Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 27 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Angers-Lille (0-2)

Lille enfonce le SCO et rejoint Rennes

Dans une petite rencontre où les grosses occasions ont été rares, le LOSC est allé chercher la troisième place (à égalité) en battant Angers chez lui grâce notamment à un but rapide de Victor Osimhen. Conséquence : Lille rejoint provisoirement le Stade rennais, alors qu'Angers continue de sombrer.

Modififié

Angers 0-2 Lille

Buts : Osimhen (14e) et Sanches (75e)

Un président mis en examen pour présomption d'agressions sexuelles aggravées, six journées de Ligue 1 sans gagner, six matchs à domicile toutes compétitions confondues sans succès, quatre revers de rang, une potentielle seizième place à l'issue du week-end... On ne parlera pas de loi des séries pour le SCO d'Angers ce vendredi soir, simplement de gros bordel où rien ne va. Simple mauvaise période ? Sûrement. Crise profonde ? Sans doute pas.


N'empêche que devant son public, le club de Saïd Chabane - en tribunes - s'est encore incliné devant un Lille pourtant peu performant loin de chez lui. En ouvrant le score par son attaquant vedette Victor Osimhen, le LOSC s'est rendu la partie plutôt facile pour s'installer sur le podium (à égalité de points avec Rennes, et une rencontre supplémentaire) en compliquant celle de son triste adversaire. Lequel souhaite, vraiment, voir la fin de l'hiver au plus vite.

La doublette Rémy-Osimhen fidèle à sa réputation


Avec sa doublette porte-bonheur Rémy-Osimhen qui n'a jamais perdu cette saison en championnat quand elle est partie titulaire, les Lillois savent d'ailleurs parfaitement qu'ils ont un coup à jouer face à une entité nageant dans un brouillard d'inquiétude. Et ils en profitent très rapidement, avec le Nigérian lobant Butelle pour trouver le chemin des filets. Validé par la VAR, regretté par Angers. Heureusement pour ce dernier, le même Osimhen manque la balle de break quelques secondes plus tard.


De l'autre côté du terrain, Alioui se crée illico une opportunité d'égaliser. À côté. La suite ? Quelle suite ? Car en réalité, il ne se passe pas grand-chose de plus au cours de cette première période peu spectaculaire. Quelques coups, quelques bousculades et quelques accélérations... Mais c'est tout, et ce n'est pas beaucoup. Plutôt réalistes, les Nordistes mènent sur la plus petite des marges. Voilà ce qu'il faut retenir, au moment d'aller s'enfiler un casse-croûte accompagné de sa bière.

De l'ennui pour un podium


Ce 1-0 fait complètement les affaires de Lille, puisqu'il lui permet de monter provisoirement sur le podium à égalité avec le Stade rennais. Du coup, ce maigre avantage est évidemment à conserver par n'importe quel moyen. Même en empilant les cartons jaunes, en jouant mal ou en ne jouant tout simplement pas. Et comme les Angevins se montrent imprécis face à Maignan, à l'image de ce coup de boule hors cible de Manceau ou de ce zéro pointé en matière de tir cadré, rien ne bouge au tableau d'affichage... Si ce n'est le nombre de minutes disputées. Attention, il reste une demi-heure de ballon.



Pour mettre fin au suspense, le binôme Rémy-Osimhen s'emploie. Sauf qu'aucun des deux ne visent assez bien, et que Butelle peut même se permettre une indiscrète boulette au moment de dégager. Son coéquipier Pereira Lage, entré à la place de Mangani, fait alors enfin bosser Maignan. Mais c'est totalement insuffisant malgré la mini-pression installée sur la fin, et le LOSC s'impose sans trop trembler en doublant la mise d'une tentative spontanée de Sanches. Sous les yeux de Moulin, sous les yeux des supporters angevins, sous les yeux de Chabane. Temps de merde.


Angers (5-4-1) : Butelle - Capelle, Traoré (Ninga, 73e), Thomas, Pavlović, Manceau - Santamaria, Mangani (Pereira Lage, 58e), Thioub, Fulgini - Alioui (Bahoken, 57e). Entraîneur : Moulin.

Lille (4-4-2) : Maignan - Çelik, Fonte, Gabriel, Reinildo - Ikoné (Xeka, 74e), André, Sanches, Bamba - Osimhen (Gaitán, 80e), Rémy (Araújo, 67e). Entraîneur : Galtier.




Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi

Hier à 16:45 Lewandowski porte plainte contre son ex-agent 9
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 12:30 L'entraînement en mode saumon de Carlisle United 7 Hier à 12:27 Pour ses 80 ans, Pelé dévoile une chanson avec Rodrigo y Gabriela 8
Hier à 09:32 Le Graët : « Avec Mediapro, l'inquiétude est grande » 54