kita, ce n'est pas l'équipe première, mais la CFA (coucou Philippe "je-fais-que-pousser-ma-gueulante-et rien-d'autre" Mao)


Ah la cfa, tu fais bien d'en parler! Harit himself n'y était pas le bienvenue, pas assez bon d'après Mao. C'est dire à quel point la cfa est à la rue. Mao préfère mettre des mecs de 25-26 ans sur le terrain. Putain ils vont réussir à tuer la formation avec leurs conneries. Le tout avec l'aval du gourou Kita bien sûr.

Les Kita, Mao, Bideau et les autres, putain mais cassez-vous !
Message posté par SoNantes
Alexandre Doskov, "querelles d'égo" ?


Alexandre Doskov, ne me faites pas croire que vous ne lisez pas les commentaires faisant suite à vos articles...
J'aimerais connaitre cette histoire de "querelle d'égo" dont vous faites état dans votre article. Qui ? Où ? Quand ? A quel propos ? Comment ?
Message posté par SoNantes
Ah la cfa, tu fais bien d'en parler! Harit himself n'y était pas le bienvenue, pas assez bon d'après Mao. C'est dire à quel point la cfa est à la rue. Mao préfère mettre des mecs de 25-26 ans sur le terrain. Putain ils vont réussir à tuer la formation avec leurs conneries. Le tout avec l'aval du gourou Kita bien sûr.

Les Kita, Mao, Bideau et les autres, putain mais cassez-vous !


A ce propos, j'ai bien cru, qu'avec l'avalanche de forfait en défense centrale, on aurait le doit au "vétéran" Jérémy Le Sourne dans le groupe contre l'OM. Lui qui a à peine le niveau CFA et qui prend la place d'un jeune tous les weekend.

Et à côté de ça, on dégage N'Dongala, après l'avoir placardisé arrière gauche, parce que c'était le seul gaucher de l'effectif m'voyez...
Bonobossis Niveau : DHR
Moi aussi, moi aussi!

On recrute des joueurs pour alimenter la CFA en laissant (faisant) partir des U17 ou U19 qui auraient le potentiel pour arriver jusqu'en pro...
Triste pour ce club, qui était un des plus romantiques du pays, et qui a donné à la L1 un de ses plus beaux champions, il y a une vingtaine d'année. Le pire c'est que son identité passée, fondée sur la formation et le beau jeu, pourrait être pertinent d'aujourd'hui.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
282 13