Elle est vraiment faible, cette Ligue 1 ?

Matchs un peu moisis, leader qui ne compte que 22 points sur 30 possibles, équipes irregardables… Le début de cette Ligue 1 peut soulever des débats, surtout avec les expectatives suscitées par le PSG pendant l’été. Alors, vraiment faible, cette Ligue 1 ?

Modififié
604 65
Non, car il y a tout de même de belles surprises et de beaux matchs

Faiblarde, cette Ligue 1 ? Tu parles. Il faut ne pas avoir regardé un seul match pour affirmer une telle chose. De fait, des équipes régalent, avec du beau jeu, des beaux joueurs et du beau football. En tête de lice : Saint-Étienne. Les Verts sont invaincus depuis la mi-septembre, viennent de taper le PSG au Parc et frappent à la porte de l’Europe. L’épopée des Verts, putain. Mais ils ne sont pas les seuls. Depuis quelques journées, on s’émerveille sur les prestations de Valenciennes. Mais si, le fameux « Barça du Nord  » . Même maillot, et quasiment même toqué. Mêmes joueurs, aussi. Puyol, Pujol, Alexis Sánchez, Carlos Sánchez, au fond, c’est pareil. Les Valenciennois en ont passé quatre à l’OM, six à Lorient (qui étaient tous deux invaincus), et trois à Sochaux lors de la dernière journée. Le trio Kadir-Pujol-Le Tallec a tout pour faire vibrer le Stade du Hainaut. On pourrait également citer Toulouse qui, avant les deux dernières sorties ratées (Lille en CDL et Bordeaux), avait convaincu les observateurs avec un Ben Yedder en feu. « En feu » , c’est d’ailleurs le terme qui pourrait correspondre au début de saison de l’OM, que l’on attendait dans le ventre mou du classement, et qui se retrouve actuellement en tête. Le Mage Élie Baup.


Non, car le PSG

Un championnat ne peut pas être faible lorsqu’une équipe compte dans ses rangs des joueurs qui se nomment Ibrahimović, Lavezzi, Thiago Silva, Ménez, Sirigu, Alex, Pastore, Maxwell, Verratti, et même Gameiro, tiens. Le PSG a dépensé 86 millions d’euros en 2011 et 127 en 2012. Sortez les calculettes, cela fait 213 millions déboursés pour construire une équipe. A l’heure actuelle, aucune autre équipe en Europe ne peut se permettre de débourser autant, même pas Manchester City, ni Chelsea, ni même le Real Madrid. Alors, oui, on pourra toujours critiquer en affirmant que le jeu du PSG laisse encore à désirer, peut-être parce que tout le monde s’attendait à ce que l’équipe remporte tous ses matchs de championnat 5-0. Mais une équipe ne se construit pas en un an, même avec tous les millions que l’on veut. Après l’arrivée d’Abramovich, Chelsea a mis deux ans avant de remporter le titre, et neuf ans pour soulever la Champions. Les cheikhs de Manchester City ont dû patienter quatre années avant de voir leur club gagner la Premier League et ainsi justifier les millions dépensés. Laissons donc le temps à Paris. D’accord, on est moins patient lorsque de telles sommes ont été déboursées. Mais grâce à cela, la Ligue 1 a déjà gagné en notoriété, puisque les autres pays (Angleterre, Italie, Espagne) daignent enfin jeter un œil à ce qu’il se passe de l’autre côté des Alpes, des Pyrénées, ou de la Manche.


Oui et non, parce que d’un côté oui, et de l’autre non

Pendant de longues années, le 0-0 a été la hantise de tout spectateur de Ligue 1. Un score qui, comme par hasard, sortait souvent du chapeau pour le match du dimanche soir sur Canal. Cette saison, la tendance est à la baisse. Depuis le début de la saison, le 0-0 n’est sorti que cinq fois et la moyenne de buts tourne à 2,64 par match, ce qui place la France derrière la Bundesliga (2,86), la Liga (2,85), la Premier League (2,83) mais devant l’Italie (2,60). Du spectacle, oui, sur certaines pelouses, mais non, sur d’autres. En effet, depuis le début de la saison, certaines équipes se distinguent par leur faiblesse. Évidemment, impossible de ne pas citer Nancy et ses 4 buts marqués en 11 journées. Certainement l’équipe la plus triste de Ligue 1 depuis Arles-Avignon. Un autre relégable, Évian TG, a récemment offert des prestations très très dures, comme le 0-4 contre Toulouse. Les joueurs, eux-mêmes, ont eu honte de ce (non) spectacle. Impossible de ne pas être déçu par Montpellier. Championne la saison dernière, l’équipe de René Girard est en grande difficulté et n’arrive pas à aligner les résultats. Cela va un brin mieux qu’en début de saison, mais cela reste difficile. Reste une donnée intéressante : la moyenne de points des deux actuels leaders de Ligue 1 est la plus faible de tous les grands championnats européens : 2 points par match, contre les 2,8 du Barça, les 2,7 du Bayern, les 2,5 de la Juve, Porto, Benfica et Twente ou les 2,4 de Manchester United.


Oui, car, au fond, on sait très bien qui va être champion

Ne soyons pas dupes. L’an dernier, déjà, le PSG aurait dû être sacré champion. Les Parisiens terminent deuxièmes avec 79 points, alors que les saisons précédentes, Lille était champion avec 76 unités, et Marseille avec 78. Bref, il a fallu un Montpellier en surrégime et en état de grâce pour empêcher Paris de décrocher le titre. Cette saison, avec Montpellier qui est redescendu sur terre, personne ne semble vraiment en mesure d’aller titiller les Parisiens. Pas de véritable concurrence. Samedi dernier, la France entière s’est réjouie de la première défaite des Parisiens, contre Saint-Étienne. D’accord, mais cela va profiter à qui ? A l’OM ? A l’heure actuelle, quelqu’un croit-il sincèrement que les Marseillais vont conserver ce rythme jusqu’au bout, et aller chercher le titre ? Difficile à croire, même pour le plus fervent des supporters. Il y a bien Lyon. Oui, peut-être Lyon. Mais là aussi, sur le long terme, les hommes de Rémi Garde seront-ils capables de tenir le pas du PSG? A voir... Et les autres ? Lille est dans les choux, Montpellier n’en parlons pas, Bordeaux n’ira pas chercher le titre en faisant tout le temps des matchs nuls, et les « surprises » déjà citées plus haut resteront des surprises. L’une d’elles (Saint-Étienne ?) accrochera peut-être un tour préliminaire de Ligue des champions. Mais plus, cela paraît compliqué. Paris seul au monde ? Pas encore. Mais en fait, si, déjà un peu seul au monde.


Oui, car les résultats en Europe le prouvent

Juger un championnat sur ses résultats européens est un raisonnement un peu simpliste. Pourtant, il s’avère parfois diablement juste. Or, cette saison, les résultats des clubs français en Coupes d’Europe prouvent que la Ligue 1 a encore du chemin à parcourir. Lille vient de se prendre une fessée sur la pelouse de Bayern Munich, comme un vulgaire club moldave. Montpellier s’est pris deux baffes contre l’Olympiakos (l’Olympiakos, hein, pas le Real Madrid) et a déjà dit adieu à la compétition. Seul Paris sauve la mise, dans un groupe plus simple, certes, mais le boulot est fait (même si, face à Porto, Paris a eu beaucoup de mal). Et en Europa League ? Bah, ce n’est pas folichon non plus. Lyon porte haut les couleurs tricolores, avec une première place de poule méritée qui confirme que l’expérience européenne s’acquiert avec les années. Marseille, après un bon début, n'a pris qu'un seul point lors de sa double confrontation avec le Borussia Mönchengladbach (on parle du 11e de Bundesliga) tandis que Bordeaux avait pris très cher dès qu'il a fallu affronter un club costaud, à savoir Newcastle (on parle du 10e de Premier League). En gros, sur les six clubs engagés en Europe, trois ou quatre risquent de sauter dès le premier tour, ce qui est beaucoup trop pour un championnat qui se veut être au-dessus de la Russie, de l’Ukraine et des Pays-Bas au classement UEFA. En même temps, tant que les entraîneurs français continueront de mettre des équipes-bis en Europa League (à l’instar des coachs italiens), le ranking UEFA continuera de dégringoler plutôt que de grimper. Enfin, de toute façon, on s’en fout, puisque le monde disparaîtra en décembre.



Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Nos clubs de haut de tableau sont mauvais par rapport à ceux des autres grands championnats, mais le niveau du championnat dans sa globalité n'est pas si nul. Sinon, un club qui aurait tout d'un coup des centaines de millions à dépenser (le PSG, par exemple...) écraserait le championnat? Or, il ne l'a pas fait l'an dernier, et n'est pas premier non plus cette saison au bout de 11 journées.
Disons qu'elle est bien moyenne - disparate, brouillonne, laborieuse, peu inspirée et peu inspirante - dans la ligne droite du football actuel ... Une période de mutation sans doute ... L'avenir est inquiétant mais restons optimiste.
Moi je kiffais Franck Sauzée quand j'étais petit. Il avait une bonne frappe de mule!
si ça vous dérange pas, j'aimerais bien revoir un titre de champion du PSG avant que le monde disparaisse... lol
De toute façon, c'est la L2 le plus beau championnat du monde.
NikkoFromLyon Niveau : CFA
En terme de jeu "positif" il me semble qu'y a du mieux depuis 2 saisons et moins d'équipes cherchant uniquement a contrer le jeu averse plutôt que de construire le leur, on voit plus de buts et de spectacles.

On garde un championnat cohérent tactiquement avec peu de bourdes digne de faire le tour de la planète.

Mais ça manque de leaders, on est encore loin je pense de l'avènement d'un PSG 20 points devant les autres comme l'OL a compter de son 3 eme titre de suite et il faudra voir si cette locomotive entraînera des wagons derrière elle.
Cela serait bien que le trio de tête ne change pas ttes les saisons pour qu'il y ait une continuité en Europe (le gros point noir actuel c'est le fosse avec la Ldc qui semblent se creuser).

La formation continue son role important en France mon principal reproche irait plutôt aux Présidents qui semblent souvent frileux a prendre des risques ou a chercher des joueurs ailleurs que sous leur nez.
Pas de "Big Four"
Vous penserez quoi si un Wigan en surrégime serait champion? La honte pour ManU, City Chelsea & Arsenal? Ben voilà
Le PSG n'a pas écrasé la L1 parce qu'il est le seul dans ce cas là et donne à chaque équipe qui le joue l'envie de se surpasser avant de se faire souvent tordre le match suivant( c'était le cas avant aussi mais de moindre manière )...

je me souviens des matchs des caennais et des auxerrois contre Paris l'an dernier... ils se font démonter le match suivant à dijon et j'sais plus où pour auxerre...

les équipes françaises ne sont pas habituées à jouer des zlatan etc et se donnent à 200% face au PSG depuis 1 an et demi.... alors que dans d'autres championnats, c'est quasiment hebdomadaire... milan, inter, juve, napoli etc... pour l'italie par exemple

après c'est juste mon avis, j'ai surement pas toutes les réponses mais je pense que c'est une des principales
Spike Spiegel Niveau : CFA2
Non, oui, oui et non. Vous avez quatre heures.

L'année dernière j'avançais que la Ligue 1 avait beaucoup progressé dans le sillage de Paris, Lille, Montpellier sans compter Marseille en quart et en attendant la transition de Lyon pas trop mal géré.

Six mois plus tard, Lille est fisté par le Bayern, Montpellier s'est d'avantage fait connaître pour le comportement de son entraîneur que ses matchs. Marseille est en dèche de tune (et en surrégime).

Autant je pisse à la raie des mecs qui sifflent à la mi temps parce qu'il y a 0-0 ou que Bodmer a raté une passe, autant je commence à en avoir un peu marre de ne pas voir de progrès depuis l'arrivée de Zlatan et consort. Ca manque de rythme, à part Kiev y a pas eu grand chose, Porto nous a bouffé. Et puis on a vraiment un groupe de pink (Sisi René).

Le club qui a bien travaillé, avec de grosses contraintes hérités d'une gestion foireuses les précédentes années, c'est Lyon. De bons jeunes, des achats intéressants et malins (Bisevac et Malbranque) et un très bon joueur (Lisandro).

Bref, on a régressé. Paris and Lyon, you are our only hope !
captainvodka Niveau : District
Tu m'éttone que Ibra soit plus fort que les autres, il a 3 bras.... !
Note : 2
@Bullitt: certes ils sont pas premiers mais bon en proposant un jeu moyen ils sont pas loin de l'être

qu'est ce que ça va être qd le PSG jouera bien

Maggiori a raison, le PSG est déjà seul au monde

mais je te rejoins, le niveau du championnat est bon, c'est juste que nos élites sont pas à la hauteur de ce qui se fait ailleurs

on lutte pas avec les mêmes armes non plus
Nous sommes auto-proclamé 5 eme championnat européen. Je pense que c est la réalité, mais attention à ne pas continuer à descendre... Heureusement qu il y a le PSG... Sinon... On peut esperer dans les années à venir une amélioration grace au PSG justement, et voir aux premieres places des lyon, om, bordeaux, sainté peut etre rassurant. Monaco et nantes qui vont revenir, bref les clubs "historiques" du championnats aux premieres places peut nous aider aussi...
Actuellement nous sommes niveau europa league. Le probleme c est que la france n est pas un pays de foot. Suffit d aller au stade de france, pour comprendre que nous n avons aucune culture foot... Et quand on voit ce qu est devenu le parc des princes, autrefois l'un des stades les plus bouillants d'europe, aujourd'hui c'est niveau stade de france... Demain on s attaquera à saint etienne, nice, montpellier, etc... En france on ne comprend pas que le foot sans passion n'est rien... On n a pas d'argent, pas de petrole et pas d'idée... mais tout va bien nous dit on à la LFP et la FFF... Quand on voit comment leonardo a été critiqué juste pour avoir sortie des véritées... Oui le foot français se regarde le nombril et na pas de mentalité de vainqueur, c est flagrant, mais en france on prefere se dire quand un de nos club gagne 4-1 en LDC, ils ont joué contre les pink floyd de kiev... J'aurais bien aimé voir Montpellier contre kiev... On a vue ceci dit contre les nana moukouri du pirée leur niveau... Quel plaisir de voir le celtic park mercredi, un stade qui file des frissons...Le celtic n a pas de petrole non plus, mais pourtant ils battent barcelone... Ils seraient combien le celtic en ligue 1 ?
bullit, en même temps, le championnat n'est pas fini... On verra à la fin de saison. Mais très sincèrement, on l'a vu en coupe de la ligue, le PSG est clairement au dessus parce qu'ils disposent d'un banc conséquent et de joueurs capables de faire la différence. C'est qu'une question de temps... Paris depuis le début de saison, c'est deux défaites en match officiel. C'est tout. Et encore les verts ont eut de la réussite. Tout s'est décanté avec l'expulsion de zlatan, et les sorties conjuguées de matuidi et chantome sur de formidables agression de guilavogui au demeurant qui lui n'a pas été sanctionné. Bref, je ne vois vraiment qui arrêtera paris en L1.

Pour revenir au sujet, la L1, c'est faible, et l'europe le prouve. ON ne sait pas gérer les gros matchs et la répétition des atchs usent, c'est bien le turn over mais dans les autres pays, le turn over est super limité, faut arrêter avec ça. Jouer un match de foot tous les trois jours, c'est quand même pas la mort. UN triathlète court 15 bornes tous les jours, s'en portent ils plus mal ? non... si déjà on commencaçait par ça, déjà, le goût de l'effort....
Jono Treyston' Niveau : Loisir
Le problème de la L1 c'est que tu as des "journalistes" qui nous voient vachement plus fort (exemple : Praud sur I télé, CJP sur tf1) et qui ne comprennent rien...
Y a rien qu'a voir le traitement du cas LLoris, on est les seuls en Europe à s'offusquer que notre bon gardien soit soumis à la concurrence, les Espagouins ne s'offusquent pas de De Gea, les Brésiliens de Julio César etc...

Tu vois les débriefs avant Lille Bayern les mecs pensent qu'il y a jeu égal...

Bah voilà tu te fais violer. Car les joueurs en sont convaincus, au lieu d'arriver comme le Celtic, avec le couteau entre les dents... on se ramène : "on est montpellier, t'es qui toi", "on est Lille on a un grand stade...."
oui elle est vraiment faible cette ligue 1 :=)
Spike Spiegel Niveau : CFA2
Treyston, tu as complètement raison.

Que ce soit Praud ou CJP, on a quand même un "journalisme" sportif d'une faiblesse abyssale... C'est catastrophique. Les seuls qui trouvent grâce à mes yeux c'est les mecs de l'after. Je suis sur qu'on va dire : "ouahhh la honte quoi, l'after c'est de la merde". autant sur l'information généraliste RMC c'est de la grosse daube, un truc mega démago (grande gueule, Bourdin ou l'autre abruti le midi B(r)urnet), autant sur le sport les mecs ont souvent raisons et on un point de vue atypique. D'ailleurs ils sont souvent en featuring avec Sofoot, c'est pas pour rien.

Bref, tout ça pour dire que lorsque l'ensemble du journalisme français y connait quedalle et encense le moindre exploit d'un joueur, bah on se retrouve avec des mecs qui s'y croient et refusent de se remettre en question.
Childebert1 Niveau : DHR
Plus que le niveau c'est le manque d'envie, de passion de pas mal de joueurs qui me désole. Y'a plein de mecs dans des petites ou moyennes équipes qui sont là juste pour bosser et toucher leur salaire et ils feront pas un effort de trop, et on se fait chier*. Ou alors contre Paris pour pouvoir se la raconter quand il rentreront dans leur sous-préfecture.
Ça me fait bien marrer sinon la nouvelle blague comme quoi siffler Bodmer serait un signe de manque de "culture-foot". Perso je connais un peu la stade de Newcastle, un public incroyablement positif, qui chante du début à la fin, le stade plein même quand ils étaient descendus, une grande tradition de foot... mais un mec qui fait un match sans courrir, sans se jeter, sans aller aux duels et qui fait une passe décisive à l'adversaire mais il se fait pas siffler, il se fait insulter, huer, menacer de mort...
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Le débat c'est que vaut la L1, pas que vaut la L1 hormis le PSG, parce que le trip qui consiste a essayer de faire croire que les équipes se dépouillent face au PSG et joue en roue libre le reste du temps c'est un peu limite.
Jono Treyston' Niveau : Loisir
@Spike Siegel

j'ai laché l'after, depuis que Courbis a dit que Van Der Saar était un tocard...

Il reçoit d'ailleurs un fan de United (La webmasteuse de Manchester devils) en appel quelques semaines plus tard, la meuf lui rappelle ce qu'il disait (VDS avait battu tous les records) ce tocard a eu l'audace de dire j'ai jamais dit qu'il était nul...

Sinon vu comme les journalistes nous voient trop beaux... forcément les supporteurs, les amateurs et les joueurs se voient trop beaux....

Rien qu'à voir le coaching de Garcia (que j'aime beaucoup) on est a des années lumières du bayern.

Après moi je supporteur de United (de coeur) et De Metz (par principe je viens de là bas) donc voir Béria se faire violer m'a pas fait plaisir.
*somagic* Niveau : CFA
C'est vrai que le jeu est quand même plus porté vers l'offensif ces deux-trois dernières années qu'auparavant.
Mais même s'il y a des arguments en faveur du niveau homogène des équipes qui peuvent battre n'importe qui, pour moi ça reste vraiment problématique.
Si on avait deux-trois grands clubs qui seraient vraiment difficiles à battre à chaque journée, ces clubs à force auraient des certitudes sur leur jeu, leur force et aborderait différemment les rencontres européennes (sans être à l'abri d'une défaite mais au mois d'une raclée).
Si Lyon a été aussi fort sur la scène européenne c'est aussi qu'ils avaient une certitude et une grosse domination dans le jeu en ligue 1. Houiller,qui restera un mauvais DTN mais un bon entraineur, avait apporté à Lyon ce qui lui manquait. Ce ptit truc qui l'avait placé au dessus des autres.
Je pense qu'on attend la meme chose d'ancelloti.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
604 65