Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 14 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Reims-Lille (1-1)

Reims tient tête à Lille

Dans une rencontre ennuyeuse puis rythmée, Lille a dû se contenter d'un point face à Reims (1-1). José Fonte avait donné l'avantage au LOSC, avant que l'entrée en jeu d'Oudin ne change la donne sur le terrain. Les Lillois confortent leur deuxième place, les Rémois se replacent dans la course à l'Europe et les Parisiens pourraient être champions de France dès ce soir.

Modififié

Reims 1-1 Lille

Buts : Oudin (79e) pour les Rémois // Fonte (55e) pour les Dogues

Pas toujours facile de rester éveillé après le traditionnel poulet-frites du dimanche midi. Entre Toulouse-Nantes et Reims-Lille, la deuxième affiche semblait être la plus alléchante et surtout la plus intéressante pour ne pas tomber dans un sommeil profond. Les enjeux étaient clairs : la possibilité de se replacer dans la course à l’Europe pour des Rémois sévèrement balayés (0-4) à Strasbourg en milieu de semaine, et l’occasion pour les Lillois de conforter leur deuxième place, en profitant du revers de Lyon la veille.


Résultat ? Les plus courageux ont réussi à ne pas s’endormir pendant un premier acte indigeste, marqué par une toute petite domination lilloise, avant d’être récompensé par une deuxième période beaucoup plus rythmée et accouchant d'un match nul plutôt logique (1-1), Reims ayant complètement changé de visage après l’entrée en jeu de l’excellent Oudin. Le PSG pourrait donc être champion de France un dimanche 7 avril, en cas de victoire ce soir face à Strasbourg.

Une sieste et des cartons


Est-ce vraiment surprenant d’assister à un match fermé quand il oppose deux défenses solides ? Si l’affiche entre deux équipes du haut de tableau pouvait être prometteuse, il fallait aussi se poser devant son téléviseur en étant conscient que le LOSC et Reims sont respectivement les deuxième et quatrième défenses de Ligue 1. Alors, la rencontre est partie sur un petit rythme, les locaux laissant le ballon au dauphin de Paris. Ainsi, dans un premier acte souvent ennuyeux, les hommes de Galtier sont les plus entreprenants. Mais Édouard Mendy est un rempart coriace : le gardien rémois effectue une première bonne sortie devant Bamba (13e), avant de remporter son duel face à Rémy (16e) et de s’imposer dans les airs devant Fonte (38e).


Les Champenois vivent trente premières minutes compliquées (0 tir), sans parvenir à enchaîner les passes. Il faut attendre le dernier quart d’heure pour retrouver une certaine cohérence dans le jeu rémois, mais les frissons se font rares. Seule une frappe de Zeneli, contrée par Dingomé, inquiète très légèrement des Lillois plutôt sereins. Mais les deux équipes se montrent coupables de nombreuses imprécisions techniques dans un match haché par les fautes (4 cartons jaunes en première période). Heureusement que le poulet-frites n'est pas trop difficile à digérer.

La caboche de José, le talent de Rémi


Dans une enceinte bien garnie, le parcage lillois ne fatigue pas en se faisant entendre. Et il assiste à la bonne entame de Reims, revenu des vestiaires avec l’envie de mettre du rythme dans cette rencontre. Mais la bande à Galtier éteint rapidement ce petit enthousiasme. Sur un corner tiré par Mendes, Fonte prend le dessus sur Abdelhamid et le coup de tête du défenseur portugais ne laisse aucune chance à Mendy (0-1, 55e). Une ouverture du score finalement méritée pour le LOSC, qui a le mérite de réveiller l’équipe de Guion, beaucoup plus dynamique après l’entrée en jeu d’Oudin à la place d’un Zeneli pour une fois discret (58e).


Le jeune Dia est le premier à prendre sa chance après un long rush, mais sa frappe ne trouve pas le cadre (60e), avant que la tentative d’Oudin soit contrée par Maia (66e). Puis c’est au tour de Maignan de se montrer impérial dans sa surface. Le portier lillois est impeccable pour repousser le tir de Romao, seul aux six mètres après une déviation d’Oudin (66e), et repousse la tête d’Engels (67e). Et la délivrance vient finalement de l’incontournable Oudin, bien servi par Dingomé dans la surface, trompant Maignan d’un plat du pied gauche (1-1, 79e) et pouvant exulter après quelques minutes de flottement avec le recours à la VAR. Les deux formations se battent pour arracher un succès précieux dans les dix dernières minutes, mais les Rémois sont maladroits et Mendy est parfait sur le coup franc d'Ikoné (89e). Reims aurait pu (dû ?) obtenir un penalty dans les dernières secondes, sur une main lilloise après un cafouillage, mais ni l'arbitre ni le car-régie de la vidéo-assistance n'ont bronché. Pas de mauvaise affaire pour les deux équipes au classement, et surtout une superbe occasion pour le PSG de s'offrir un titre dès ce soir au Parc des Princes.


Reims (4-2-3-1) : Mendy - Foket, Engels, Abdelhamid, Baba - Chavalerin, Romao - Zeneli (Oudin, 58e), Dingomé (M. Doumbia, 83e), Cafaro - B. Dia (Chavarría, 66e). Entraîneur : David Guion.

Lille (4-2-3-1) : Maignan - Çelik, Fonte, Soumaoro, Y. Koné - Thiago Mendes, T. Maia (Soumaré, 88e) - Pépé, Ikoné, Bamba - Rémy (Rafael Leão, 70e). Entraîneur : Christophe Galtier.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Clément Gavard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Les places d'honneur s'arrachent en Ligue 1




    Dans cet article


    Hier à 18:15 Ménez serait devenu indésirable au Club America 43 Hier à 16:29 Devenu SDF, un ancien joueur de Vasco de Gama est mort 3 Hier à 16:20 En Argentine, Jan Hurtado rend fou un défenseur 4
    Partenaires
    Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 11:42 Bolsonaro se balade en moto avec un maillot de Neymar 31
    À lire ensuite
    Nice double Montpellier