Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 11e journée
  3. // Bordeaux/Toulouse

Bordeaux-Toulouse, vraiment un derby ?

Étiquette « derby » oblige, c’est en grande pompe que Bordelais et Toulousains s’affronteront ce soir au stade Chaban-Delmas. Dans une ferveur toute relative.

Modififié
Sur les sites officiels de leurs clubs respectifs, Serge Aurier et Carlos Henrique annoncent la couleur. « C'est un derby, donc peu importe la manière, on va là-bas pour obtenir un résultat » , assène le Toulousain. Même son de cloche chez son homologue bordelais, pour qui « un derby, ça se gagne » . Médias et services de communication ont fait le boulot : la rencontre entre ces deux villes distantes de près de 250 kilomètres est donc un derby. Celui de la Garonne, unique point commun avec la chocolatine, entre les deux cités situées dans deux régions différentes. Une appellation loin d’être validée par les supporters des deux camps.

Un derby par défaut pour Toulouse

Plus encore que 244 kilomètres, c’est une absence d’histoire commune qui sépare le TFC du FCGB. Comme l’explique Paul, des Indians toulousains, « il n’y a jamais vraiment eu de rivalité sportive entre les deux clubs, donc on ne peut pas vraiment appeler ça un derby » . Laurent, l’Ultramarine bordelais, ne dit pas autre chose, au détail près qu’il ajoute que « la suprématie bordelaise en football a toujours été une réalité dans le Sud-Ouest, Toulouse étant plus une ville de rugby » . Une absence de rivalité, donc qui donne « un derby soft, vide de l’aspect sulfureux censé accompagné ce type de rencontre » , explique le Bordelais. Entre les deux groupes ultra, on cultive plus l’indifférence que l’animosité à proprement parler. Lorsque Paul le Toulousain concède ne pas s’entendre « spécialement bien » avec ses homologues marine et blanc, Laurent le Bordelais avoue que les Ultramarines n’ont aucun contact avec leurs alter-égo haut-garonnais, « même si on ne sera jamais amis, mais bon… » .

Rien à voir avec la franche rivalité que les Bordelais entretiennent avec les Marseillais, vestige de des 80’s, lorsque les deux équipes s’affrontaient dans les hauteurs du classement. « Bordeaux-Marseille, c’est vraiment un match particulier pour tous les Bordelais, s’emballe Laurent, rien à voir avec Toulouse. Notre principal adversaire reste Marseille, pour des raisons historiques. C’est vraiment le match lors duquel il y a le plus de tension. Cela date de la rivalité entre Bez et Tapie, puis il y a eu la lutte pour le titre en 98/99. Et cela fait 34 ans qu’ils n’ont pas gagné chez nous. Ça, c’est une vraie rivalité, qui transcende l’équipe et les spectateurs. » Une relation conflictuelle inconnue des Toulousains, comme l’avoue Paul en concédant que si les Girondins sont le principal rival du Téf’, « c’est un peu par défaut » .


Marseille, le vrai rival bordelais

Preuve que ce derby de la Garonne est un poil surfait, les ambianceurs du Virage Sud de Chaban-Delmas n’ont pas prévu la moindre animation pour ce soir. « On est concentrés sur le Bordeaux-Marseille du 18 novembre, à l’occasion duquel nous fêterons les 25 ans du groupe avec un énorme tifo et bien d’autres surprises » , dévoile Laurent. De leur côté, les Indians profiteront du déplacement en Gironde pour célébrer l’anniversaire de leur Jeune Garde, « parce que Bordeaux, ça reste quand même plus intéressant que la plupart des matchs à la con qu’on va se taper » . Ah, quand même.

Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 10 heures Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2