1. //
  2. // Groupe H
  3. //
  4. // Lille/Everton

Le rôle de Corchia compromet-il son avenir en Bleu ?

Lille affronte Everton ce soir en Ligue Europa (19h). Si Sébastien Corchia est annoncé remplaçant, on ignore encore s'il rentrera dans la peau d'un milieu de terrain ou d'un défenseur. Si sa polyvalence offre une large palette de choix à René Girard depuis son arrivée à Lille, il se pourrait bien qu'elle soit aussi une entrave très sérieuse à l'apparition du joueur en équipe de France.

Modififié
3 22
2009. Alors qu'il arbore un poulet Loué sur sa tunique du Mans, Sébastien Corchia rêve déjà d'un coq étoilé sur sa poitrine. Avec sa tête d'enfant sage, son air désinvolte et cet insouciant talent dans son couloir droit, le gamin promet sacrément et ne tarde pas à se faire un nom dans l'Hexagone. Défenseur latéral appliqué et puissant, le natif de Noisy-le-Sec dispose du parfait profil pour incarner l'avenir des Bleus dans le couloir droit. On l'imagine même en relève idéale de Thuram et Sagnol. Seulement voilà, après des passages répétés chez les Espoirs et des performances toujours plus intéressantes sous les maillots de Sochaux puis de Lille, Sébastien Corchia ne compte, à 23 ans, toujours pas de sélection en équipe de France. Alors : anomalie ou simple logique ?

Une polyvalence à succès


Déjà, anomalie. Parce que Corchia n'est pas vraiment moins bon que les abonnés à son poste que sont Mathieu Debuchy ou Bacary Sagna. Son absence du monde bleu, le joueur ne la doit donc pas véritablement à un manque ou à une perte de niveau quelconque, mais peut-être finalement à l'évolution de son profil au cours des derniers mois. Avant le passage de Hervé Renard à Sochaux, Corchia était accroché à son poste de latéral droit. Mais les plans de jeu du coach sont tels qu'il voit dans l'ancien Manceau un joueur à même d'être plus offensif et donc d'évoluer plus haut sur le terrain.

Un choix payant, puisque le joueur s'approprie son nouveau rôle avec une belle efficacité. Un renouveau qui a même comblé ses anciens partenaires doubistes. « J'aime beaucoup le repositionnement de Sebastien, avait déclaré Teddy Richert. Il est percutant, défend bien de par son poste de départ, participe à beaucoup d'actions, a une vraie qualité de centre. Il est buteur, passeur…  » Lors de la fin de son aventure sochalienne, le joueur de 23 ans aura donc plus fréquemment délaissé ses tâches défensives pour s'impliquer dans l'entrejeu doubiste, avec réussite encore une fois, et ce, malgré la relégation finale du FCSM.

Un frein chez les Bleus


Passé l'échec franc-comtois, le joueur débarque à Lille où ses qualités au milieu de terrain n'ont évidemment pas échappé à l'œil de René Girard. Son nouveau coach l'aligne plus fréquemment à droite de Balmont, mais pas que. Car dans son évolution, le joueur n'a pas délaissé ses qualités défensives. Loin de là. Parfois milieu, parfois arrière, Corchia assure et rassure. Son évidente polyvalence offre ainsi des perspectives tactiques nombreuses à l'ancienne tête pensante de Montpellier.

Seul hic, Corchia ne trouve pour le moment pas sa place dans le système de Didier Deschamps. Dans la tête du sélectionneur, il n'y a, semble-t-il, guère de place pour l'indécis : si on est un attaquant, on joue attaquant et si l'on est défenseur, alors on joue défenseur. Pourtant, la véritable première de Corchia au poste de milieu droit ne date pas de l'ère Renard ou de l'ère Hély. Comme l'a confié le joueur, c'est « avec les -14 ans au PSG » qu'il s'exerce initialement à son double rôle. Chez les pros, son premier repositionnement intervient d'ailleurs lorsqu'il évolue sous les couleurs du Mans. Il le fait alors pour dépanner, mais se montre déjà décisif en offrant la victoire aux siens contre Valenciennes (1-0, 17 avril 2010). Évènement épisodique, mais qui ne rebutera pas Erick Mombaerts à l'appeler de nombreuses fois chez les Espoirs, jusqu'à en devenir le capitaine.

Un vrai poste pour une sélection ?


Il y a quelques jours, quand Didier Deschamps communique sa liste de joueurs pour les rencontres contre le Portugal et l'Arménie, on se dit qu'en l'absence de Debuchy, l'heure de Corchia va sonner. Mais lorsque le nom de Jallet résonne dans son téléviseur, le Lillois comprend qu'il ne fera, une fois encore, pas partie de la liste. Une déception pour un défenseur devenu milieu de terrain à une époque où l'équipe de France regorge de talents dans l'entrejeu (Payet, Valbuena, Griezmann, Schneiderlin entre autres, en plus de ceux qui frappent à la porte comme Thauvin ou Imbula), mais se cherche encore de robustes défenseurs latéraux. Ce repositionnement est peut-être finalement ce qui entrave le décollage définitif du Lillois.

Comme le disait Girard à l'époque du transfert avorté du joueur, Corchia « a le cul entre deux chaises  » . Une malédiction qui semble le poursuivre. Brièvement à cheval entre Sochaux et Lille au début de l'année, le joueur l'est aussi entre son rôle de milieu et celui de défenseur. Et le cul entre deux chaises, cela s'applique aussi pour son rapport à l'équipe de France : cette faculté d'être une option évidente pour Deschamps, mais de végéter dans le mutisme de ces anciens Bleuets demeurés espoirs. Barré chez les milieux, Corchia aurait certainement une chance auprès de Deschamps en tant que latéral s'il redevenait simplement défenseur. Peut-être parce que la Desch' est persuadée qu'à trop rester le cul entre deux chaises, on finit par tomber.

Par Aurélien Renault et Jean-Guillaume Bayard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Nous avons affaire la à un syndrome "Matthieu Bodmer"...
Alors qu'il est plus utilisé et plus performant que Cabaye, il reste sur la touche. Je ne comprendrais jamais cet intérêt pour Cabaye.
Nelsondelamare Niveau : District
Je doute de la pertinence de l'article. Combien y-a-t'il de latéraux droits prometteurs en France? Foulquier? Corchia me semble ne pas avoir beaucoup de concurrence.

Surtout Debuchy, Sagna, Jallet sont assez âgés. Debuchy s'est blessé, Sagna ne joue pas énormément avec City, Jallet reste à mes yeux très limité. A mon avis Corchia ne devrait pas tarder à arriver en équipe de France. A moins que comme Lahm, Deschamps fasse jouer un latéral gauche vu le nombre de joueurs prometteurs ou confirmé à ce poste en France (Digne, Kurzawa, Evra, Clichy, Mathieu, Umtiti... même si ces derniers peuvent être considérés comme des centraux aussi).
T'es casse-couilles le troll, ça te dit pas de parler un peu de foot aussi?

Et c'est un Johan (avec un J, comme Jamal, ou Jacob, qui te le demande...)
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Le fameux poste qui fait tâche en équipe de France.

Même avec un Debuchy blessé ou un Sagna sur une seule jambe, je vois malheureusement pas comment Corchia peut bouleverser la hiérarchie en place.

Si finalement la solution pour 2016 était de désaxer un défenseur central vu qu'on n'en a 5-6 de vraiment pas dégueulasses ?
Mario Bat l'autre et lis Niveau : District
Message posté par Nelsondelamare
Je doute de la pertinence de l'article. Combien y-a-t'il de latéraux droits prometteurs en France? Foulquier? Corchia me semble ne pas avoir beaucoup de concurrence.

Surtout Debuchy, Sagna, Jallet sont assez âgés. Debuchy s'est blessé, Sagna ne joue pas énormément avec City, Jallet reste à mes yeux très limité. A mon avis Corchia ne devrait pas tarder à arriver en équipe de France. A moins que comme Lahm, Deschamps fasse jouer un latéral gauche vu le nombre de joueurs prometteurs ou confirmé à ce poste en France (Digne, Kurzawa, Evra, Clichy, Mathieu, Umtiti... même si ces derniers peuvent être considérés comme des centraux aussi).


D'après mes connaissances sur le joueur, Lahm a été formé en tant que défenseur droit. Même s'il a beaucoup été utilisé à gauche dans sa carrière. On s'en rend bien compte quand on voit qu'il était bien plus fort positionné à droite.

Concerant les joueurs que tu as listé Umtiti est normalement défenseur central. Et l'histoire nous prouve qu'au contraire des milieux/ailiers, on voit peu de défenseurs latéraux sur le côté de leur pied faible. De plus, ceux qui l'ont été étaient souvent droitier.
Note : 1
Message posté par Pascal Pierre
Le fameux poste qui fait tâche en équipe de France.

Même avec un Debuchy blessé ou un Sagna sur une seule jambe, je vois malheureusement pas comment Corchia peut bouleverser la hiérarchie en place.

Si finalement la solution pour 2016 était de désaxer un défenseur central vu qu'on n'en a 5-6 de vraiment pas dégueulasses ?


Sauf que les deux seul droitiers parmi les défenseurs centraux "habituels" en EDF, c'est Varane et Koscielny. Varane est intouchable actuellement dans l'axe et Koscielny n'a pas vraiment le profil pour jouer sur le côté.
Cet article est d'autant plus opportun que Girard fait désormais jouer Corchia sur l'aile de l'attaque dans un 4-3-3, où il est moins à l'aise.
De plus, aux vues des performances de Béria, le poste de latéral droit devrait tôt ou tard lui revenir.
Et dès lors, il pourra éventuellement postuler pour l'EDF.
Je ne vois pas trop comment il peut ne pas en être d'ici 2016, aux vues de sa progression régulière.
Le véritable problème de Corchia, c'est qu'entre l'immense espoir qu'il était à 19 ans et le joueur qu'il est aujourd'hui, la différence n'est pas si énorme. Il n'est tout simplement pas assez bon avec Lille pour prétendre à quoi que ce soit, et ce malgré le manque de concurrence à son poste en EDF..
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Message posté par AlexMinot


Sauf que les deux seul droitiers parmi les défenseurs centraux "habituels" en EDF, c'est Varane et Koscielny. Varane est intouchable actuellement dans l'axe et Koscielny n'a pas vraiment le profil pour jouer sur le côté.


Je pensais notamment à un recalé qui officie cette saison à la roma. Le Mapou.

Il pourrait être une alternative plus crédible que Corchia au poste d'arrière droit.
Il a même une petite connaissance du poste.
un central gaucher qui fait de gros matchs en latéral droit? le gael Givet de Monaco
yapaslefeuoflac Niveau : DHR
Message posté par Franclaude
Le véritable problème de Corchia, c'est qu'entre l'immense espoir qu'il était à 19 ans et le joueur qu'il est aujourd'hui, la différence n'est pas si énorme. Il n'est tout simplement pas assez bon avec Lille pour prétendre à quoi que ce soit, et ce malgré le manque de concurrence à son poste en EDF..




Enfin une personne qui s'en rends compte !!! merci

je le voyais au mans, plutôt pas mauvais et prometteur bien que limité défensivement.

Aujourd'hui quand je le vois, reste un gout d'inachevé (meme si il a encore le temps certe) et des regrets de ne pas l'avoir du dans une équipe joueuse comme lyon
butterfly Niveau : CFA
Je suis le seul à voir que le très polyvalent Morgan Sanson ferait un arrière droit de luxe pour l'EDF ?
Selbycool Niveau : CFA2
Message posté par butterfly
Je suis le seul à voir que le très polyvalent Morgan Sanson ferait un arrière droit de luxe pour l'EDF ?


Oui oui je te le confirme, t'es bien le seul. ... moi aussi j'adore Sanson, mais d'ici à parler d'un arrière droit de luxe... ;) Je suis quand même persuadé que si lui et Veretout avaient été titularisés en Suède, m'enfin avec des "si" et des HS on mettrait les JO en bouteille.
luxe, calme et volupté Niveau : National
 //  18:21  //  Amoureux de la VPS
Message posté par Pascal Pierre
Le fameux poste qui fait tâche en équipe de France.

Même avec un Debuchy blessé ou un Sagna sur une seule jambe, je vois malheureusement pas comment Corchia peut bouleverser la hiérarchie en place.

Si finalement la solution pour 2016 était de désaxer un défenseur central vu qu'on n'en a 5-6 de vraiment pas dégueulasses ?


Moi, je vois parfaitement comment Corchia peut bouleverser la hiérarchie à droite. Il a le profil de Debuchy avec plus de technique. Sagna défend mieux mais vieilli, n'est pas titulaire en club et est moins fort offensivement à une époque où on attend beaucoup dans ce registre.
Un arrière central à droite ? L'apport offensif devient peau de chagrin. Impensable.
je ne me fais aucun souci pour l'avenir de Corchia en EDF. Le seul frein, c'est la volonté de DD de ne manifestement pas vouloir bouger le groupe.
Ce sera après 2016 sans doute.
luxe, calme et volupté Niveau : National
 //  18:23  //  Amoureux de la VPS
Message posté par yapaslefeuoflac




Enfin une personne qui s'en rends compte !!! merci

je le voyais au mans, plutôt pas mauvais et prometteur bien que limité défensivement.

Aujourd'hui quand je le vois, reste un gout d'inachevé (meme si il a encore le temps certe) et des regrets de ne pas l'avoir du dans une équipe joueuse comme lyon


Le problème serait plutôt Lille, pas Corchia.
yapaslefeuoflac Niveau : DHR
Message posté par luxe, calme et volupté


Le problème serait plutôt Lille, pas Corchia.




C'est un autre débat ça.

Mais entre le Corchia du mans (j'étais abonné je le voyais jouer tout les match....) et celui de Lille, et bien la progression est pas folle folle....
Romansochaux Niveau : CFA
Message posté par yapaslefeuoflac




C'est un autre débat ça.

Mais entre le Corchia du mans (j'étais abonné je le voyais jouer tout les match....) et celui de Lille, et bien la progression est pas folle folle....


Exactement, c'est un bon joueur rien à dire là-dessus mais moi en trois saisons à Sochaux, il ne m'a jamais vraiment impressionné. Il est à sa place quoi.
Et d'ailleurs je pense vraiment que son meilleur poste c'est milieu droit dans un 3-5-2. Il est un peu juste défensivement pour faire un vrai arrière droit.
butterfly Niveau : CFA
Message posté par Selbycool


Oui oui je te le confirme, t'es bien le seul. ... moi aussi j'adore Sanson, mais d'ici à parler d'un arrière droit de luxe... ;) Je suis quand même persuadé que si lui et Veretout avaient été titularisés en Suède, m'enfin avec des "si" et des HS on mettrait les JO en bouteille.



J'ai pensé exactement la même chose pendant le match des espoirs, Sanson et Veretout en 8, un bon 6 et Kondogbia dehors, qu'est-ce que ça aurait fait du bien au milieu...

Sur Sanson, franchement il est hyper polyvalent, défend très bien, centre encore mieux, multiplie les courses, et a déjà joué à un poste très proche de latéral droit en espoirs (milieu relayeur droit dans un losange). Alors tout le monde crie au génie quand Guardiola puis Low font de Lahm un 6, et on essaierait même pas Sanson en latéral droit ? :)
Message posté par Pascal Pierre


Je pensais notamment à un recalé qui officie cette saison à la roma. Le Mapou.

Il pourrait être une alternative plus crédible que Corchia au poste d'arrière droit.
Il a même une petite connaissance du poste.



La blague du siècle...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 22