Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 15 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Demies
  3. // Real Madrid-Manchester City (3-1)

Pep le maudit

Renversés par la folie madrilène, ce mercredi en demi-finales retour de Ligue des champions (3-1 AP), Pep Guardiola et Manchester City se sont vu refuser, contre toute attente, l’accès au Stade de France. Une nouvelle sérieuse déconvenue pour l’entraîneur des Citizens, qui n’a plus connu l’ivresse d’un titre en C1 depuis 2011. Et qui, une fois encore, porte une part de responsabilité dans cet échec.

Modififié
On ne se lasse jamais de mettre en avant les récents et récurrents déboires du PSG, expert ès éliminations improbables en Ligue des champions. Dans un autre registre, Pep Guardiola s’est lui aussi bâti une étonnante réputation de loser sur la scène européenne. Vainqueur de la plus prestigieuse des compétitions continentales en 2009 et 2011 à la tête du grand Barça, le technicien catalan n’a, depuis, plus soulevé la coupe aux grandes oreilles. Ni sur le banc du Bayern Munich ni aux commandes de Manchester City, qui a pourtant aligné les millions pour lui offrir les joueurs de son choix et avec lequel il a collectionné les trophées nationaux. Sauf qu’en C1, rien à faire, ça ne veut pas. Le dernier affront en date s’est produit au Bernabéu, mercredi soir, au terme d’un match qui fera date. Victorieux de la première manche (4-3), les Skyblues ont longtemps été en position de force. Ils ont même pris les devants à vingt minutes de la fin, grâce à Riyad Mahrez, avant d’être submergés par un Real Madrid survolté, qui a comblé son retard dans le temps additionnel et a fait la différence en prolongation.

Un coaching en question


Qui pouvait prévoir un tel scénario ? Personne, à l’évidence. Le Real a retrouvé son mojo in extremis, et une grande part d’irrationnel a fait le reste. Considérer que Guardiola n’est en rien responsable de cette terrible désillusion serait toutefois bien malvenu. Certes, l’ancien milieu barcelonais n’a pas tenté de coup de poker, comme l’an passé contre Chelsea en finale (0-1), ni de schéma tactique farfelu, comme face à Lyon lors du Final 8 lisboète (3-1). Son coaching n’a néanmoins guère été payant, et on pourrait même penser qu’il a plombé son équipe dans les derniers instants. S’il était logique de remplacer Kyle Walker, complètement rincé à force de faire l’essuie-glace devant l’intenable Vinícius Júnior, on peine en revanche à comprendre pourquoi, par exemple, Riyad Mahrez a cédé sa place à Fernandinho. Sans son maître feu follet algérien, City s’est avéré beaucoup moins menaçant. Et on ne peut pas dire que Raheem Sterling, entré en dernier recours pendant la prolongation pour tenter de sauver les meubles, ait brillé par sa clairvoyance.


Contrôle défaillant


Quand l’on met en parallèle les choix du manager mancunien et ceux de Carlo Ancelotti, dont l’impact sur la physionomie du match a été déterminant (Rodrygo auteur d’un doublé, Eduardo Camavinga bluffant dans l’entrejeu), la différence est flagrante. « On était qualifiés pour la finale, on menait 1-0, on avait le match sous contrôle. Eux, ils ont commencé à jouer plus haut, et ils ont réussi à marquer » , a rembobiné Guardiola au micro de Canal+. Lui souhaitait voir ses joueurs contrôler leur adversaire et gérer leur avance, ce qui explique sans doute en grande partie son coaching prudent. Une attitude pas vraiment en adéquation avec l’ADN des Citizens qui, en Premier League, prennent souvent un malin plaisir à appuyer sur l’accélérateur jusqu’au bout. Au tour précédent, déjà, les partenaires d’Aymeric Laporte étaient passés - sans que l’on ne sache trop pourquoi - en mode contrôle, lors de la manche retour face à un Atlético pourtant peu dangereux. Ça n’avait pas été franchement brillant, mais c’était passé (1-0, 0-0). Mercredi, ça a loupé. Et en septembre, Pep repartira de la case départ, avec l’espoir de briser cette fichue malédiction qui le poursuit en Ligue des champions.

Par Raphaël Brosse
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 17:05 Kipsta dévoile les nouveaux ballons de Ligue 1 et Ligue 2 pour la saison 2022-2023 14 Hier à 16:12 En direct : GeoGuessr spécial « Stades de foot »
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 16:04 Primes, salaires : les sommes folles qui auraient été proposées à Kylian Mbappé 135 Hier à 15:33 L’ancien arbitre Nicolas Pottier fait son coming out 91