Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Monaco et Reims freinés, Amiens requinqué

Tenu en échec par Bordeaux (1-1), Monaco a tout de même signé un sixième match sans défaite, qui lui permet de maintenir l'écart avec Dijon, auteur d'un nul au courage contre Reims (1-1). De son côté, Amiens a confirmé sa belle forme du moment face à Nîmes (2-1).

Modififié

Monaco 1-1 Bordeaux

Buts : Falcao (48e) pour l'ASM // Briand (65e) pour les Girondins.

Pas de quatrième victoire de suite au Louis-II, mais un sixième match de rang sans défaite tout de même pour Monaco. Une statistique honorable, si l'on se souvient d'où était l'ASM il y a encore quelques semaines, mais qui ne contentera sans doute pas les Monégasques, tombés sur un grand Benoît Costil. Dominateurs, mais peu inspirés à l'approche du but bordelais en première période, les hommes de Leonardo Jardim ont trouvé la faille juste après la pause par Falcao, buteur de la tête sur un centre de Ballo-Touré (1-0, 48e). Pour sa centième sous le maillot rouge et blanc, le Colombien s'est ensuite chargé de distribuer les cadeaux : une main pour offrir à Bordeaux un penalty, converti par Briand (1-1, 65e), puis un caviar offert à Vinicius, malheureusement repris par la patrouille en toute fin de match (87e). Pour sa dernière sur le banc de Girondins peu emballants, avant la prise de fonction de Paulo Sousa, Éric Bédouet repart avec un point. Le changement, pourvu que ce soit maintenant.

Sans Marcelo, Lyon à poil au Camp Nou ?

Monaco (4-2-3-1) : Subašić - Sidibé, Jemerson, B. Badiashile, Ballo-Touré - Fàbregas, Ad. Silva - Martins, Golovine (Chadli, 80e), Lopes (Vinicius, 70e) - Falcao. Entraîneur : Leonardo Jardim.

Bordeaux (4-2-3-1) : Costil - Sabaly, Koundé, Pablo, Poundjé - Otavio, Tchouaméni - Kamano (Kalu, 61e), Sankharé (Karamoh, 61e), De Préville - Briand (Maja, 90e). Entraîneur : Éric Bédouet.



Dijon 1-1 Reims

Buts : Sliti (13e sp) pour le DFCO // Zeneli (9e) pour Reims.

Un rouge dès la 4e minute, un but concédé à peine cinq minutes plus tard : Dijon pouvait difficilement signer pire entame. Réduits à dix après l'exclusion de Coulibaly, coupable d'avoir déséquilibré Dia en trébuchant en position de dernier défenseur, et menés sur un but de Zeneli, à point nommé pour reprendre un tir de Baba repoussé par Allain sur son poteau (0-1, 9e), les Bourguignons s'en sont néanmoins vite remis. Revenus dans la partie grâce à un penalty de Sliti, consécutif à une main de Foket (1-1, 13e), les hommes d'Antoine Koumbouaré ont ensuite énormément souffert. Mais les Rémois, largement dominateurs, ont manqué de réalisme devant le but à l'image de Zeneli, qui a trouvé le poteau (24e), Dia (39e) ou Oudin (41e). Même scénario en deuxième période : Zeneli a cassé les reins de la défense dijonnaise, Reims a croqué, mais le DFCO a tenu, arrachant un point qui lui permet de mettre fin à une série de cinq revers de rang. Reims signe lui un douzième match sans défaite, et n'est plus qu'à une longueur de son record (treize matchs), établi dans les années 1960. Un moindre mal.

Dijon (4-3-3) : Allain - Chafik, Lautoa, Coulibaly, Haddadi - Amalfitano, Balmont (Yambéré, 8e), Abeïd - Sliti, Kaba (Tavares, 62e), Kwon (Marié, 84e). Entraîneur : Antoine Kombouaré.

Reims (4-2-3-1) : Mendy - Foket, Engels, Abdelhamid, Baba - Romao, Chavalerin - Zeneli, Dingomé (Cafaro, 63e), Oudin (Chavarría, 73e)- Dia (Martin, 80e). Entraîneur : David Guion.



Amiens 2-1 Nîmes

Buts : Guirassy (49e) et Pieters (64e) pour Amiens // Aloui (53e) pour les Crocos.

Nombreuses sont les voix qui s'élèvent pour dénoncer l'équité du championnat bafouée par le recrutement hivernal de l'AS Monaco. Personne en revanche ne se plaint du mercato amiénois, qui a pourtant complètement rebattu les cartes dans la course au maintien. Le renouveau amiénois porte entre autres le nom de Sehrou Guirassy, frustré par la barre en première période (27e), mais surtout auteur d'un enchaînement superbe en pivot à la réception d'une longue touche de Pieters pour placer son équipe en tête (1-0, 49e). La joie est malheureusement de courte durée pour les Picards, calmés par Alioui, oublié par la défense amiénoise sur un centre de Savanier dévié par Ripart (1-1, 53e). De passeur décisif, Pieters se mue alors en buteur : sur un centre de Konaté, l'international néerlandais s'arrache pour redonner, de la tête, l'avantage à Amiens (2-1, 64e). La suite est une histoire de montants : le poteau prive Timité, auteur d'un superbe ciseau, du 3-1 (70e), puis la barre prive Alioui du doublé et de l'égalisation (73e). Auteur de son troisième succès sur les cinq derniers matchs, Amiens, réduit à dix après l'exclusion de Guirassy (89e), prend ses distances avec Dijon, barragiste (7 points). Nîmes manque de son côté l'occasion de basculer dans le top 10.

Amiens (4-4-2) : Gurtner - Krafth, Lefort, Gouano, Pieters - Timité (Otero, 90e+3), Monconduit, Blin, Ghoddos (Mendoza, 83e) - Guirassy, Konaté. Entraîneur : Christophe Pélissier.

Nîmes (4-4-2) : Bernardoni - Alakouch (Bozok, 77e), Briançon, Landre, Maouassa - Thioub (Bouanga, 61e), Savanier, Ferri (Guillaume, 80e), Bobichon - Alioui, Ripart. Entraîneur : Bernard Blaquart.



  • Résultats et classement de Ligue 1



    Par Simon Butel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 17:11 Bonus FDJ : 13€ OFFERTS pour jouer à l'Euro Millions et au LOTO !
    Hier à 18:30 Un club tanzanien accusé de tentative d'empoisonnement 16 Hier à 16:04 Sébastien Frey : « J'ai failli mourir d'un virus » 38 Hier à 11:55 Platini : « Je ne me sens pas suspendu » 51
    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
    À lire ensuite
    Strasbourg estomaque l'OL