1. //
  2. // Dans la tête de Fernando

« Footballeur, tu es une honte ! » Par Fernando Aristeguieta

Passé par Nantes et le Red Star, l'international vénézuélien Fernando Aristeguieta évolue désormais au CD Nacional Funchal, en D1 portugaise. Et quand il n'est pas sur un terrain, l'attaquant écrit.

Modififié
« Vous devriez avoir honte, vous n’avez pas honte ! Bande de fils de pute !  » Voilà comment nous avons été reçus au retour de notre avant-dernier match, que nous jouions à l’extérieur. Il était minuit passé un samedi soir, et au siège du club où nous avions tous laissé nos voitures, un groupe de 6 ou 7 messieurs, la cinquantaine bien tassée, visiblement avinés, nous attendaient pour nous insulter. Le résultat du match nous laissait bien mal en point dans notre lutte pour le maintien.

Le sportif professionnel est exposé à ce que celui qui le désire puisse voir une petite partie de son travail. Cette petite partie est en réalité la plus décisive, puisque c’est celle qui concrétise le travail en soi. C’est le jour de la compétition. Dans le cas du football, ce sont les matchs qui, une à deux fois par semaine, viennent « valider » ce travail. Derrière la compétition, il y a toute une méthodologie à suivre pour être prêt le jour J. Une méthodologie qui implique les entraînements, la préparation du match en tant que tel et toute une série de sacrifices qui consistent de façon basique dans le repos et le régime.


Je me permets de les appeler sacrifices, puisqu'il s’agit là d’actes indésirés, que le sportif doit réaliser en amont de son travail. Ce n’est pas que je n’aime pas manger sainement, mais à de nombreuses reprises, vient l’envie de manger ou boire autre chose, et il faut se conformer à la diète de l’athlète et à l’eau qui, croyez-moi, à certains moments devient ennuyeuse.

Les après-midi à la maison, où il faut rester calme au lieu de sortir en ville faire ce dont tu as envie sont tout aussi pénibles. Bien sûr, il y a des fois où la fatigue t’empêcherait de toute manière de sortir, mais il y aussi des jours où tu peux sortir sans aucun problème. Tout réside dans la connaissance de son corps. Ce qui est certain, c’est que le joueur doit tout faire pour que son corps soit le plus proche possible de 100% pour le jour d’après et que cela exige ces sacrifices.

Certains joueurs incluent également l’entraînement en soi dans la liste de ces sacrifices, mais ça n’est pas mon cas, ni celui de la majorité des joueurs avec qui j’ai pu joué. Il y a donc ces sacrifices relatifs à la préparation, mais il y a aussi le sacrifice qui consiste à quitter sa famille pendant un mois durant la pré-saison et les jours d’avant-match puisque la plupart des équipes obligent leurs joueurs à se concentrer à l’hôtel pour mieux préparer le match.

Seules les familles des joueurs, et quelques autres sont au courant de ce que tout cela signifie. Pour les yeux du supporter lambda, il n’y a que les 90 minutes que durent le match. Et la plupart du temps, ce supporter lambda émettra un jugement péremptoire sur le travail du footballeur en fonction du résultat du match, sans prendre rien d’autre en considération. Très souvent, ce jugement est négatif et vient accompagné d’insultes envers les joueurs et leurs familles qui doivent les supporter sans pouvoir rien faire.

Tout le travail du footballeur est réalisé dans le but d’être un meilleur joueur. Si un joueur s’améliore personnellement, immédiatement il rend l’équipe meilleure. Et si l’équipe s’améliore, les chances de gagner augmentent. Par conséquent, le travail du footballeur consiste à être le plus utile possible pour que l’équipe gagne. Cela posé, je m’interroge : est-il possible que quelqu’un désire davantage la victoire que le joueur lui-même ? À part peut-être l’entraîneur oo le président qui se voient directement touchés par le résultat eux aussi ? Je ne le crois pas.


Parce que j’ai évoqué auparavant en quoi consistait le travail des footballeurs et j’ai parlé du fait que ce travail avait pour unique mission d’aider l’équipe à gagner, mais je n’ai pas évoqué le plus important : les conséquences du bon ou du mauvais travail du joueur.

Quand les choses ne fonctionnent pas collectivement, le joueur – et je dois reconnaître que l’entraîneur à un degré encore supérieur – est perdant dans tous les sens. Quand le match est perdu, le footballeur est immédiatement affecté puisqu'il a préparé durant toute la semaine quelque chose qui n’a pas marché. Souvent, tu n’as même pas la chance de pouvoir entrer sur le terrain, et tu dois te résigner depuis le banc de touche ou la tribune à voir ton coéquipier jouer. Pour donner un exemple, c’est comme si un ingénieur préparait toute la semaine une présentation, mais qu’au moment de la présenter à ses chefs, ceux-ci lui disaient aux portes de la salle de réunion qu’il n’allait pas exposer son projet, mais qu’un compagnon présenterait le sien à la place. Et l’ingénieur doit se résigner à voir à travers la vitre de la salle de réunion comment son compagnon s’en sort. Dans ce cas, la frustration et la douleur sont décuplées. Puisque c’est en réalité une double défaite.

Un vestiaire est normalement un endroit de rires et de joie, mais la tristesse que j’ai vue et ressentie dans certains, je ne l'ai jamais sentie ailleurs, pas même lors d’enterrements. Lorsque tu vas à un enterrement, tu sais que tu devras composer avec la tristesse. Tu vas te préparer pour cela en quelque sorte. Dans le vestiaire à l’inverse, la tristesse est spontanée, elle remplace la joie que tu avais imaginée toute la semaine. C’est une tristesse collective très contagieuse, puisque la plupart du temps, tu te sens réellement connecté à ceux qui sont assis à tes côtés, et connecté au maillot que tu portes. Mais cette frustration et cette douleur sont éphémères, puisque deux jours après ou parfois quelques heures plus tard, il faut oublier ce qu’il s’est passé et préparer le match suivant. Mais quand les mauvais matchs s’enchaînent continuellement et que les objectifs collectifs ne sont pas atteints, le joueur perd beaucoup plus que cette éphémère et intense tristesse.


Dans notre cas, ne pas atteindre cet objectif collectif suppose descendre en deuxième division. Et la relégation apporte des conséquences négatives qui signifient un net recul pour nos carrières et par ricochet pour nos vies : entre autres, jouer devant un public moindre dans des stades en moins bon état, moins de couverture télévisuelle, une perte de prestige, des salaires considérablement réduits. Et même quand tu as la possibilité de partir, tu devras quitter une ville qui te plaît et tu seras dans une situation défavorable pour négocier un nouveau contrat. Cela posé, je répète ma question : est-il possible que quelqu’un désire davantage la victoire que le joueur lui-même ?

Sans aucun doute, certains pensent que oui, puisque sinon ils ne nous couvriraient pas d’insultes injustes que nous et surtout nos familles doivent subir. L’exemple parfait de la disproportion avec laquelle est jugé le travail du footballeur est l’interdiction tacite de sortir pour aller boire un verre un soir de défaite. Si je devais à nouveau prendre un exemple, c’est comme si tu disais à un vendeur de téléphones qu’il ne pouvait pas sortir un vendredi soir parce qu’il n’avait pas vendu suffisamment pendant la semaine, et qu’il devait rester à la maison pour ressasser tout ce qu’il aurait pu faire pour changer cela. Ou si tu demandais à un agent immobilier comment il avait osé sortir dîner alors qu’il n’avait pas pu conclure la vente d’un appartement dans l’après-midi.

Ce que je veux manifester à travers ces quelques lignes, c’est simplement que le footballeur est le principal intéressé à gagner, simplement parce que sa vie tourne autour de cela et que son futur et celui de sa famille en dépendent. C’est pour cela que je juge injustes et disproportionnées les réactions que nous devons parfois supporter. Évidemment, c’est un sujet bien plus profond que ce que je viens d’exposer. Mais je vous laisse ici ma brève opinion.

Par Fernando Aristeguieta
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

La question est mal posée.

La victoire tout le monde la veut et les supporters n'insultent pas les joueurs pour cette raison. Ils les insultent pour n'avoir pas fait assez d'efforts pour obtenir la victoire. Nuance. Et ça, on ne peut pas nier que tous les joueurs ne sont pas toujours au taquet. C'est humain en même temps, ça arrive dans tous les métiers, mais ça arrive aussi au foot.

Parfois les joueurs n'ont pas trop envie de faire l'effort ou pas autant que d'habitude. Et il suffit qu'ils soient 3 ou 4 dans ce cas-là sur le terrain et tout le jeu de l'équipe va s'en ressentir.

Après, je dis pas que c'est ce qui arrive à Nantes. Je ne regarde pas Nantes. Mais je dis juste que c'est souvent ça que les supporters reprochent aux joueurs. Pas de ne pas vouloir gagner.
Peñarol mi Amor Niveau : Ligue 1
 //  10:06  //  Aficionado del Uruguay
Note : 7
Insupportable les billets d'humeur de cette marquise de Pompadour issue de la grande bourgeoisie basque de Caracás et au talent d'écriture tout à fait relatif, voir médiocre et avec un tel niveau d'esprit critique et de raisonement (c'est tellement subversif de taper sur Maduro, bien planqué de l'autre côté de l'Atlantique en ce moment, lol...) que j'en vient à attendre chaque semaine le nouveau pamphlet brulant de ce libérateur des âmes et des consciences humaines nommée Fernando Aristiguieta, ce Bolivar des bacs à sable que SoFoot continue de publier inlassablement...
J'te mets un + 1 ....La conscience de classe de ce sombre cretin l'empêche de voir au dela de son nombril .Mais c'est lui qui a la parole .......
Ce commentaire a été modifié.
mara donna des frissons Niveau : CFA
@Penarol mi amigo
Ton avis est totalement occulté par ton positionnement politique.
Si tu lis ce papier avec des yeux objectifs, tu trouves ça .... et bien complètement intéressant et bateau.
Voire très con, avec le parallèle sur les enterrements.
Et puis maintenant on connait bien les idées du gus sur Maduro.
Tu peux le dire, son "talent" d'écriture est médiocre, le postulat de ce papier est bonne: Qui peux juger et valoriser le travail et les "sacrifices" d'un autre?
Mais c'est tellement vide, fade, sans esprit ni intelligence, je pense à une bonne dizaine de mecs sur ce forum, qui pourrait pondre un truc autrement plus réfléchi que ce parpaing indigeste...

Sérieusement Fernando? Des "sacrifices" quand ton outil de travail est ton corps, et que tu compares une sortie après un match avec un vendeur d'aspirateurs ou d'appartements qui n'a pas réussi sa vente !?!

Je suis cuisinier et donc ravi d'apprendre que me lever à 7h du mat, ne pas me péter le bide avec un repas lourd avant un service, ne pas me cuiter avant une grosse journée de taf, penser à mes menus et suggestions en dehors du taf...etc sont des "sacrifices" et non des contraintes liées a mon emploi.

Non vraiment quel "sacrifice" de pas boire ou fumer (ou très peu), de partir une journée en mise au vert, quand je ne voie ma femme que lors de mes 2 jours de repos, car mes journées sont trop chargées.
Non mais quel horreur, ce métier ou l'on doit s'entrainer tout les jours, et même deux fois par jour des fois, taper dans un ballon, courir, écouter son coach et être très, très bien payer pour cela!!

Alors mon petit Fernando, je te suggérerais bien d'aller bosser une semaine, comme les 5-6 abrutis avinés dont tu parles avec mépris, pour comprendre ce qu'est réellement un "sacrifice" au lieu de te complaindre dans ta morale bourgeoise et ta suffisance prétentieuse.

Alors, autant je trouvai bonne l'idée de faire parler un footballeur, autant j'aime pas trop me faire cracher à la gueule par un arriviste arrogant, et sans talent pour, au moins, le faire avec style...
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
 //  12:53  //  Amoureux du Qatar
On est tous d'accord sur le contenu.

Par contre, niveau "talent d'écriture", le français n'est pas sa langue maternelle, je l'excuse.
C'est pas faux..

Cependant sur l'esprit du texte et l'imagination littéraire, je ne suis pas sur que cela impacte vraiment..
5 réponses à ce commentaire.
Franchement j'y ai mis toute la bonne volonté que je pouvais mais je n'ai pas réussi à m'émouvoir pour les "sacrifices" des joueurs professionnelles à leur "tristesse" dans la défaite supérieure à une tristesse d'enterrement. Non vraiment qu'on me pardonne, je dois être sans cœur.
J'ai presque pleuré.
Je suis heureux d'avoir été élu en tous cas afin de pouvoir aider tous ces footballeurs vivant dans des conditions de vie visiblement déplorables.
Devoir quitter sa famille pendant le jour d'avant match !! Vous vous rendez compte ?!!
Enfin on s'attaque au vrais problèmes de ce pays! ;)
En Marche arrière toute !!
1 réponse à ce commentaire.
pointu_du_gauche Niveau : CFA2
Comment juger si un joueur mouille assez le maillot? Pas évident.
mara donna des frissons Niveau : CFA
Trop facile.
Après le dépistage dopage, hop au dépistage dessous d'aisselle.
pointu_du_gauche Niveau : CFA2
Les mecs porteront des poches de sueur qu'ils feront péter en sortant du terrain.
L'allocation adulte handicapé va être dépréciée, je connais des albinos qui se feront un plaisir de te vendre un peu de sueur j'en odorante.
4 réponses à ce commentaire.
gentil avec ses problèmes de riche. il doit se séparer de sa famille 1 mois !!!!! waouh! pas grave tu le fait pour40 ou 50 000 euros le mois, certain de tes supporters le fond pour 1200 euros et ils claquent environ 500 euros par an pour te regarder sans compter le maillot pour lui et son 'ou ses) fils. Je ne connais pas le sujet de son pseudo roman ? mais va falloir que le garçon en trouve un qui intéresse quelqu'un d'autre que sa femme.
Ce commentaire a été modifié.
J'allais écrire que je comprenais l'idée qu'il essaie de faire passer, celle où le joueur veut toujours gagner. Et puis jeme suis souvenu du comportement de Serge Aurier qui met 3 plombes à se changer ou de la défense de Lyon à Amsterdam.

Quant aux sacrifices fait par les footballeurs, à un moment faut arrêter avec ces conneries.
Les mecs n'nt honte de rien, va dire ça à un ouvrier qui a travaillé toute sa vie dans un environnement fait d'amiante ou de plomb.
Le mec se plaint parce qu'il doit manger sain. Déjà ça, c'est faire preuve de stupidité. Parce qu'il ne boit que de l'eau ? A d'autres, pour avoir lu pas mal de biographies de joueurs, la plupart font ou ont fait des écarts, même les plus grands. La dernière en date que j'ai lu c'est Roy Keane, et niveau alcool et malbouffe, ça se pose en maitre.

Si les sacrifices étaient trop difficiles à accèpter, eh bien il fallait arrêter le football mon chère Fernando et te reconvertir.
Chatperché Niveau : CFA2
Non mais attendez ... ce gars est payé pour jouer au foot, et vient chouiner sur le fait de devoir manger sainement. Il appelle "sacrifice" son métier (il est pas bénévole ou stagiaire), ben qu 'il en change...

Ca doit être un dépressif

Le style est vraiment indigent et indigeste.Un ramassis de phrases toutes faites en somme...
Ce commentaire a été modifié.
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
 //  12:55  //  Amoureux du Qatar
Faut pas oublier qu'il est vénézuelien donc on peut pas lui demander d'être Voltaire ou Victor Hugo.
1 réponse à ce commentaire.
mara donna des frissons Niveau : CFA
Vu les commentaires, ça fait flop le Fernando
On veut un papier d'humeur de Hatem.
Moi réserviste le plus applaudi de l Euro, arrivé au PSG avec mon gros bide, mes espoirs de jouer, moi et Messi et Emery, moi et Nietzsche.
Ce commentaire a été modifié.
J'étais très ouvert à l'idée (pas à johnny hein ^^), son premier papier sur "l'art et le football" n'était pas mauvais en soi, mais manquait d'un peu de sel et de matière.
Les deux suivants sont ridicules d'arrogance et de parti pris, sous la fausse apparence de témoignages..

Et les appâts rances, ça ne sert qu'à pêcher du poisson pourri...
1 réponse à ce commentaire.
Alvaro_Recoba Niveau : CFA2
Je n'aime pas dire du mal des gens, mais effectivement Fernando il est gentil.


Son délire autour des supposés "sacrifices" du footballeur pro est assez indigeste.
Le problème de leur métier, aux footeux, est qu'ils perdent complètement le fil de la réalité, même s'ils s'en défendent et qu'ils peuvent avoir eux-mêmes par ailleurs vécus des débuts d'existence matériellement difficiles.

Ce qui les amène à sortir de telles idioties.
Avoir 3 ou 4 heures maxi de travail par jour en étant payé à ce niveau et trouver le moyen de parler de son boulot comme si il cassait des cailloux, faut le faire.
pfff c'est poussif tant sur l'idée de base que sur la forme... c'est POMPEUX et finalement peu intéressant. Ca manque totalement d'humour ou d'autodérision ce qui aurait pu un peu sauvé le fond du texte.

Pourtant j'ai essayé de lire tout cela avec un à priori plutôt positif au début...
ludwig von 88 Niveau : Loisir
Mon pauvre...
Comment j'ai bien rigolé avant de me coucher! Je ne sais pas si c'est le trop plein de bières ou les dernières lattes avant le pieu mais franchement merci!
A ta décharge, le Français n'est pas ta langue maternelle alors je ne veux pas en rajouter mais je commence à mieux comprendre certains billets...
Je viens de sacrifier une -certes courte- partie de mon existence pour te lire camarade.

Ce fut pénible. Traumatisant même.
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 4
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)