1. //
  2. // Euro 2012

Les anti-foot donnent de la voix contre l'euro 2016 !

Modififié
25 18
On les attendait. Fidèle à la grande tradition post-68 de critique du capitalisme sportif et de boycotts de ses grandes messes (du Mondial Argentin en 1978 aux Jeux de Pékin en 2008), le courant de critique « freudo-marxiste » du sport, d'origine trotskiste, lance une pétition « Non à l’Euro 2016 ! Non aux constructions et rénovations des stades en France ! »

Pragmatisme oblige, ce n'est plus tant la question des Droits de l'Homme ou des travailleurs qui se trouve au cœur de l'appel au peuple, mais évidemment les grands stades et leur financement que se concentre le feu des attaques. Car, si le texte nous rappelle en préalable idéologique que « le stade n’est pas qu’un cadre architectural efficace. Partout en Europe et ailleurs, il est le lieu d’incubation de nombreuses violences, là où couvent les comportements les plus méprisables : xénophobie, antisémitisme, racisme, concentration massive de toutes les bêtises, militarisation des territoires, surveillance généralisée » , c'est surtout le coût faramineux de ses temples profanes au culte du ballon rond durant une période de crise économique qui est ciblé en priorité.

Ils rejoignent sur ce point des idées politiques bien plus réformistes : « Le coût financier de cette épreuve pour les seules constructions et rénovations des stades en France s’élèverait officiellement à 1,7 milliard d’euros. Avec cette somme, combien pourrions-nous construire de logements, d’écoles, d’hôpitaux, de gymnases et d’espaces verts pour tous ? Face à des dépenses de pur prestige considérées comme insensées, les villes de Strasbourg, de Nancy et de Nantes se sont retirées de ce projet. »

Même la nouvelle ministre des Sports a émis de sérieux doutes sur la façon dont l'État s'est engagé dans l'aide financière à ces projets de prestige via un CNDS censé d'abord soutenir le « sport pour tous » , pendant que la mairie de Paris, bien que s'étant lancée dans la rénovation du Parc des Princes, annonce qu'elle ne subventionnera plus le PSG. Il semblerait donc que le foot pro va devoir apprendre qu'il est devenu un acteur économique comme un autre et qu'il ne doit pas des comptes qu'à ses actionnaires. Si le débat arrive enfin à s'ouvrir.

NKM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Spike Spiegel Niveau : CFA2
Ils fermeront leurs gueules* quand ils verront l'apport économiques d'une telle compétition. Ou pas.

Mais bon, on va pas se mentir, on a rien à foutre* ;)
cavibomba Niveau : DHR
La question mérite d'être posée. Je pense néanmoins que les retombées économiques doivent être énormes sur un événement planétaire comme l'Euro.
Puis le gouvernement ne pouvait pas le laisser passer, surtout après s'être fait prendre les jeux olympiques (été ET hiver).
NKM ? Nathalie Kosciusko-Morizet ? Y'a pas qu'avec le Figaro donc que l'UMP partage un téléphone rouge ?
Le débat est somme-toute logique en temps de crise non ? Mais pas seulement pour des raisons de fric.

Je ne suis pas trotskiste. Seulement, quand je vois déjà l'état de nos tribunes en France (je parle de répression envers les supporters et de la vision seulement marchande et clientéliste du football actuel), je suis loin d'adouber ce prochain Euro en France !

Faudrait taper sur la FIFA et réguler le fric qui tourne dans ce sport et qui le mène à la ruine.

Mais bon, je rêve, je sais très bien.
Blablabla... j'ai meme pas tout lu cette réflexion pourrie. Parce que on sait qu'a la fin, ça rapportera plus au global que ça ne coutera. Next
Faites les autistes si vous voulez.

Karim, t'avances un truc dont t'es même pas sûr au final.

Enfin ça prouve bien un truc : l'argent e basta !

Le reste n'a plus d'importance aux yeux des amoureux du foot, on zappe, on s'en fou, et on raille ceux qui posent des questions où on fait comme "NKM" : on les appellent des "anti-foot".

Putain, on est nombreux à être footeux et "anti-foot" alors...
@Ditom : Suite à chaque grande compétition (coupe du monde de foot, euro, JO) la balance est positive. Renseignes-toi. Les états ne financent rien sans contrepartie, ils sont pas cons.
Pas étonnant venant d'extremiste... extreme que ça soit à gauche ou à droite c'est la même merde*
@Nes1 et @Karim : avez vous prie le soin de vérifier pour qui le solde était favorable ?
Il me semble qu'en Afrique du Sud, la situation économique et sociale était catastrophique après ma coupe du Monde. Mais Nike, MacDonald, kle syndicats des prostituées miuneures et plusieurs chaines de TV (nationales et internationales) ont fait des profit pour sûr... Il faut se méfier des chiffres qu'on nous donne si l'on est pas capable de les analyser.
Oups, je vous priE de m'excuser pour les fautes d'orthographe qui piquent les yeux...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
25 18