Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Monaco (3-1)

Paris ne loupe pas sa fête

Supérieur et plus serein que lors de ses dernières sorties, le PSG a sublimé son huitième titre de champion de France obtenu avant la rencontre en renouant avec la victoire face à Monaco (3-1). Un succès construit grâce notamment à un triplé de Mbappé, intenable.

Modififié

PSG 3-1 Monaco

Buts : Mbappé (14e, 37e, 57e) pour Paris // Golovin (79e) pour Monaco

Avant même de savoir s’il allait gagner, perdre ou partager les points avec Monaco, le PSG savait. Le club de la capitale était au courant depuis le milieu d’après-midi qu’il était officiellement champion de France, après le nul de Lille à Toulouse. Même après deux sorties de route face à ces mêmes Lillois (5-1) puis à Nantes en début de semaine (3-2), les hommes de Tuchel pouvaient donc entrer sereins dans la partie pour profiter. Non pas d’une fête, qui attendra certainement le dernier rendez-vous à domicile face à Dijon le 18 mai prochain, mais d'abord d'un hommage rendu à la cathédrale Notre-Dame. Puis d'une rencontre rendue facile par un Mbappé en feu, histoire de préparer au mieux la finale de Coupe de France dans six jours. Car sur le terrain ce dimanche soir, Paris n’a pas tremblé et s'est facilement imposé.

Mbappé fait le show


Sans le Collectif Ultras Paris, la fête parisienne manque d'abord de décibels. Rapidement, le public familial du Parc des Princes fait comprendre aux siens qu’il faut une victoire pour que le week-end de Pâques soit totalement réussi. La première banderille est pourtant monégasque, et il faut une belle horizontale d’Areola pour empêcher Rony Lopes de pourrir l’ambiance (6e). Le 3-2-4-1 de Tuchel met bien un quart d’heure avant de se mettre définitivement en place, quinze minutes au cours desquelles le PSG galère à s’organiser.


Et puis, via un « une-deux » construit sur cinquante mètres par Mbappé et Diaby, le meilleur buteur de Ligue 1 déchire les filets d’un Benaglio tout juste entré en jeu pour suppléer Subašić (14e). Un shot de bonheur, qui aurait pu être suivi d’un deuxième au moment où Paredes décide de gratifier le Parc d’une sublime ouverture non convertie par Mbappé (32e). Un moindre mal, puisque le Golden Boy de Bondy ne tremble pas cinq minutes plus tard pour s’offrir son doublé (37e). Paris gère sa soirée sans pression, comme un champion.

Neymar et Cavani s'invitent


La deuxième partie de soirée n’est pas encore lancée que l’enceinte parisienne gronde une première fois. Trois mois après son dernier match de Ligue 1 ici même face à Guingamp, Neymar est de retour. Juste à temps pour voir débouler un Mbappé inarrêtable côté gauche, qui ne se prive pas de laisser Glik sur la bande d’arrêt d’urgence pour aller fracasser le montant droit monégasque (52e). La pression parisienne s’intensifie, Monaco a baissé pavillon et si Diaby pense inscrire le troisième à tort (53e), c’est bien Mbappé qui est l’heureux élu. Et ce, pour la trentième fois de la saison (57 e). En guise de cerise sur le gâteau, Cavani revient lui aussi fouler son jardin de jeu préféré et donc postuler une place de titulaire en vue de la finale de Coupe de France du week-end prochain face à Rennes. Seules les sorties sur blessure de Verratti (75e) et Kehrer (89e), ajoutées à la réduction du score anecdotique de Golovin (79e), viendront légèrement ternir le succès parisien. Il était demandé au PSG de gagner pour honorer son huitième titre de champion de France, et les Parisiens l’ont fait.



PSG (3-2-4-1) : Areola - Kimpembe, Kehrer, Marquinhos - Verratti (Draxler, 75e), Paredes (Cavani, 72e) - Dani Alves, Kurzawa (Neymar, 45e), Diaby, Dagba - Mbappé. Entraîneur : Thomas Tuchel.


Monaco (5-3-2) : Subašić (Benaglio, 11e) - Ballo-Touré, Jemerson (Aholou, 66e), Glik, Badiashile, Henrichs - Rony Lopes, Adrien Silva, Golovin - Falcao (Carlos Vinícius, 45e), Gelson Martins. Entraîneur : Leonardo Jardim.


  • Résultats et classement de Ligue 1


    Par Andrea Chazy, au Parc des Princes
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Trois buts pour Mbappé, huit titres pour le PSG




    Dans cet article


    Hier à 19:56 EXCEPTIONNEL : 10€ offerts sans sortir la CB + 100€ remboursés en CASH sur votre 1er pari Hier à 11:15 Nouveau Bonus ParionsSport : 100€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 10 juin seulement !
    Hier à 17:11 L'association nationale des supporters dénonce des mesures préfectorales "démesurées" 7
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
    Hier à 12:46 Canal+ et RMC Sport se partagent les droits de la Premier League 43
    À lire ensuite
    Les notes de PSG-Monaco