1. //
  2. // 11e journée
  3. // Bordeaux/Toulouse

Bordeaux-Toulouse, vraiment un derby ?

Étiquette « derby » oblige, c’est en grande pompe que Bordelais et Toulousains s’affronteront ce soir au stade Chaban-Delmas. Dans une ferveur toute relative.

Modififié
50 12
Sur les sites officiels de leurs clubs respectifs, Serge Aurier et Carlos Henrique annoncent la couleur. « C'est un derby, donc peu importe la manière, on va là-bas pour obtenir un résultat » , assène le Toulousain. Même son de cloche chez son homologue bordelais, pour qui « un derby, ça se gagne » . Médias et services de communication ont fait le boulot : la rencontre entre ces deux villes distantes de près de 250 kilomètres est donc un derby. Celui de la Garonne, unique point commun avec la chocolatine, entre les deux cités situées dans deux régions différentes. Une appellation loin d’être validée par les supporters des deux camps.

Un derby par défaut pour Toulouse

Plus encore que 244 kilomètres, c’est une absence d’histoire commune qui sépare le TFC du FCGB. Comme l’explique Paul, des Indians toulousains, « il n’y a jamais vraiment eu de rivalité sportive entre les deux clubs, donc on ne peut pas vraiment appeler ça un derby » . Laurent, l’Ultramarine bordelais, ne dit pas autre chose, au détail près qu’il ajoute que « la suprématie bordelaise en football a toujours été une réalité dans le Sud-Ouest, Toulouse étant plus une ville de rugby » . Une absence de rivalité, donc qui donne « un derby soft, vide de l’aspect sulfureux censé accompagné ce type de rencontre » , explique le Bordelais. Entre les deux groupes ultra, on cultive plus l’indifférence que l’animosité à proprement parler. Lorsque Paul le Toulousain concède ne pas s’entendre « spécialement bien » avec ses homologues marine et blanc, Laurent le Bordelais avoue que les Ultramarines n’ont aucun contact avec leurs alter-égo haut-garonnais, « même si on ne sera jamais amis, mais bon… » .

Rien à voir avec la franche rivalité que les Bordelais entretiennent avec les Marseillais, vestige de des 80’s, lorsque les deux équipes s’affrontaient dans les hauteurs du classement. « Bordeaux-Marseille, c’est vraiment un match particulier pour tous les Bordelais, s’emballe Laurent, rien à voir avec Toulouse. Notre principal adversaire reste Marseille, pour des raisons historiques. C’est vraiment le match lors duquel il y a le plus de tension. Cela date de la rivalité entre Bez et Tapie, puis il y a eu la lutte pour le titre en 98/99. Et cela fait 34 ans qu’ils n’ont pas gagné chez nous. Ça, c’est une vraie rivalité, qui transcende l’équipe et les spectateurs. » Une relation conflictuelle inconnue des Toulousains, comme l’avoue Paul en concédant que si les Girondins sont le principal rival du Téf’, « c’est un peu par défaut » .

Marseille, le vrai rival bordelais

Preuve que ce derby de la Garonne est un poil surfait, les ambianceurs du Virage Sud de Chaban-Delmas n’ont pas prévu la moindre animation pour ce soir. « On est concentrés sur le Bordeaux-Marseille du 18 novembre, à l’occasion duquel nous fêterons les 25 ans du groupe avec un énorme tifo et bien d’autres surprises » , dévoile Laurent. De leur côté, les Indians profiteront du déplacement en Gironde pour célébrer l’anniversaire de leur Jeune Garde, « parce que Bordeaux, ça reste quand même plus intéressant que la plupart des matchs à la con qu’on va se taper » . Ah, quand même.

Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Lecoupdufoulard Niveau : Loisir
C'est clair, la rivalité sportive est artificielle. On parle de derby surtout parce qu'y a une rivalité entre les villes, on aime pas trop les bordelais, rien a voir avec le foot. Mais bon, il faut vendre, il faut des derbys.
Les faux derby, les "......ico" bidons, merci canal de nous avoir fait croire qu'on avait une ligue 1 intéressante et chargée d'histoire. Vivement que monaco remonte pour que canal nous sorte le "pleindethunico" contre psg.
L'histoire et la culture foot ne s'invente pas, elle se crée ... ou pas.
Le plus triste c'est que les clubs s'y mettent pour faire vendre des pseudo "affiches"... Et ça marche, plein de gogos en parlent comme un foutu derby alors que pour un supp girondins, Toulouse, Nancy ou Brest c'est kif kif...
Apres le derby Bordeaux - Toulouse, assistez a l'enorme derby Lyon - Bastia, puis au derby eternel Brest - Marseille, et enfin biensur le fameux et celebrissime Cachan - Bormes les Mimosas, qui fait vibrer la terre entiere depuis 100 ans..
Ben ça me parait pas plus ridicule que la rivalité Paris-OM, qui est devenu un vrai concept Marketing, et qui est purement artificielle. Alors on va me sortir que c'est première ville de France face à la seconde, mais à la limite on s'en branle. J'ai jamais entendu parlé d'un derby entre Arsenal vs Birmingham par exemple. Bref, en gros, tous les derbys sont plus ou moins marketés, pas de quoi s'idigner plus sur celui-ci que sur un autre.
Stelap : Le "pleindethunico" ! J'ai bien ri.
Denoueix-touch Niveau : DHR
Ne vous inquiétez pas amis bordelais la saison prochaine le vrai rival reviens(prions) en ligue 1, le come back du FCN pour le seul derby qui compte à l'ouest de la France celui de l'Atlantique.
@Denoueix-touch : Vous vous battez pour l'acquisition de l'océan atlantique entre Bordeaux et Nantes ?
Sinon concernant le derby de la Garonne, pour moi un derby ça implique des Ultras. Et des Ultras à Toulouse, y'en a pas.
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Article incroyablement incomplet. Car oui, le derby de la Garonne est une imposture vu qu'il n'a pris forme que lors de la rétrogradation du RC Stasbourg et de la disparition automatique du Derby de la saucisse.
@pascal pierre : bonne vanne
Bien sûr qu'il n'y aucune rivalité sportive, ni territoriale d'ailleurs ! ( la Garonne )

Je suis supporter des Girondins depuis petit, et j'ai fait une partie de mes études à Toulouse, j'ai donc été voir des TFC-Bordeaux. Et bien, je peux vous garantir que l'on est très loin d'une vraie ambiance de derby.

En fait tout le monde s'en cogne, il n'y a que les médias pour croire que cette rencontre est un " derby "...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
50 12