Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
Le journal de Zlatan
  1. // Le journal de vacances de Zlatan

« Putain, Laurent Blanc… »

Actuellement en vacances, Zlatan a tout de même décidé de prendre la plume pour écrire dans son cahier de vacances ses impressions sur l'arrivée de Laurent Blanc au PSG. Voilà, à peu de choses près, ce que cela donnerait. Ou pas.

Modififié
Cher journal de vacances,

Ma main droite commençait à me démanger, j'en ai trop lu ces dernières semaines pour ne pas te faire part de mes états d'âme actuels. Bref, la nouvelle est tombée hier. C'est officiel, bordel ! Zlatan n'arrive pas à y croire. Pendant des semaines, on nous annonce tout et son contraire, et finalement, voilà ce que l'on récolte : Papus Camara a prolongé son contrat au Paris Saint-Germain. Non, mais ils sont sérieux les dirigeants, là ?
« Rêvons plus grand » , bah ouais, tu m'étonnes, on va rêver plus grand avec Papus. À nous la Ligue des champions, la Supercoupe d'Europe et le Mondial des clubs. Easy quoi, qui va nous résister avec un mec qui dispute 6 matchs par an ? Et encore : des matchs où les autres étaient suspendus ou blessés. Putain de recrutement. Elles sont passées où, les malettes de dollars des Qataris ? L'an dernier, les mecs m'accueillent à l'aéroport avec une Rolls Royce, une bouteille de Petrus et des verres en or, et cette année, la première « recrue » , c'est Camara ? Ça, je peux te dire que personne n'ira l'attendre à l'aéroport. Ou alors, l'un de ses potes avec une Renault, une bouteille de Sprite et des gobelets en plastique.

Bon, évidemment, l'annonce du prolongement de contrat de Kameha-mara n'est pas la seule nouvelle de cette fin de semaine. Oui, cher journal de vacances, on connaît enfin le nouvel entraîneur du PSG. Apparemment, ce sera Laurent Blanc. Un mec qui était donc le neuvième choix sur la liste de Leonardo. Cela me fait penser à ce pauvre gamin dans la cour d'école, celui qui est toujours pris en dernier lorsqu'on fait les équipes.
« Allez, toi tu prends Laurent, et nous on prend deux petits. » Ou pire, encore : la fille moche avec laquelle tu sors parce que celle dont tu es amoureux t'a mis un râteau. Le mec n'a aucun amour propre, putain ! Je peux te dire que quand des clubs ont voulu acheter Zlatan, ils ne s'étaient jamais pris trente refus avant de venir le voir. Ils sont venus le voir en premier. Et puis, Leonardo dé Aroro, il va dire quoi, lors de la conférence de presse de présentation ? « Oui, eh, les autres entraîneurs, ils ont été un peu trop fiscals avec lé Paris Saint-Germain, du coup on a pris Laurent qué il était lé premier choix dé la liste en partant du bas. » Le carnage que ça va être, bordel ! Dommage que Nene ne soit plus là pour voir ça. J'aurais tellement voulu voir Blanc enlever l'écarteur de narines de la pisseuse avec sa touillette. Priceless.

En tout cas, j'ai vraiment hâte de voir Laurent Blanc aux Camp des Loges. Le mec va se pointer le premier jour la peur au ventre, comme un gamin qui fait son premier jour en ZEP. Déjà qu'il s'était fait victimiser par Ben Arfa et Ribéry… J'imagine déjà son aura en face de Thiago Silva, en train de lui expliquer l'art du placement. Et qu'il n'ose même pas nous parler de son but en or contre le Paraguay, l'équipe pro-mariage pour tous, sinon je lui ressors la vidéo où il se fait humilier par Cassano. Humilier par un ado boutonneux, quoi. Enfin à cette époque-là, ce n'était pas des boutons, c'était carrément des Lego rouges collés sur ses joues. Ça va être beau, aussi, quand Laurent White va demander à Ménez de moins tricoter et que Jérémiades va l'envoyer niquer sa grand-mère. Bon, par contre, l'avantage, c'est qu'avec l'arrivée de Laurent Blanc, on va recevoir des subventions de l'Unicef. Bah ouais, un entraîneur qui, avant tous les matchs, va embrasser le crâne d'un mec en pleine chimio, ça va forcément augmenter notre capital sympathie.

Bref, il va tout de même falloir que je réfléchisse à mon avenir à Paris. Parce que bon, l'arrivée de Laurent Blanc, c'est la porte ouverte à quoi ? Aux arrivées de Gourcuff, de Chat-mac et du petit vendeur de marrons chauds qui court vite ? Déjà que l'on se retrouve avec le maillot de Lyon pour la saison prochaine, on ne va pas non plus se taper l'effectif de Bordeaux ! J'espère tout de même que le Prince of Persia sait ce qu'il fait. Parce que bon, comme argument de vente, ce n'est pas top. J'imagine déjà Nasser et Léo en train d'appeler Rooney :
« Oui, Wayne, tu viens à Paris ? L'entraîneur ? Ah, il est champion du monde 98 ! Son palmarès en tant que coach ?... Ah… il est champion du monde 98 ! » Pas sûr que cela soit très convaincant.

Bon, je vais te laisser, cher journal de vacances. Je vais me taper un Coca en terrasse – parce que là où Zlatan part en vacances, il fait toujours beau – et faire semblant de m'intéresser à ce qui se passe actuellement dans le monde. Alors qu'en réalité, Zlatan s'en tape. Zlatan ne s'intéresse qu'à Zlatan. Et à Zlatan. À bientôt.

Z.

NB : Putain, James Gandolfini… Au moins un type qui, dans le rôle de Tony Montana, aurait eu les couilles de regarder Zlatan dans les yeux.


PS : Une photo-souvenir de moi en train d'essayer de discuter avec M. Castro, qui était venu m'emmerder même pendant un match de la Suède. Tout ça pendant que mon coéquipier, complètement idiot, essayait de faire le sketch
« Non mais allô quoi » de Nabilla à Benoit Poulevorde, déguisé en arbitre de touche. Qui ne trouvait pas du tout ça marrant, d'ailleurs.



Ceci est évidemment une fiction. Toute ressemblance avec des faits réels et avérés serait fortuite. Enfin, pas vraiment.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié