L’équipe type de la trêve internationale

Quel est le point commun entre Johan Cruyff, un flic qui surveille une livraison de pizzas, Pepe, Blaise Matuidi et Jan Jambon, le ministre de l’Intérieur belge ? Ils ont profité de la trêve internationale pour briller.

Modififié
47 5
Sur le banc
Iker Casillas
Iker
Casillas

Iker Casillas

Le pays réclame David de Gea dans les barres, mais c’est bien Iker Casillas qui est entré dans la légende face à la Roumanie avec une 166e cape en équipe nationale. San Iker devient ainsi le joueur européen le plus capé devant le milieu de terrain letton Vitalijs Astafjevs. Dans le monde entier, seuls Ahmed Hassan (Égypte, 184 capes), Mohammed Al-Deayea (Arabie saoudite, 178), Claudio Suárez (Mexique, 177), Hossam Hassan (Égypte, 169) et Iván Hurtado (Équateur, 168) résistent ...

David Luiz
David
Luiz

David Luiz

Déjà à la rue contre Monaco avant la trêve internationale, Bob l’éponge a fait pire avec son pays face à l’Uruguay, puisqu’il est dans le dur sur les deux buts de la Céleste. Au pays, on a retrouvé le fantôme du 7-1 contre l’Allemagne. Tellement dans le dur que Dunga commence à lui préférer Gil, le mec qui a joué à Valenciennes.

Luis Suárez
Luis
Suárez

Luis Suárez

De retour en sélection pour la première fois depuis sa pizza à l’épaule de Chiellini durant le Mondial 2014, le Pistolero n’a pas perdu de temps pour retrouver ses sensations, puisqu’il a égalisé pour son pays face au Brésil. Dire qu’il ne pensait pas avoir le niveau pour jouer au Barça…

Miralem Pjanic
Miralem
Pjanic

Miralem Pjanic

Face à la Suisse, le joueur de la Roma a rappelé qu’il avait été formé au FC Metz, là où Isaias envoyait des mines dans les lucarnes. Sur coup franc, le milieu de terrain a balayé la toile d’araignée de l’équerre. Cochon. En plus, la Bosnie est repartie de Suisse avec une victoire (2-0).

Ben Innes
Ben
Innes

Ben Innes

Alors qu’un homme a détourné un avion d’Egypt Air vers Chypre, ceinture d’explosifs autour de la taille, un passager anglais, Ben Innes a pris une photo, tout sourire, aux côtés du pirate de l'air dans l’avion. Le cliché, complètement fou, a fait la une du Sun. Bon, au final, il s’agissait d’étuis de téléphone qui donnaient l’impression d’être des explosifs, mais quand ...

Jamie Vardy
Jamie
Vardy

Jamie Vardy

Il y a cinq ans, il jouait avec ses copains dans la boue. Samedi, pour son premier but en équipe nationale d’Angleterre, l’attaquant de Leicester s’est offert une Madjer pour tromper Manuel Neuer. Et à Berlin. Pour une victoire 3-2 face aux champions du monde. Le renard a remis ça contre les Pays-Bas. Big balls.

Vladislav Stoyanov
Vladislav
Stoyanov

Vladislav Stoyanov

1,87m, millésime 1987, le portier de Ludogorets était en feu contre le Portugal de Cristiano Ronaldo. Non seulement le gardien s’est offert CR7 sur penalty, mais il a monté un mur devant sa ligne de but : 11 arrêts. Un par adversaire.

Jan Jambon
Jan
Jambon

Jan Jambon

En défense, le ministre de l’Intérieur belge n’a pas joué la zone, mais l’individuel à outrance. Sa victime ? Sébastien Joris, officier de liaison de la police fédérale belge à Istanbul, pointé du doigt par Jambon pour avoir laissé un peu trop de liberté à Ibrahim El Bakraoui, l’un des kamikazes de Bruxelles, lors de son interpellation à Istanbul l’été dernier. Jambon : « Il a tardé à réagir. Je ne peux que conclure qu’une personne a été pour le ...

Pepe
Pepe

Pepe

Quand il affiche le niveau qui était le sien face à la Belgique, on comprend mieux pourquoi Raphaël Varane squatte le banc de touche au Real Madrid. Intraitable, comme Pierre Martinet. Avec l’âge, le garçon semble même s’assagir. Dommage, ses pétages de plombs vont manquer.

Le flic à la pizza
Le flic à la pizza

Le flic à la pizza

Il était très concerné par le repli défensif quand il s’est rendu compte qu’une commande de 5 pizzas à minuit pour une femme seule au 79 rue des Quatre-Vents à Molenbeek lui a mis la puce à l’oreille. Moralité, Salah Abdeslam est enfin pris au marquage. Libero grande.

Jonas Hector
Jonas
Hector

Jonas Hector

Il est bon de rappeler que le gaucher de Cologne n’est pas tout le temps fourré au carnaval. Dans le festival offensif des siens face à l’Italie (4-1), le gaucher s’est offert un but. Son premier en équipe nationale.

Saphir Taider
Saphir
Taider

Saphir Taider

Même si les Algériens se sont baladés face à l’Éthiopie (7-1), le milieu de terrain ne s’est pas emmerdé avec la laideur pour planter son pion. Un corner de Mahrez, une reprise de volée « comme elle vient » de l’extérieur de la surface et ficelle. Top but à Téléfoot.

Johan Cruyff
Johan
Cruyff

Johan Cruyff

De là-haut, entre David Bowie et Alfredo Di Stéfano, il a sans doute préféré s’enfiler un paquet de clopes que de voir les Oranje se faire démolir par les Bleus en 13 minutes avant de lui rendre hommage. Voir un stade se lever et applaudir une légende juste après un caramel d’Olivier Giroud, c’est sûr, on s’en souviendra. Johan est parti, pas son héritage. Il est ...

Paul Gascoigne
Paul
Gascoigne

Paul Gascoigne

Gazza n’est pas encore mort, mais il fait tout pour rejoindre Garrincha et compagnie. Épinglé par le Sun pour avoir été – encore – retrouvé la tête en sang et une bouteille de tise à la main, l’ancien génie des années 80 s’est excusé sur sa page Facebook. « Merci beaucoup pour votre soutien. Cela a parfois du bon d’être célèbre. Je me suis vraiment bien comporté pendant onze mois. J’ai commis un accroc et j’ai pris une cuite (sic). Je suis sur la ...

Blaise Matuidi
Blaise
Matuidi

Blaise Matuidi

Comment rendre hommage à Johan Cruyff ? En plantant un but, associé à une passe décisive, avec le numéro 14 sur le dos lors d’une victoire à Amsterdam. Le tout avec le brassard autour du bras.

Conor Washington
Conor
Washington

Conor Washington

Unique buteur du match contre la Slovénie pour sa deuxième sélection, l’attaquant de QPR a également été élu homme du match et a grandement participé à faire entrer son pays dans les livres de records. Avec ce dixième match de suite sans défaite, l’Ulster réalise la meilleure série de son histoire.

Kevin Doyle
Kevin
Doyle

Kevin Doyle

L’Irlandais n’est pas du genre à faire semblant. Blessé contre la Suisse, l’attaquant de Colorado est sorti sur une civière avant de balancer sur la toile une photo de sa blessure. On y voit son os, une balafre immonde et beaucoup de sang. Sinon, à part ça, tout va bien.

Vladislav Stoyanov (PFK Ludogorets Razgrad) 1,87m, millésime 1987, le portier de Ludogorets était en feu contre le Portugal de Cristiano Ronaldo. Non seulement le gardien s’est offert CR7 sur penalty, mais il a monté un mur devant sa ligne de but : 11 arrêts. Un par adversaire.

Jan Jambon (Belgique) En défense, le ministre de l’Intérieur belge n’a pas joué la zone, mais l’individuel à outrance. Sa victime ? Sébastien Joris, officier de liaison de la police fédérale belge à Istanbul, pointé du doigt par Jambon pour avoir laissé un peu trop de liberté à Ibrahim El Bakraoui, l’un des kamikazes de Bruxelles, lors de son interpellation à Istanbul l’été dernier. Jambon : « Il a tardé à réagir. Je ne peux que conclure qu’une personne a été pour le moins négligente, pas très proactive, ni très engagée. » Tacle deux pieds décollés.

Pepe (Real Madrid Club de Fútbol) Quand il affiche le niveau qui était le sien face à la Belgique, on comprend mieux pourquoi Raphaël Varane squatte le banc de touche au Real Madrid. Intraitable, comme Pierre Martinet. Avec l’âge, le garçon semble même s’assagir. Dommage, ses pétages de plombs vont manquer.

Le flic à la pizza (Molenbeek) Il était très concerné par le repli défensif quand il s’est rendu compte qu’une commande de 5 pizzas à minuit pour une femme seule au 79 rue des Quatre-Vents à Molenbeek lui a mis la puce à l’oreille. Moralité, Salah Abdeslam est enfin pris au marquage. Libero grande.

Jonas Hector (1. FC Köln) Il est bon de rappeler que le gaucher de Cologne n’est pas tout le temps fourré au carnaval. Dans le festival offensif des siens face à l’Italie (4-1), le gaucher s’est offert un but. Son premier en équipe nationale.

Saphir Taider (Bologna FC) Même si les Algériens se sont baladés face à l’Éthiopie (7-1), le milieu de terrain ne s’est pas emmerdé avec la laideur pour planter son pion. Un corner de Mahrez, une reprise de volée « comme elle vient » de l’extérieur de la surface et ficelle. Top but à Téléfoot.

Johan Cruyff (monde) De là-haut, entre David Bowie et Alfredo Di Stéfano, il a sans doute préféré s’enfiler un paquet de clopes que de voir les Oranje se faire démolir par les Bleus en 13 minutes avant de lui rendre hommage. Voir un stade se lever et applaudir une légende juste après un caramel d’Olivier Giroud, c’est sûr, on s’en souviendra. Johan est parti, pas son héritage. Il est partout.

Paul Gascoigne (Angleterre) Gazza n’est pas encore mort, mais il fait tout pour rejoindre Garrincha et compagnie. Épinglé par le Sun pour avoir été – encore – retrouvé la tête en sang et une bouteille de tise à la main, l’ancien génie des années 80 s’est excusé sur sa page Facebook. « Merci beaucoup pour votre soutien. Cela a parfois du bon d’être célèbre. Je me suis vraiment bien comporté pendant onze mois. J’ai commis un accroc et j’ai pris une cuite (sic). Je suis sur la bonne voie désormais. Je ne suis pas parfait et je ne veux pas l’être, mais j’essaie toujours de faire au mieux. Je vous aime. »

Blaise Matuidi (Paris Saint-Germain FC) Comment rendre hommage à Johan Cruyff ? En plantant un but, associé à une passe décisive, avec le numéro 14 sur le dos lors d’une victoire à Amsterdam. Le tout avec le brassard autour du bras.

Conor Washington (Irlande du Nord) Unique buteur du match contre la Slovénie pour sa deuxième sélection, l’attaquant de QPR a également été élu homme du match et a grandement participé à faire entrer son pays dans les livres de records. Avec ce dixième match de suite sans défaite, l’Ulster réalise la meilleure série de son histoire.

Kevin Doyle (Irlande) L’Irlandais n’est pas du genre à faire semblant. Blessé contre la Suisse, l’attaquant de Colorado est sorti sur une civière avant de balancer sur la toile une photo de sa blessure. On y voit son os, une balafre immonde et beaucoup de sang. Sinon, à part ça, tout va bien.

Remplaçants :

Iker Casillas (FC Porto) Le pays réclame David de Gea dans les barres, mais c’est bien Iker Casillas qui est entré dans la légende face à la Roumanie avec une 166e cape en équipe nationale. San Iker devient ainsi le joueur européen le plus capé devant le milieu de terrain letton Vitalijs Astafjevs. Dans le monde entier, seuls Ahmed Hassan (Égypte, 184 capes), Mohammed Al-Deayea (Arabie saoudite, 178), Claudio Suárez (Mexique, 177), Hossam Hassan (Égypte, 169) et Iván Hurtado (Équateur, 168) résistent encore à l’Espagnol. Comme chez les McLeod, il ne peut en rester qu’un.

David Luiz (Paris Saint-Germain FC) Déjà à la rue contre Monaco avant la trêve internationale, Bob l’éponge a fait pire avec son pays face à l’Uruguay, puisqu’il est dans le dur sur les deux buts de la Céleste. Au pays, on a retrouvé le fantôme du 7-1 contre l’Allemagne. Tellement dans le dur que Dunga commence à lui préférer Gil, le mec qui a joué à Valenciennes.

Luis Suárez (Futbol Club Barcelona) De retour en sélection pour la première fois depuis sa pizza à l’épaule de Chiellini durant le Mondial 2014, le Pistolero n’a pas perdu de temps pour retrouver ses sensations, puisqu’il a égalisé pour son pays face au Brésil. Dire qu’il ne pensait pas avoir le niveau pour jouer au Barça…

Miralem Pjanic (AS Roma) Face à la Suisse, le joueur de la Roma a rappelé qu’il avait été formé au FC Metz, là où Isaias envoyait des mines dans les lucarnes. Sur coup franc, le milieu de terrain a balayé la toile d’araignée de l’équerre. Cochon. En plus, la Bosnie est repartie de Suisse avec une victoire (2-0).

Ben Innes (asile) Alors qu’un homme a détourné un avion d’Egypt Air vers Chypre, ceinture d’explosifs autour de la taille, un passager anglais, Ben Innes a pris une photo, tout sourire, aux côtés du pirate de l'air dans l’avion. Le cliché, complètement fou, a fait la une du Sun. Bon, au final, il s’agissait d’étuis de téléphone qui donnaient l’impression d’être des explosifs, mais quand même…

Jamie Vardy (Leicester City FC) Il y a cinq ans, il jouait avec ses copains dans la boue. Samedi, pour son premier but en équipe nationale d’Angleterre, l’attaquant de Leicester s’est offert une Madjer pour tromper Manuel Neuer. Et à Berlin. Pour une victoire 3-2 face aux champions du monde. Le renard a remis ça contre les Pays-Bas. Big balls.

Marcelinho (PFK Ludogorets Razgrad) Comme son nom ne l’indique pas, l’attaquant de Ludogorets est international bulgare. Le Brésilien de 31 ans, forcément naturalisé, a donné la victoire à son pays d’adoption face à son ancien pays colonial – le Portugal – pour sa première sélection. Belle entrée en matière.



Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

mixmaster Niveau : DHR
Le gardien (monstrueux) de la Bulgarie s'appelle Stoyanov.
Rien compris au délire de la pizza.
Sinon SF, vous êtes passés à côté de l'info sur le départ de CJP ou bien vous nous murissez un florilège de ses plus grandes incohérences?
Quitte à mettre un français, Matuidi sérieusement?

Payet bon sang! Griezman ou a la limite Kante.
Johan Cruyff est le meneur de jeu de l'équipe des défunts du mois (voix d'outre-tombe) ...
confondre l'Ulster et l'Irlande du Nord, c'est impardonnable.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
47 5