Féry, un braquage à l'anglaise

Depuis le 31 août dernier et la vente de Didier Ndong à Sunderland, Loïc Féry, président de Lorient depuis 2009, danse au-dessus de la colère de ses propres supporters. Pourtant, depuis son arrivée à la tête du club breton, le businessman accumulait les succès. Jusqu'à se faire rattraper par le système ?

Modififié
521 22
Le premier jour, il n’était qu’un anonyme. En réalité, personne ne savait trop comment le décrire, alors certains jonglaient entre « financier » et « entrepreneur » . Serré dans une chemise rayée et un costume un peu trop large, il affichait un sourire confiant et parlait alors du FC Lorient comme d’un moyen pour « s’investir professionnellement dans le sport, dans un cadre sain où être en confiance  » . Quelques années plus tôt, celui qui a fondé en 2007 le groupe Chenavari – qui comprend notamment une société de gestion d’actifs obligataires dont les bureaux sont à Londres, où il passe la majorité de son temps – a tenté de croquer l’OGC Nice alors qu’il jouait attaquant, puis cumulait une casquette de président dans un club à Hong Kong. Puis, il y a eu les flirts avec Grenoble, Nîmes ou encore Sheffield Wednesday. Loïc Féry est comme ça : il veut toucher à tout, tout essayer, mais aussi tout contrôler. Un trait qui lui a déjà coûté un dolmen – Christian Gourcuff, parti sans un regard un soir de mai 2014 –, mais qui l'a aussi empêché de passer à table plus tôt. Pourtant, Féry l’assure : il ne vient pas « gagner de l’argent, mais développer le club sans perdre de l’argent » . Ce qu’il fait mieux que n’importe qui et pas n’importe comment. Malgré les portes qui claquent.

« Le football autrement » , vraiment ?


Voilà maintenant un peu moins de sept ans que Loïc Féry se trémousse entre son étiquette de businessman et de patron d’un club de Ligue 1 exceptionnellement sain financièrement. Son rêve était de voir « Lorient faire partie des meubles  » du championnat. Bingo et il faut regarder le tableau : du jeu, de belles productions jusqu'au départ de Gourcuff et de chouettes ventes sous son mandat (Abriel, Ciani, Koscielny, Morel, Kitambala, Gameiro, Mvuemba, Lemina, Corgnet, Aboubakar, Ecuele Manga...). C’est une belle vitrine, la clé de la réussite du club en plus de la décision initiale de Féry de diminuer la part fixe des salaires pour une part variable indexée sur les résultats sportifs, mais c’est aussi ce qui peut mettre le bordel. Le président lorientais a perdu Gourcuff en partie à cause de la vente de Mario Lemina à Marseille qui s’est faite «  sans l’accord  » du coach historique : « Je suis écœuré de la façon dont ça s’est fait. C’est mon devoir de m’exprimer. Par rapport à la communication faite au club, je tombe des nues quand on me dit qu’il faut absolument vendre un joueur. Ce transfert est une erreur à tous points de vue : sur le plan sportif, sur le plan de l’image, sur le plan financier. (…) Un club de foot n’est pas qu’une entreprise financière. À Lorient, on affichait la volonté d’être différents. On n’est pas différents. Ce transfert, c’est juste du business.  »


Un tacle pour un club qui explique voir « le football autrement » à travers son slogan. Lemina, c’était en 2013, dans les dernières heures du mercato. Il y a quelques jours, l’histoire s’est répétée avec la vente de Didier Ndong à Sunderland pour 20 millions d’euros, alors que Lorient a perdu ses trois premières rencontres de la saison, que Guerreiro a déjà été vendu à Dortmund et que le club pointe actuellement à la dix-neuvième place. Qu’on soit d’accord : l’affaire est en or et le club breton ne pouvait pas refuser un tel craquage, même pour un titulaire indiscutable. «  On a refusé à trois reprises le départ de Didier Ndong, à douze puis à quatorze et à seize millions d’euros. Mais quand la dernière, à vingt millions d’euros, et sans doute un peu plus avec les bonus, est arrivée, son départ devenait inéluctable pour plusieurs raisons : (…) cette offre, qui représente 50% du budget du FCL, mais également parce que le joueur pouvait multiplier son salaire par dix ou par douze. Du coup, Didier n’était plus dans les dispositions pour qu’on puisse compter sur lui dans les semaines, voire les mois à venir.  » Voilà ce qu’expliquait il y a quelques jours Loïc Féry dans les colonnes de Ouest France. Cette fois, le boss a appelé son entraîneur, Sylvain Ripoll, mais il n’a également pas été capable de remplacer son milieu de terrain malgré plusieurs tentatives et des résultats qui chutent depuis deux saisons.

Football Manager, raison et déraison


Alors, de son côté, il parle d’une « décision rationnelle  » , même s'il remet souvent en cause un mercato qui se poursuit alors que les championnats ont déjà repris. « La réalité est qu’il n’y a pas de joueur intransférable, même le dernier jour du mercato, et qu’on ne peut pas tout contrôler. On ne joue pas à Football Manager. » Voilà ce qui a poussé Féry à appuyer sur le bouton pour ouvrir la porte à Ndong. On le comprend et personne n’aurait pu refuser une telle offre. L’Angleterre joue la corde de la déraison, c’est comme ça et il faut maintenant accepter les règles malgré le sale goût que cela laisse en bouche. Jusqu’ici, Lorient a toujours su rebondir grâce à son bon nez en matière de recrutement et se retrouve déjà à un tournant de sa saison, au risque de s’être tiré une balle dans le pied d’entrée de championnat. Féry veut y croire, avance toujours avec ses atouts et continue de vouloir bouger les mentalités malgré les critiques de ses propres supporters. Il se balade, aussi, avec son image de plus jeune président de Ligue 1, son côté VRP et sa volonté terrible pour valoriser l’image du championnat de France. Peut-on lui reprocher ? Non, pas vraiment. Va-t-on lui reprocher plus tard ? C’est possible, mais il aura continué à avancer avec ses convictions. Jusqu’au dernier jour.

Par Maxime Brigand Propos de Christian Gourcuff recueillis par ALG en septembre 2013.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

un mec derrière son PC Niveau : Ligue 2
J'en reviens toujours pas du transfert de NDong à 20M
Il a vraiment le charisme d'une huître celui-là.

Et ça voulait racheter l'OGC Nice ?

Pitre que tu es, tu n'as pas l'envergure et les compétences d'un J-P Rivère pour cela. Reste où t'es avec ton club en bois.
zinczinc78 Niveau : CFA
Message posté par un mec derrière son PC
J'en reviens toujours pas du transfert de NDong à 20M


Sur l'échelle de Thauvin, c'est pas si cher que ça..
Caribou West Niveau : DHR
A priori, Lorient se remettra du transfert de Ndong, malgré le fait que sa grâce balle au pied, sa capacité à figer le temps lorsqu'il passe deux défenseurs, sont uniques en France (à côté de lui, Pastore est un bourrin tout droit). Du coup, je ne vois pas trop ce qu'il faudrait reprocher à Féry, plutôt bon dans la gestion des transferts depuis plusieurs années (Marco Lemina excepté).
Bouafiacoeurcoeur Niveau : DHR
Club en bois t'enflammes pas non plus... T'étais bien content à l'époque de récupérer des Baky Koné et autre Abriel...On a été ravi de récupérer Marama.

Le problème de l'ami Féry c'est qu'il n'assume pas ce qu'il veut faire et qu'il ne va pas au bout de ses idées. On sait très bien que Lorient ne sera jamais une place forte du foot Français, mais ca a été par le passé l'équipe "poil à gratter". On emmerdait souvent les gros (et on perdait contre les petits), on avait une identité de jeu, une cellule de recrutement qui était assez visionnaire. C'était la petite équipe bretonne sympa qui sentait bon la mer, la pêche et le crachin. elle était respectée pour ce qu'elle faisait avec ses petits moyen et son petit stade de province, et au final ca allait à tout le monde.
Féry débarque avec ses gros sabots, veut tout révolutionner et professionnaliser le club. L'intention est louable et l'idée est belle. Mais le mec plutôt que de se dire, je me met Gourcuff dans la poche fait tout l'inverse et se le met à dos avec notamment ce transfert de Lemina à la dernière minute sans aucune concertation. A partir de là ca a commencé à partir en vrille et il remet ca cette année. Je comprend pas comment on peut gérer un fond, donc a priori avoir un cerveau, et si peut s'en servir sur ce coup la.
Qu'il ne résisterait pas aux sirènes de l'Angleterre on le savait très bien... alors Ok tu refuses 3 offres, tu fais monter les enchères jusqu'à la dernière minute, très bien...
Mais tu as, normalement, eu tout l'été pour anticiper ce départ et acheter des joueurs de remplacement et de qualité puisqu'il savait très bien qu'il prendrait un gros chèque...
Bref, je reste médusé devant tant d'amateurisme..
Fery ,l'ancien trader,a très bien compris que c'est dans le foot que se trouve l'oseille.L'ambition sportive toussa, blabla pour la com...
@Czerny

C'est vrai que les proprietaires de club en France sont reputes pour s'enrichir. Demande aux Nicollin, Rousselot, Seydoux, Pinault combien leur a coute leurs danseuses??

Jette egalement un coup d'oeil au patrimoine de Ferry, tu te rendras compte de l'absurdite de ton propos.
@Bouafiacoeurcoeur : je te rejoins clairement et j'ajouterais même qu'il a créé un centre de formation et un centre d'entrainement. Le problème est que tous ces investissements mobiliers/financiers sont réaliser via une holding détenu par Féry et que le club reverse un loyer sur 10 ans pour en profiter... Féry démontre que l'on peut s'enrichir grâce à un club de foot et le club se doit de vendre tous les ans pour financer son train de vie (les recettes au guichet et le sponsoring étant assez faible à Lorient).
Concernant Ndong, il est clair qu'il aurait dû avoir un plan pour le remplacer même dans les dernières heures. Le club ne cesse de s'appauvrir et nous avons perdu notre identité de jeu.
OReiPartouchinho Niveau : District
Le mec a été à deux doigts de choper Doucouré, ce qui aurait été un sacré bon coup. Pour 33 secondes, c'est à la fois de l'amateurisme et vachement pas de chatte.
comment c'est loin Niveau : DHR
Message posté par AriGold
@Czerny

C'est vrai que les proprietaires de club en France sont reputes pour s'enrichir. Demande aux Nicollin, Rousselot, Seydoux, Pinault combien leur a coute leurs danseuses??

Jette egalement un coup d'oeil au patrimoine de Ferry, tu te rendras compte de l'absurdite de ton propos.


En France c'est exacte, on ne s'enrichit pas.
En revanche, en Angleterre, les mecs qui investissent peuvent s'enrichir s'ils prennent un club de league one et le développe où même la c'est compliqué ?
Bouafiacoeurcoeur Niveau : DHR
Message posté par Wanted56
@Bouafiacoeurcoeur : je te rejoins clairement et j'ajouterais même qu'il a créé un centre de formation et un centre d'entrainement. Le problème est que tous ces investissements mobiliers/financiers sont réaliser via une holding détenu par Féry et que le club reverse un loyer sur 10 ans pour en profiter... Féry démontre que l'on peut s'enrichir grâce à un club de foot et le club se doit de vendre tous les ans pour financer son train de vie (les recettes au guichet et le sponsoring étant assez faible à Lorient).
Concernant Ndong, il est clair qu'il aurait dû avoir un plan pour le remplacer même dans les dernières heures. Le club ne cesse de s'appauvrir et nous avons perdu notre identité de jeu.


Ca me choque pas qu'il gagne de l'argent pour ce qu'il fait. Le centre d'entrainement qu'ils ont fait sortir de terre près de Kerpape était lors de son inauguration l'un des plus performants d'Europe.

Ce que je n'arrive pas à comprendre c'est l'ambivalence entre d'un coté "je veux asseoir Lorient durablement dans le paysage du foot Français", des infrastructures de plus en performantes(stade même s'il reste la tribune honneur qui est dégueulasse, pelouse, centre d'entrainement)et le détricotage de tout le sportif, sans back-up et au dernier moment. Je ne parle même pas des 33 secondes de retard pour le prêt de Doucouré, on tutoie le ridicule!!
Dernier truc que je comprend pas (ca commence a faire bcp je sais)c'est que pour moi une équipe comme Lorient devrait avoir au moins 2/3 internationaux espoir dans ses rangs. Des Harit à Nantes, Blas à Guingamp, Tousard à Lyon, Diop de Toulouse... C'est des mecs comme ca qu'il nous faut. Des mecs plein de promesses qui ont envie de se montrer. Lorient serait un parfait tremplin pour eux. Donc quand tu prends 35M sur le marché des transferts et que tu réinvestis pas... ba faut pas t étonner si tu te fais tomber dessus par tes supporters...Et si y
Note : -1
@ Bouafiacoeurcoeur

"il prends 35 M€ et ne les réinvestit pas"...

Si je puis me permettre, un mec qui n'a toujours pas compris qu'en L1, sans les revenus transferts les clubs sont DÉFICITAIRES, et donc qu'il est inévitable que bonne partie de ces revenus ne soient PAS réinvestis puisqu'ils servent à équilibrer les comptes, c'est un mec qui fait semblant seulement de s’intéresser au foot.

Quand à l'ambivalence sur "je veux asseoir Lorient durablement dans le paysage du foot Français"... Ben je vois pas où il y a ambivalence ouisque cette mission est depuis pas mal d'années déjà réussie.

Rappel, Lorient retrouve la L1 en 2006 après de nombreux ascenseurs. Féry arrive en 2009. Depuis, Lorient enchaîne 7 saisons consécutives en L1, ce qu'il n'avait JAMAIS FAIT.

Donc, oui, Féry a réussi. Pas seul, hein, mais il a réussi.

Les pourquoi sur les internationaux espoirs, tu donne la réponse toi même: parce que Féry a doté Lorient de vraies infrastructures de formation, mais c'était il y a encore peu de temps. De plus, à proximité se trouvent Nantes et Rennes qui sont 2 gros clubs formateurs, c'est donc logiquement pas simple d'attirer de jeunes talents.

Enfin, la blague d'un autre sur son enrichissement, j'y revient pas, Arigold a rappelé qu'il fallait arrêter les fantasmes. Les convaincus qu'en France ya des présidents qui s'en foutent plein les poches sur le dos de leur club, qu'ils retournent sur Francefootball.
Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
Message posté par Phil...

Enfin, la blague d'un autre sur son enrichissement, j'y revient pas, Arigold a rappelé qu'il fallait arrêter les fantasmes. Les convaincus qu'en France ya des présidents qui s'en foutent plein les poches sur le dos de leur club, qu'ils retournent sur Francefootball.


Gervais Martel, qui se verse 30 ou 40k€ / mois en tant que président bénévole...
En tant que supporteur, ça ne me pose aucun problème que mon président se soit enrichi avec le club puisque cet enrichissement était en corrélation avec une progression constante.

Pour information, Jean-Pierre Rivère avait déboursé 12 millions d'EUR pour acquérir 51% de l'OGC Nice en 2011. Déjà, j'ai envie de dire qu'il faut un peu des "burnes" pour mettre autant d'oseille dans le football quand on n'est pas un oligarque riche à milliard mais un homme d'affaires ayant bâti une belle fortune sur le plan local.

Cinq ans plus tard et un projet de rachat avorté par les Saoudiens, les Chinois débarquent à Nice et deviennent majoritaires. Jean-Pierre Rivère vend alors 30% de ses parts pour la somme de 12 millions d'EUR, soit la somme investie cinq ans auparavant. Et on sait - il l'a lui même déclaré - qu'il a négocié que les parts qu'il lui reste au capital ne pourront être vendues moins de 10 millions d'EUR.

Bref, faites le calcul, l'affaire est belle pour le président Rivère qui conserve son poste...

Alors vous trouverez bien quelques communistes (si, si, ça existe à Nice) ou quelques ultras revêches au raisonnement limité mais la réalité, c'est que Nice n'a jamais eu un dirigeant aussi compétent que J-P Rivère à sa tête.

L'été prochain verra sortir de terre un centre d'entraînement flambant neuf, on a la chance d'avoir des gens qualifiés à tous les niveaux (sportif, administratif, etc) pour faire que la cinquième ville de France dispose d'un club de football avec un rang équivalent.
Didierdrogba Niveau : District
"depuis son arrivée à la tête du club breton, le businessman accumulait les succès." Vous pouvez me dire quels succès? Parce que à part l'échec d'avoir fait partir Gourcuff je ne vois pas
Message posté par Didierdrogba
"depuis son arrivée à la tête du club breton, le businessman accumulait les succès." Vous pouvez me dire quels succès? Parce que à part l'échec d'avoir fait partir Gourcuff je ne vois pas


Je présume que c'est d'avoir pérennisé le club en L1.
Bouafiacoeurcoeur Niveau : DHR
Message posté par Phil...
@ Bouafiacoeurcoeur

"il prends 35 M€ et ne les réinvestit pas"...

Si je puis me permettre, un mec qui n'a toujours pas compris qu'en L1, sans les revenus transferts les clubs sont DÉFICITAIRES, et donc qu'il est inévitable que bonne partie de ces revenus ne soient PAS réinvestis puisqu'ils servent à équilibrer les comptes, c'est un mec qui fait semblant seulement de s’intéresser au foot.

Quand à l'ambivalence sur "je veux asseoir Lorient durablement dans le paysage du foot Français"... Ben je vois pas où il y a ambivalence ouisque cette mission est depuis pas mal d'années déjà réussie.

Rappel, Lorient retrouve la L1 en 2006 après de nombreux ascenseurs. Féry arrive en 2009. Depuis, Lorient enchaîne 7 saisons consécutives en L1, ce qu'il n'avait JAMAIS FAIT.

Donc, oui, Féry a réussi. Pas seul, hein, mais il a réussi.

Les pourquoi sur les internationaux espoirs, tu donne la réponse toi même: parce que Féry a doté Lorient de vraies infrastructures de formation, mais c'était il y a encore peu de temps. De plus, à proximité se trouvent Nantes et Rennes qui sont 2 gros clubs formateurs, c'est donc logiquement pas simple d'attirer de jeunes talents.

Enfin, la blague d'un autre sur son enrichissement, j'y revient pas, Arigold a rappelé qu'il fallait arrêter les fantasmes. Les convaincus qu'en France ya des présidents qui s'en foutent plein les poches sur le dos de leur club, qu'ils retournent sur Francefootball.


Tu le dis toi même : "en bonne partie".
Je te dis pas de réinvestir les 35M, tu peux en réinvestir 15 par exemple sur des jeunes à potentiel. Ca ne met pas en péril le club et ca envoie un message.

Merci pour le rappel, mais Féry a surtout profité des choses qui avaient été faites avant lui. Le club était déjà structuré avec des joueurs comme Gameiro, Koscielny, Morel, Mvuemba... il s'est inscrit dans la continuité. Mais le départ de Guerreiro par exemple, c'est un recrutement de Gourcuff qui était allé le chercher à 1M a Caen.
Je dis pas que tout ce qu'il fait est mal et que c'est le grand méchant capitaliste. Je dis juste que les messages qu'il envoie à vendre le dernier jour du mercato sans aucun backup sont déplorables et relèvent vraiment de l'amateurisme. Surtout quand on aspire a autre chose qu'une 15e place et que ce n'est pas la première fois que cela se produit.
@ Bouafiacoeurcoeur & @ Phil : Je me fiche aussi de son enrichissement. Je dis simplement que le club pourrait ne pas être déficitaire. De plus le système de rémunération basé sur les performances et le classement final devait faire en sorte que le club soit toujours à l'équilibre et donc sans obligation de vendre (le football autrement).

Pour ce qui est des espoirs, il y en a en EDF des moins de 17 et 19 mais pas en espoir. le club ne fait pas confiance aux jeunes, on préfère faire jouer des Bellugou et autre Mesloub...
Bouafiacoeurcoeur Niveau : DHR
Bellugou je pige vraiment pas...On dirait que ses jambes l'encombrent quand il joue. Ce type reste un mystère pour moi...
Mesloub est capable de faire un très bon match tous les 3/4 matchs

Didier Ndong a pris le ferry...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
521 22