Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Demies
  3. // PSG-Manchester City (1-2)

Mbappé-Neymar, frères en galère

C'était une soirée pour en mettre partout et pour briller de mille feux. Mais ce mercredi soir, Neymar et Kylian Mbappé sont passés à côté de leur demi-finale aller contre Manchester City au Parc des Princes. Dans le jeu comme dans l'attitude, les deux stars parisiennes ont coulé avec l'équipe au lieu de la tirer vers le haut, grillant un joker à six jours du match retour.

Modififié
Pep Guardiola est un passionné de football comme un autre : il a ses petites habitudes, ses superstitions et ses discours préparés. Avant la première manche contre le PSG, il ne fallait pas compter sur le technicien catalan pour éteindre les projecteurs braqués sur Kylian Mbappé et Neymar. Pas bête, le boss de Manchester City avait préféré sortir la brosse à reluire : « Ils sont trop bons. C'est comme quand on joue contre Messi, il est trop bon. On ne peut pas les arrêter. » Des compliments à gogo, des louanges, de l'admiration, même, chez le disciple de Marcelo Bielsa, qui assurait en début de semaine que les deux artistes parisiens faisaient « du bien au football » . Mais donnait aussi cette précision pour remettre l'église au centre du village. « On n'a peut-être pas un joueur capable de gagner un match à lui seul, comme Messi, Ronaldo, Mbappé ou Neymar, expliquait Pep dans le Canal Football Club dimanche. Mais le niveau moyen de mes joueurs est tellement haut qu'aucun remplacement ne déséquilibre l'équipe. Quand on me demande de parler des joueurs, de leurs qualités, je réponds toujours la même chose : vous n'avez qu'à regarder. Allumez votre télé et profitez. » Et ce soir, on a vu : Mbappé et Neymar sont complètement passés à côté.



Les débuts étaient pourtant prometteurs, Neymar jouant sa partition préférée en faisant profiter ses partenaires de sa technique pour aider son équipe à respirer, et Mbappé poussant João Cancelo à la faute en activant le mode fusée. Puis, il y a eu ce premier bémol : la première période de patron du PSG et celle ratée de Manchester City auraient dû permettre aux deux copains de faire exploser une défense mancunienne pas toujours sereine. Seulement, aucun des deux n'a vraiment fait transpirer Ederson. Il restait alors 45 minutes pour finir le travail et se distinguer dans cette demi-finale aller. Encore raté. « L'ambition, c'était de bloquer Neymar et Mbappé, deux joueurs exceptionnels » , détaillait Guardiola au coup de sifflet final au micro de RMC Sport. Mission accomplie en deuxième période, tant les deux compères auront finalement plongé comme le reste de l'équipe. Un problème, assurément, quand cela concerne deux types qui devraient plutôt tirer tout le monde vers le haut.

Rendez-vous à Manchester

Dans les attitudes comme dans le jeu, le rendement de Neymar et Mbappé aura été insuffisant et décevant. Dans un deuxième acte maîtrisé par Manchester City, le premier n'a jamais réussi à faire ce qu'il fait de mieux : aider le PSG à sortir la tête de l'eau grâce à sa qualité technique hors du commun. Mais non, Neymar, qui n'apprend décidément jamais, a préféré se payer l'excellent Rúben Dias avec un chassé qui lui a valu une biscotte. Un grand classique chez l'international brésilien, coutumier de gestes d'humeur quand une partie lui échappe. Il y a aussi cette statistique dérangeante pour un joueur de ce calibre : Neymar n'a plus trouvé le chemin des filets au-delà des huitièmes de finale de Ligue des champions depuis son édition magique en 2015, soit dix rencontres d'affilée.


Mbappé, lui, n'a pas pu régner sur le terrain pour notamment deux raisons : une chute physique au fil des minutes et un adversaire dont le collectif était beaucoup moins chaotique que celui du Bayern ou du Barça. Dans ces conditions, le gamin de Bondy n'a pas trouvé les solutions et les alternatives pour rester un géant. Pour la première fois, dans un match qu'il dispute de bout en bout, il n'a même pas tenté le moindre tir (Opta). Un problème de foot, mais aussi de comportements : les deux stars ont mis moins d'énergie à faire des efforts pour le repli défensif, étant plus occupés à sermonner le pauvre Mitchel Bakker, 20 ans, qui aurait sans doute préféré voir les deux leaders autoproclamés de cette équipe parisienne se comporter en tant que tels. Sauf que ce soir, les locomotives du PSG s'appelaient Marquinhos et Ángel Di María, sacrifié de manière incompréhensible au moment de compenser l'expulsion de Gueye. Pas Neymar, pas Mbappé, qui ont encore montré qu'ils pouvaient flancher au moindre vent contraire. Les deux frères ont grillé un joker, ils n'auront plus le droit de se cacher à Manchester.

Et encore, City n'a joué que 45 minutes...


Par Clément Gavard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié






Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 07:38 LOTO du mercredi 27 octobre 2021 : 14 millions d'€ à gagner ! 3
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
Hier à 12:58 Kansas City va construire le tout premier stade dédié à une équipe féminine 38 Hier à 12:09 Le magnifique tacle d'un streaker en D5 anglaise 21 Hier à 11:49 Le Hebei FC (D1 chinoise) arrête les frais 42
Hier à 10:33 Pastore, Pelé... découvrez la collection de photos So Foot d'octobre Hier à 09:58 La FIFPro appelle à une réforme de la gouvernance de l’UEFA 7 Hier à 08:49 Josh Cavallo (Adelaide United) fait son coming out 90