1. //
  2. // Demies
  3. // France-Allemagne (2-0)

Le premier jour du reste de leur vie

La France a donc écumé presque 100 joueurs pour retrouver une finale d'un tournoi majeur, 10 ans après la dernière. Que c'est long, 10 ans...

Modififié
4k 33
Il aura donc fallu dix années pour que le foot français se remette bien dans ses crampons. Dix ans pour enfin retrouver une finale d’un tournoi majeur. En dix ans, en gros, on a le temps de faire son école primaire et son collège. Apprendre à lire, compter, pisser en collectivité, porter son sac sur une épaule, puis deux, à connaître le mot « réfectoire » , ne pas faire ses lacets, jusqu’à rouler ses premiers « patins » . Un parcours de petites embûches qui peuvent parfois paraître insurmontables. Pour ce qui est de l’équipe de France, ces obstacles infranchissables se sont cristallisés autour de la demande en mariage de Raymond à Estelle, des blagues de Franck, de Zahia, en passant par la bouderie collective dans un bus pour défendre Nicolas, « Kourkuff » , les boucs émissaires de la « génération 87 » , ou encore les équations pas toujours évidentes de Professeur Blanc, même en salle des profs. Et puis tout ça est devenu plus adulte sur la fin. Malgré la casserole d’un taxi Le Havre-Paris de Griezmann, la rébellion de Samir, le Franck qui ne blague plus, qui a mal au dos, une histoire de sextape, une autre de brûleur de graisses, la photo en slip d’Olivier, ou enfin le forfait tardif du premier de la classe, Raphaël, le professeur Deschamps a mis cette bande sur le bon chemin de l’examen.

Au bout de 93 joueurs


En dix ans, pas moins de 93 joueurs ont été essayés sous le maillot bleu. Et le staff français a parfois tâtonné avec ses « meilleurs joueurs du moment » : Faubert – buteur – en 10, Jimmy Briand, François Clerc, les trois sélections de Mathieu Flamini, la tentative Guilavogui, le grand Guillaume Hoarau, le petit Luyindula, les couleurs de Clément Chantôme, le doublé sans lendemain de Marvin Martin, ou encore une bicyclette de Savidan. Du groupe des 23 appelés au Mondial 2006, aucun joueur n’a passé le relais à ceux de cet Euro 2016. Pour rappel, la promo 1996, qui avait remis la France dans le final four international à l’Euro anglais après 10 ans d’absence, après avoir marqué l’histoire du foot bleu (Coupe du monde 98 et Euro 2000), avait aussi réussi à placer trois de ses joueurs présents en Angleterre à la finale de 2006 à Berlin (Barthez, Thuram et Zidane). On peut donc considérer que l’équipe dont a héritée Didier Deschamps a dû se construire toute seule pour revenir dans les équipes qui comptent. Après des compétitions où les Bleus ont tout simplement terminé à leur niveau (poules en 2008 et 2010, quarts de finale à l’Euro 2012 et au Mondial 2014).

De un à plusieurs leaders


Cette équipe de France a surtout réussi à faire sauter deux plafonds de verre. Après les désillusions de 1982, 1986 et la défaite plus attendue en 2014, les Bleus ont enfin battu les Allemands dans un grand tournoi (no offense pour la 3e place glanée contre la RFA au Mondial 1958). Ensuite, là où les générations françaises dorées ont eu une seule tête de gondole incontestable pour façonner leur parcours vers les sommets (autour de Platini et Zidane), cette promotion 2016 n’en a pas forcément trouvé une qui se détache plus qu’une autre. Malgré les absences de deux de ses habituels leaders (Benzema et Varane) pour ce mois en France, elle a réussi à diluer les responsabilités sur trois joueurs : Griezmann, Pogba et Payet. Ce dernier n’est a priori pas une solution pour les dix prochaines années. Pour les deux premiers en revanche, l’avenir semble s’offrir à eux. Et ils pourraient entraîner dans leur sillage N’Golo Kanté, Kingsley Coman, Samuel Umtiti ou encore Anthony Martial. Maintenant, il reste une finale à gagner, contre le Portugal de Cristiano Ronaldo, pour que la locomotive aille encore plus vite.

Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

siko&associés Niveau : District
Ça fait 4 ans de Deschamps déjà. Il a repris l´équipe dans une situation pas possible. Il a le plus grand palmarès du football Français. Capitaine de la première équipe française à gagner le CL, de la première équipe française à gagner la coupe du monde. Sur ce dernier match, il a battu tactiquement Low même si c´était pas parfait...pas encore..On en parle pas assez, mais sans lui, le football français n´a plus rien gagné. Deschamps, c´est LE boss du football français. Le plus grand. On va le garder pour au moins 4 ans de plus...genre 8 ans à la tête de notre équipe.
Que du bonheur.
Enfin le foot français se relève. Ca faisait si longtemps qu'on avait pas vibré si fort. Depuis 2006 en fait. En 2014, on était déjà content d'être en 1/4, la défaite n'était pas une déception.

Ce soir, on jubile, on kiffe, et avec cette génération de joueurs, le meilleur est à venir.
Deschamps: n.m., syn. victoire.
LeMagicienOz Niveau : DHR
DD il a fait exprès de perdre en 2014 pour que ce soit encore plus beau en 2016 askip.
Si vous avez des potes qui parlent de complot blabla montrez leur ça les gars http://estaticos.marca.com/assets/multi … 553233.jpg
Je veux pas que cette belle victoire soit denigrée. Un de mes potes anglais est choqué que certains le contestent ici, là-bas tout le monde est d'accord que le penalty est très clair.
Putain le rêve s'approche, j'espère voir un Grizou pichichi et Ballon d'or <3 DD did it putain
Sidney ★ Niveau : CFA2
Message posté par siko&amp;associés
Ça fait 4 ans de Deschamps déjà. Il a repris l´équipe dans une situation pas possible. Il a le plus grand palmarès du football Français. Capitaine de la première équipe française à gagner le CL, de la première équipe française à gagner la coupe du monde. Sur ce dernier match, il a battu tactiquement Low même si c´était pas parfait...pas encore..On en parle pas assez, mais sans lui, le football français n´a plus rien gagné. Deschamps, c´est LE boss du football français. Le plus grand. On va le garder pour au moins 4 ans de plus...genre 8 ans à la tête de notre équipe.
Que du bonheur.


Deschamps fait du bien parce qu'il est pas dans l'auto-érotisme tactique, c'est un pragmatique, une planche de salut pour tous les mecs qui pratiquent le foot: la quête de la victoire est au coeur de la préparation des matches. La tactique a beau être rustique les mecs l'intègrent vite et l'important, quel que soit l'adversaire, c'est qu'ils ne sont jamais perdus, ils savent comment jouer pour subir ou agir. Ça sent la pelouse, les duels et les filets qui claquent. Du foot quoi. Pas l'espèce de branlette que moult connards prétendent s’approprier sans savoir toucher un ballon
Regardez (ou re-regardez, mais ce message ne vous concerne pas) le match de 82 avant de parler de match "volé"... le foot c'est ça... alors arrétez de chouiné. Franchement je m'en ba de la france, et c'est rare mais cette équipe, mème si elle joue pas toujours bien, elle a la classe.
FaristeVergne Niveau : District
Message posté par siko&amp;associés
Ça fait 4 ans de Deschamps déjà. Il a repris l´équipe dans une situation pas possible. Il a le plus grand palmarès du football Français. Capitaine de la première équipe française à gagner le CL, de la première équipe française à gagner la coupe du monde. Sur ce dernier match, il a battu tactiquement Low même si c´était pas parfait...pas encore..On en parle pas assez, mais sans lui, le football français n´a plus rien gagné. Deschamps, c´est LE boss du football français. Le plus grand. On va le garder pour au moins 4 ans de plus...genre 8 ans à la tête de notre équipe.
Que du bonheur.


Complètement d'accord, on en doit une belle à notre Didier national!

Il est intelligent, bosseur, fin tacticien, compétiteur et tire par le haut le niveau de toutes les équipes qu'il a entrainées.
On a souvent tendance à laisser de côté les entraineurs nationaux parmi les grands coachs (Guardiola, Mourinho et consorts), mais le Deschamps actuel se classe très proche d'eux selon moi.
La tête de gondole, le leader, c'est clairement Griezmann. Je ne comprends pas cet article.
Aussi bien je pense qu'il y a anguille sous roche pour le world trade center, aussi bien je pense "on lé za bien niké!!".
ils n'auront pas l'alsace et la lorraine, ils n'auront pas l'alsace et la lorraine
Ce qui me fait "bander" c'est qu'on a plusieurs cordes à notre arc (de triomphe), Grizou, Payet, Pogba et un peu moindre Giroud.
Ce soir Payet avait l'air tétanisé alors Pogba et Grizou on prit le relais.
J'adore ça, pour une fois on est pas dépendant d'un Dieu (Platoche, Zizou).
Ronald Ignoble Niveau : CFA
Message posté par Sidney ★
Deschamps fait du bien parce qu'il est pas dans l'auto-érotisme tactique, c'est un pragmatique, une planche de salut pour tous les mecs qui pratiquent le foot: la quête de la victoire est au coeur de la préparation des matches. La tactique a beau être rustique les mecs l'intègrent vite et l'important, quel que soit l'adversaire, c'est qu'ils ne sont jamais perdus, ils savent comment jouer pour subir ou agir. Ça sent la pelouse, les duels et les filets qui claquent. Du foot quoi. Pas l'espèce de branlette que moult connards prétendent s’approprier sans savoir toucher un ballon


Exact Sidney, exact. Fleuri, mais exact.
Il faut reconnaitre que depuis le match contre l'Irlande il y a quelque chose qui se passe.

Après l'Islande, c'est la première fois ou je me suis réellement dit qu'ils avaient un groupe.

Et ils l'ont confirmé ce soir.

C'est le début de quelque chose et je veux voir cette génération, drive par Deschamps, en 2018.

Il y a eu un début avec 2014. Là il peut s'écrire quelque chose presque au delà de ce qu'ils sont actuellement.

Mais en 2018 ce sera l'apogée. Qu'ils gagnent ou pas d'ailleurs.

En attendant, Dimanche, on bat cette triste mais toute aussi méritante équipe que nous et ce sera mérité.

Allez la France.
volontaire 82 Niveau : CFA2
Une équipe dont la légende a paradoxalement démarré en Ukraine, avec des héros qui n'en font déjà plus partie aujourd'hui, Sakho, Ribéry, Benzema, Valbuena... Moi je trouve surtout qu'elle dégage une classe et une insouciance certaine, cette équipe donne de la joie et fait vraiment sourire, même si elle est footballistiquement plus éloignée des équipes de 84 et 2000.
Message posté par sox75
Il faut reconnaitre que depuis le match contre l'Irlande il y a quelque chose qui se passe.

Après l'Islande, c'est la première fois ou je me suis réellement dit qu'ils avaient un groupe.

Et ils l'ont confirmé ce soir.

C'est le début de quelque chose et je veux voir cette génération, drive par Deschamps, en 2018.

Il y a eu un début avec 2014. Là il peut s'écrire quelque chose presque au delà de ce qu'ils sont actuellement.

Mais en 2018 ce sera l'apogée. Qu'ils gagnent ou pas d'ailleurs.

En attendant, Dimanche, on bat cette triste mais toute aussi méritante équipe que nous et ce sera mérité.

Allez la France.


Mec, qu'on gagne ou pas la finale, le "groupe" et son esprit existe depuis le nul à Vicente Calderon fin 2012. Consolidé par le retour contre l'Ukraine et le Mondial 2014 (qui n'était mirifique, mais qui était juste "normal", et ça faisait alors presque 20 ans qu'on avait pas fait de compétition "normale"), légèrement modifié au fur et à mesure, mais toujours très cohérent pour peu qu'on ait suivi un peu le parcours de Deschamps comme joueur puis comme entraîneur.

En 2014, on était pas mauvais, mais on était encore trop tendre. Maintenant, on est mûr, et il va falloir sortir un gros gros match dimanche pour pas que ça se termine en queue de poisson.

P.S : bon, on est d'accord, elle était prenable, cette équipe d'Allemagne ?
SuperVictor==3 Niveau : DHR
Message posté par Sidney ★
Deschamps fait du bien parce qu'il est pas dans l'auto-érotisme tactique, c'est un pragmatique, une planche de salut pour tous les mecs qui pratiquent le foot: la quête de la victoire est au coeur de la préparation des matches. La tactique a beau être rustique les mecs l'intègrent vite et l'important, quel que soit l'adversaire, c'est qu'ils ne sont jamais perdus, ils savent comment jouer pour subir ou agir. Ça sent la pelouse, les duels et les filets qui claquent. Du foot quoi. Pas l'espèce de branlette que moult connards prétendent s’approprier sans savoir toucher un ballon


Jusqu'à "rustique tactiquement", on peut adhérer (quoique la recherche de victoire connaît nombre de solutions, celle de la rusticité en est une, en faire une planche de salut...).

Mais affirmer que les joueurs ne sont jamais perdus, c'est la démonstration par l'absurde que la victoire obère les faits et masque absolument tous les épisodes les moins glorieux, y compris les plus récents (Matuidi à droite du milieu).

Dire de Deschamps qu'il est fin tacticien, c'est discréditer la tactique.

Quand à la fin du commentaire, je te dirais que toute approche est respectable quand elle respecte l'idée que le football est un sport, pas un concours de beauté.
Message posté par .Pelusa.
Mec, qu'on gagne ou pas la finale, le "groupe" et son esprit existe depuis le nul à Vicente Calderon fin 2012.

Mec, j'ai du mal m'exprimer mais je réagissais par rapport à l'article. Et à l'évolution de cet Euro au fil des matchs.

Mais je te rejoins en ce sens ou depuis l'arrivée de Deschamps, force est de constater que graduellement ils progressent en compétitions officielles.

Message posté par .Pelusa.
Consolidé par le retour contre l'Ukraine et le Mondial 2014 (qui n'était mirifique, mais qui était juste "normal", et ça faisait alors presque 20 ans qu'on avait pas fait de compétition "normale")

Là j'avoue je ne comprends pas ce que tu veux dire.

En 2006, ils vont en finale. Au mieux çà fait 8 ans et pas 20.

Si tu remontes à 20 ans, on fait demi à l'euro 96, win en 98 et 00.

Message posté par .Pelusa.
En 2014, on était pas mauvais, mais on était encore trop tendre. Maintenant, on est mûr, et il va falloir sortir un gros gros match dimanche pour pas que ça se termine en queue de poisson.

Le contexte nous est favorable. Et la vérité du résultat est parfois trompeuse. Certains de nos joueurs clé ont progressé, mentalement et collectivement, c'est effectivement plus mature.

Mais je me projette en 2018 car hier soir on a vu une Allemagne qui perd mais qui propose quelque chose de réellement abouti.

Je pense que Deschamps et ses joueurs doivent et peuvent faire mieux. D'ailleurs la Dèche bosse sur le long terme.

Il y a du potentiel. Sans doute faut il déjà en passer par des bases solides avant de philosopher notre football.

Message posté par .Pelusa.
P.S : bon, on est d'accord, elle était prenable, cette équipe d'Allemagne ?

Bien sûr, je ne vais pas réexpliquer ce que j'ai marqué sur leurs notes mais je suis partisan d'avoir du recul sur le résultat et le jeu développé.

C'est aussi pour çà qu'ils sont si appréciables, ils sont sportifs dans leur manière de jouer le match.
Message posté par sox75
Mec, j'ai du mal m'exprimer mais je réagissais par rapport à l'article. Et à l'évolution de cet Euro au fil des matchs.

Mais je te rejoins en ce sens ou depuis l'arrivée de Deschamps, force est de constater que graduellement ils progressent en compétitions officielles.

Message posté par .Pelusa.
P.S : bon, on est d'accord, elle était prenable, cette équipe d'Allemagne ?

Bien sûr, je ne vais pas réexpliquer ce que j'ai marqué sur leurs notes mais je suis partisan d'avoir du recul sur le résultat et le jeu développé.

C'est aussi pour çà qu'ils sont si appréciables, ils sont sportifs dans leur manière de jouer le match.[/citer]

@ sox :

On est deux à s'être mal exprimés, alors !

Quand je parle de compétition "normale", c'est une façon de dire "compétition sans psychodrame ni parcours exceptionnel". Pour moi, depuis l'Euro 96 (où on était attendus sansplus etoù on faitun bon parcours sans plus), c'est en 2014 la seule fois où c'est arrivé.
98, 2000, 2006, ce sont des épopées, ce n'est pas ce que je qualifierais de "normal" !
2002, 2008 et 2010, ce sont des fiascos.
2004 et 2012, ce sont des compétitions qui rentrent dans les critères en terme de résultat, mais pas en terme de ressenti tant l'ambiance était délétère les deux (en 2004, on a un Santini pas respecté car débarqué dès avant l'Euro en 2004, les mecs d'Arsenal qui râlent en disant que Zidane ralentit le jeu et se frottent les mains de le voir prendre sa retraite, et la Grèce pour finir ; en 2012, t'as la débandade contre la Suède, les problèmes disciplinaires des uns et des autres et les choix pourris de Laurent Blanc).

Et mon post-scriptum ne t'était pas désigné en particulier, c'était plutôt une adresse à la cantonnade et j'aurais dû le signaler plus clairement.


Du reste, je suis globalement d'accord avec toi, même si je ne me fais peut-être un peu moins de souci pour cette équipe. Le talent est là, y compris chez des joueurs plus jeunes qui n'ont pas encore durablement intégré la sélection. Je fais confiance à Deschamps et aux tauliers du groupe pour les intégrer au mieux. Et quand tu écris que "Deschamps et ses joueurs doivent et peuvent faire mieux", non seulement je plussoie, mais j'annonce : non seulement ils doivent faire mieux et ils peuvent faire mieux et ils vont faire mieux. En 2016, en 2018 ou en 2020.
Merde, ça a buggé.
Je reposte ça là :

@ sox :

On est deux à s'être mal exprimés, alors !

Quand je parle de compétition "normale", c'est une façon de dire "compétition sans psychodrame ni parcours exceptionnel". Pour moi, depuis l'Euro 96 (où on était attendus sans plus et où on fait un bon parcours sans plus), c'est en 2014 la seule fois où c'est arrivé.
98, 2000, 2006, ce sont des épopées, ce n'est pas ce que je qualifierais de "normal" !
2002, 2008 et 2010, ce sont des fiascos.
2004 et 2012, ce sont des compétitions qui rentrent dans les critères en terme de résultat, mais pas en terme de ressenti tant l'ambiance était délétère les deux (en 2004, on a un Santini pas respecté car débarqué dès avant l'Euro en 2004, les mecs d'Arsenal qui râlent en disant que Zidane ralentit le jeu et se frottent les mains de le voir prendre sa retraite, et la Grèce pour finir ; en 2012, t'as ce match de la honte contre la Suède, les problèmes disciplinaires des uns et des autres, et les choix pourris de Laurent Blanc).

Et mon post-scriptum ne t'était pas désigné en particulier, c'était plutôt une adresse à la cantonnade et j'aurais dû le signaler plus clairement.


Du reste, je suis globalement d'accord avec toi, même si je ne me fais peut-être un peu moins de souci pour cette équipe. Le talent est là, y compris chez des joueurs plus jeunes qui n'ont pas encore durablement intégré la sélection. Je fais confiance à Deschamps et aux tauliers du groupe pour les intégrer au mieux. Et quand tu écris que "Deschamps et ses joueurs doivent et peuvent faire mieux", non seulement je plussoie, mais j'annonce : non seulement ils doivent faire mieux et ils peuvent faire mieux et ils vont faire mieux. En 2016, en 2018 ou en 2020.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Les notes de la France
4k 33