Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Rudy Mater : « J'ai donné 12 ans de ma vie à Valenciennes »

Les histoires d'amour se font de plus en plus rares dans le football. Celle entre Valenciennes et Rudy Mater était pourtant bien réelle. Né dans un quartier défavorisé de la ville nordiste, le latéral est une icône pour les supporters valenciennois. S'il a commencé sa carrière à Cannes, c'est bien le VAFC qu'il a épousé en 2002. 12 ans et près de 400 matchs plus tard, c'est le divorce. Pas d'adultère, mais des problèmes financiers qui ont rendu la séparation inévitable. Explications.

Modififié
Il se faisait une joie de voir Valenciennes éviter de justesse le redressement judiciaire et sauver sa place en Ligue 2 grâce à Jean-Louis Borloo. Mais l'aventure se fera finalement sans lui. Arrivé en fin de contrat le 30 juin dernier, l'arrière droit de 33 ans Rudy Mater n'a pas été conservé par le club nordiste, au même titre que Francis Massampu et Mody Traoré. C'est Bernard Casoni lui-même qui lui a annoncé la nouvelle mercredi matin. « On a un cahier des charges, on est limités. J'ai déjà trois latéraux, dont deux à droite, la priorité n'est donc pas d'investir dans un latéral » , justifie le nouvel entraîneur du VAFC, en poste depuis une semaine et qui espère recruter entre six et huit joueurs pour compléter un effectif très réduit (14 pros).

Cette décision, Rudy Mater a malgré tout du mal à l'accepter. « J'étais persuadé que je serais à Valenciennes la saison prochaine, on me l'a fait croire, on m'a fait des promesses, explique, dépité, l'enfant du club. J'étais prêt à baisser mon salaire mais on ne m'a même pas posé la question. Je voulais terminer ma carrière ici. J'ai eu des propositions d'autres clubs avant que VA ne soit sauvé, mais j'ai fait des sacrifices. J'ai donné 12 ans de ma vie à ce club, je me suis battu comme un chien. Au final, tout s'arrête après une discussion de cinq minutes dans un bureau. »

« Montrer que Valenciennes s'est trompé »


12 ans, 388 matchs, 14 buts et un brassard de capitaine mis à la poubelle. La position du joueur est compréhensible, mais celle du club aussi. « Une baisse de salaire n'aurait rien changé, assure Casoni. Si on doit investir dans le salaire d'un joueur, ce ne sera pas pour un latéral. C'est aussi simple que ça. Les promesses qui ont été faites avant mon arrivée, ça ne me concerne pas. La donne a changé, le club a failli mourir. Je ne suis pas pro ou anti-Mater, mais je ne suis pas là pour faire plaisir à l'un ou à l'autre. »


Arrivé à Valenciennes en 2002, Rudy Mater va donc devoir trouver un nouveau point de chute. Car il n'a pas l'intention d'arrêter sa carrière sur cet échec. « J'ai envie de montrer que Valenciennes s'est trompé. Je suis loin d'être terminé, affirme-t-il. Je suis prêt à attaquer dans un nouveau club, mes agents y travaillent. » En attendant, Mater s'entraîne seul. Valenciennes lui a bien proposé de continuer à utiliser les installations du club pour se préparer, mais le cœur n'y est plus. « Ce matin, je n'ai pas eu le courage de m'entraîner là-bas, avoue-t-il. C'est dur de venir dans un club que tu aimes tant sans y appartenir. »

Par Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom