Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lille-Nîmes (2-2)

Lille fait la moue contre Nîmes

D'abord devant au tableau d'affichage puis mené au score, le LOSC lâche deux points précieux contre Nîmes dans la course à l'Europe (2-2). De quoi nourrir quelques regrets, et en vouloir à sa défense plus que perméable.

Modififié

Lille OSC 2-2 Nîmes Olympique

Buts : Rémy (12e) et Osimhen (80e) pour le LOSC // Ripart (45e+5) et Denkey (72e) pour Nîmes

L'homme est vêtu d'une casquette grise, mais les caméras se sont très vite chargées de faire connaître sa présence aux téléspectateurs. Toujours aussi intéressé par la Ligue 1 durant sa période de chômage, José Mourinho squatte les tribunes lilloises et peut s'intéresser de près à ce match au spectacle bien présent. En fin de compte, le Special One repart avec des idées claires sur le jeu lillois : la création offensive est présente, mais son imperméabilité défensive l'est beaucoup moins. Rien de ce qu'il aime voir, mais tout ce qu'il adore réparer. Bref : accroché à domicile après son échec contre Chelsea en Ligue des champions plus tôt dans la semaine, Lille a concédé un nul spectaculaire après avoir mené (et avoir été mené) et peut nourrir de nouveaux regrets.

Un partout, balle au centre


Au moins, le stade Pierre-Mauroy pourra dire que les préliminaires ne sont pas vraiment la tasse de thé de Lille, obsédé par l'idée de s'imposer contre une équipe à sa portée. Pourtant, la première alerte est à mettre à l'actif de Nîmes avec une bonne combinaison entre Renaud Ripart et Kevin Denkey ponctuée par la frappe du Togolais à côté du but de Mike Maignan. Prêts à ouvrir le jeu, les Dogues pointent le bout de leurs museaux avec une passe en profondeur de Jonathan Ikoné vers Jonathan Bamba. Mais le ballon piqué de l'ailier lillois est détourné par l'habile Paul Bernardoni. Un prêté pour un rendu, et la danse continue : si Maignan effectue sa première parade sur une superbe frappe de Théo Valls depuis l'extérieur de la surface, c'est bien Lille qui trouve l'ouverture. Plein axe, Xeka décale parfaitement Ikoné seul face à Bernardoni avant de voir le gardien réaliser deux parades successives, puis s'incliner sur le deuxième tir de Loïc Rémy qui file dans la lucarne (12e, 1-0).


Une première mauvaise nouvelle pour les visiteurs, puis une deuxième avec Bernardoni qui se tord la cheville sur une réception de sortie aérienne. Combattant dans l'âme, le dernier rempart gardois décide de rester sur la pelouse. Volontaire, le collectif nîmois pense égaliser sur un exploit individuel de Romain Philippoteaux, auteur d'un petit pont sur Xeka puis d'une frappe enroulée sur le poteau gauche de Maignan. Malchanceux, les Crocodiles sont proches de la rupture sur une contre-attaque éclair avec Victor Osimhen, bien inspiré au moment de servir Bamba en retrait. Mais l'action se boucle par une frappe ratée, qui manque le cadre de Bernardoni. Pendant ce temps-là, la cheville du portier triple de volume. Malgré toute sa bonne volonté, le voilà contraint de laisser sa place au jeune Lucas Dias, 19 ans. Des arrêts de jeu s'ajoutent logiquement à la première période, et ils profitent à Nîmes au moment où Philippoteaux est crocheté dans la surface par José Fonte. D'un contre-pied parfait, Ripart transforme le penalty (45e+5, 1-1). Pour Lille, tout est à refaire.

Denkey Kong


Visiblement, le coup est dur à encaisser pour les Nordistes qui pêchent dans la construction offensive malgré une belle armada à leur disposition. La faute à qui ? À une défense nîmoise très compacte, obligeant les Lillois à tenter leur chance de loin. Sans grande surprise, toutes leurs tentatives sont hors cadre et n'inquiètent pas le jeune Dias. De son côté, le Nîmes Olympique profite de la possession lilloise pour évoluer en contres. Sur l'un d'eux, Ripart est lancé sur l'aile droite pour adresser un centre à ras de terre vers un Denkey lancé comme une fusée pour devancer Fonte et battre Maignan d'une déviation délicieuse (72e, 1-2). Relâché après son but, l'avant-centre manque même une balle de break dans la foulée seul face à Maignan. Dommage, car le LOSC s'apprête à montrer les crocs par Osimhen. Mis en échec une première fois par Dias sur une tête smashée, le Nigérian inscrit son septième but de la saison en Ligue 1 au terme d'un cafouillage dans la surface (79e, 2-2). Scotché à la cinquième place au classement, Lille peut s'en vouloir. À l'image de José Fonte, qui doit remettre le bleu de chauffe.



Lille OSC (4-2-3-1) : Maignan - Bradarić, Soumaoro, Fonte, Çelik - André, Xeka (Soumaré, 73e) - Bamba (Araújo, 60e), Ikoné (Vacizi, 61e), Rémy - Osimhen. Entraîneur : Christophe Galtier.

Nîmes Olympique (4-4-2) : Bernardoni (Dias, 44e) - Miguel, Martinez, Briançon, Paquiez - Philippoteaux, Valls, Deaux, Ferhat - Denkey, Ripart (Fomba, 75e). Entraîneur : Bertrand Blaquart.


Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible

il y a 3 heures En Italie, la VAR bientôt utilisée pour lutter contre le racisme ? 16 il y a 3 heures FC Thouroude #52: Comme l'OAIME 2
il y a 6 heures Sans club, Gourcuff fait du tennis en compète dans le Morbihan 41
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 7 heures Piqué et Dembélé sèchent l'entraînement par solidarité avec la grève catalane 71