1. //
  2. // 2012/2013
  3. // Présentations des équipes

Ça VA passer

Frileux sur le marché des transferts, discret dans sa nouvelle enceinte sexy chocolat, Valenciennes espère cartonner à domicile. Et se maintenir sans trop souffrir.

Modififié
2 4
Le bilan de l'été
Valenciennes continue de grandir, doucement. Le nouveau stade du Hainaut a renouvelé l'image du club dans l'inconscient collectif, apporté un peu de style aussi, et filé à l'équipe une consistance nouvelle à domicile. 11 victoires dans son antre, seul le PSG et Bordeaux ont fait mieux. L'étape 1 de la croissance a été franchie : avoir un joli stade et gagner dedans. La deuxième : acheter une équipe. La troisième : gagner à l'extérieur. Cet été, sans trop renouveler, Daniel Sanchez s'est attaché à consolider. Il en faudra plus pour se stabiliser, quitter les places angoisses, et accélérer le processus.

Le coefficient de résistance au PSG
Valenciennes, c'est la ville qui a accueilli Toyota en France, l'efficacité économique française, le centre-droit avec ses présidents politiques Borloo et Decourrière, le savoir-faire hexagonal qui attire les capitaux étrangers. Valenciennes, c'est un club politique. Contre la réserve de pétrodollards qataris, ça souffre mais ça résiste. Un peu. Un nul au Hainaut. Une branlée au Parc. Résultat 30%.

Ça va se terminer comme ça le 21 décembre 2012
Parce que le centenaire devait avoir lieu en 2013, et qu'il n'aura pas lieu, 19 ans après OM-VA, Francis Decourrière suggère à quelques joueurs de l'OM de calmer le jeu. Contre quelques billets. Pour la beauté du geste, il le propose à Diawara, MBia, Kaboré et Ayew. Il songe à Morel, mais Daniel Sanchez prévient "ah non pas lui, c'est pas la peine". L'idée, protéger ses joueurs. Avant un 16ème de Coupe de France contre Vesoul.

Portrait Robot
30% Parti Radical Valoisien - parti picole
30% UDF - parti vintage
20% Jean-Pierre François - chanteur vintage
20% Ligne Roset - mobilier de qualité

Homme à suivre
Valenciennes attend beaucoup de Grégory Pujol. Cette année, les adducteurs et une pubalgie l'ont empêché de confirmer sa meilleure saison, en 2010-2011, à 17 buts. Celle qui a fait croire qu'il pourrait être autre chose, la trentaine passée, qu'un attaquant à 7 buts de moyenne, qu'un anonyme des matchs du samedi soir. A 32 ans, on attend la deuxième. Pour être honnêtes, on n'y croit plus trop.

La banane
Mamadou Samassa. A Valenciennes, on le nomme "Huggy les bons tuyaux", il paraît. Bon, Mamadou, c'est plutôt "Huggy les grands poteaux". Plus proche de Bagayoko que d'un caïd, plus Sexion D'assaut que Snoop Dog, Mamadou Samassa est une grande tige, fébrile, maladroite, volontaire parfois. Qui rêve, elle, d'être un joueur à 7 buts de moyenne. Bon, 7 buts, c'est le total de ses trois dernières saisons. Encore un effort Mamadou.

Ce qu'il va se passer cette saison
Mi-novembre, l'Athletic Bilbao est en crise. Llorente parti, Javi Martinez devenu nul, Bielsa interné, le club cherche un coach. Pour faire comme le voisin Real Sociedad qui a misé sur Montanier, utopiste et réinventeur du chtoque, toque chti, il mise sur son successeur, et signe donc Daniel Sanchez. La hype valenciennoise a la peau dure dans le Pays Basque. VA, dans la panade, recrute donc Bazdarevic. Libre, forcément. On ne raconte pas la suite, vous la connaissez.

La banderole de supporters
"Va, vis et deviens"

Le nom du derby pourri en ico
Contre Sochaux, le motorico. Derby deux roues motrices.

La chanson de la saison
Blink 182 - "Please Take me Home"
Youtube


Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je sors d'une partie FM ou le PSG gagne la LDC en 2016 avec Bazdarevic à sa tête. Et là je me dis que ce jeu n'est pas parfait...
Soit dit en passant, le président du VAFC depuis juillet 2011 est Jean-Raymond LEGRAND, qui a succédé à Francis Decourrière. On voit tout de suite quand les clubs ne vous intéressent pas, c'est sûr VA c'est pas champagne, champagne, aujourd'hui j'ai la gagne...
Il y a quand même ce très bon Vincent Aboubakar... qui sera transféré à l'ASNL à la fin de la saison!
faut pas oublier Rémi Gomis !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 4