Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // CD Cruz Azul

Quand Christian Giménez joue un match amical avec son fils

Modififié
Joue-la comme papa.

Milieu de terrain au CD Cruz Azul, Christian Giménez, homonyme de l'ancien attaquant de l'Olympique de Marseille, a vu un petit jeune qu'il connaît bien entrer sur la pelouse à la 75e minute d'un match amical contre les Pumas. En effet, le joueur en question n'est autre que son fils, Santiago, un jeune espoir de quinze ans qui joue dans le club du padre.

Si la symbolique est forte, la rencontre ne s'est pas vraiment déroulée de la manière dont les deux hommes l'auraient rêvé. Bousculé par le gardien adverse, Santiago et son numéro 349 gratte un pénaty, mais se blesse à la clavicule. Désireux de venger son fils, Christian s'élance, mais voit sa frappe stoppée par ce même gardien de but.


Vidéo

Un père qui s'appelle Christian et un fils qui se blesse dès son entrée en jeu, pas besoin d'aller au Mexique pour voir pareille histoire. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:53 Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 84 Hier à 16:04 Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 08:58 Tony Chapron : « La VAR n’est pas juste » 125