Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Ligue des nations
  2. // Demies
  3. // Italie-Espagne (1-2)

Les notes d'Italie-Espagne

Malgré un choix de liste surprenant, Luis Enrique a une nouvelle fois étalé sa science du football à San Siro. Résultat : son Espagne, emmenée par un excellent Mikel Oyarzabal, a roulé sur une Italie sans inspiration ni génie et réduite à dix (1-2). Federico Chiesa et Marco Verratti n'ont pas suffi. Mais alors pas du tout.

Modififié

Vous êtes le maillon faible



Gianluigi Donnarumma
Note de la rédaction
3.5
Note des lecteurs
3.3Moyenne de 111 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Revenir chez son ex n'est jamais bon, surtout lorsqu'elle est ingrate. Le public milanais a fait faire des folies à un Gigio L'Amoroso totalement fébrile.


Leonardo Bonucci
Note de la rédaction
2.5
Note des lecteurs
2.3Moyenne de 104 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Privé du gorille Chiellini à ses côtés, Bonucci a erré comme un animal en cage. Libéré de ses chaînes par la filouterie de Busquets et le carton rouge de Sergei Karasev, il a pu regagner la douche avant les autres (42e). Peu glorieux.


Lorenzo Insigne
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
3.3Moyenne de 100 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Les Coréens nous soûlent avec Squid Game, Insigne nous gave avec ses enroulés. Moins de pouces levés et plus de justesse dans les choix, c'est tout ce qu'on demande. Remplacé par les dreadlocks de Moïse Kean (58e).


Federico Bernardeschi
Note de la rédaction
H.G. Wells
Note des lecteurs
2.6Moyenne de 97 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il a confondu San Siro et le Parlement européen. Football ou emploi fictif : il faut savoir choisir. Remplacé par Giorgio Chiellini dès la reprise (46e).


Jorginho
Note de la rédaction
3.5
Note des lecteurs
3.4Moyenne de 97 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
« Le petit Jorge est demandé à l'accueil ! » Sans sa teinture platine, on aurait presque oublié qu'il était sur le terrain. Perdu de vue et loin de ses habitudes. Remplacé par l'élégant buteur Lorenzo Pellegrini (64e), buteur pour l'honneur.



Ils ont été fidèles au poste



Mikel Oyarzabal
Note de la rédaction
9
Note des lecteurs
7.6Moyenne de 109 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il a une tunique rouge et dégaine de partout. Vash the Stampede s'appelle en réalité Mikel Oyarzabal. Avec ses deux passes décisives, l'attaquant nous a fait un remake de Trigun : simple et efficace.


Marcos Alonso
Note de la rédaction
8
Note des lecteurs
6.7Moyenne de 102 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Le fils caché de Fernando Alonso et Jean-Louis Borloo a été excellent. Ses accélérations couloir gauche ont été dévastatrices. Certains l'auraient même vu en Ferrari, mais heureusement, il n'était pas alcoolisé.


Federico Chiesa
Note de la rédaction
Seul au monde
Note des lecteurs
7.7Moyenne de 124 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Federico court, pousse, dribble et tire. Problème ? Il est tout seul. À onze contre onze, c'est difficile ; à un contre onze, ça se complique légèrement. Enrico a de quoi être fier du fiston.


Ferrán Torres
Note de la rédaction
8.5
Note des lecteurs
7.6Moyenne de 105 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Quatre frappes, deux buts. En une soirée, Ferrán a rattrapé un mois de disette à Manchester City. Remplacé par le non moins fougueux Yeremi Pino (49e). La magie de la Ligue des nations.


Marco Verratti
Note de la rédaction
Le surnageur
Note des lecteurs
4.3Moyenne de 127 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
À l'aise au milieu de terrain, il a contrôlé le rond central comme un douanier napolitain. Que les supporters parisiens en profitent avant qu'il ne regagne l'infirmerie (et les coins VIP). Remplacé par Manuel Loca-Loca-Locatelli (58e).




Par Adel Bentaha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié






Dans cet article


Partenaires
Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 15:30 Les joueurs de Cruzeiro stoppent leur grève 4
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 12:33 Viens mater PSG – Leipzig lors d’une projection So Foot !