Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Réseaux sociaux

La lucarne enchantée d’Évry

Les réseaux sociaux sont en feu. Depuis quelques semaines, une vidéo fait le buzz. Gay l’ancien, petite veste en cuir, cheville droite bloquée, envoie du premier coup un ballon dans la lucarne de la rue Jules Vallès d’Évry. La suite, des tentatives par milliers et des conseils aiguisés de l’ancien. On a passé une après-midi avec lui.

Modififié
Quand on arrive sur la place Jules Vallès d’Évry, Gay « l’ancien » est posé sur sa chaise Quechua en train de discuter tranquillement. Ici, c’est la star depuis quelque temps. Depuis son passage sur les réseaux sociaux, il n’y a pas un jour où il est tranquille. « Elle, c’est une dame, ça fait une semaine qu’elle me demande une photo ! Allez, demain, on prendra une photo ! » en voyant une femme passer. Cette célébrité soudaine, Gay la doit à son frère Malason. Il y a quelques jours, il décide de mettre sur Snapchat une vidéo qui va rapidement faire le tour des réseaux sociaux. « À la base, cette vidéo, je l’ai depuis plus de deux ans, nous rappelle-t-il. D’ailleurs, j’ai plein de vidéos drôles de mon quartier, mais je ne les poste pas forcement sur Twitter, uniquement sur Snapchat. À la base, je ne savais pas que ça allait péter de cette façon. » Parce que oui, la magie des réseaux sociaux, c’est qu’avec un ballon et une fenêtre de local ouvert du 24 rue Jules Vallès, la légende Gay s’est créée.


« Quand je l’ai mise du premier coup, à la base, je n’étais pas venu pour jouer, je pensais qu’il y avait une embrouille ou quelque chose. Je sors ma tête : « Mais qu’est-ce qui se passe ? » , on me répond : "On essaie de mettre la balle dans le trou !" Je mangeais un petit mafé, tranquille. Quand je finis de manger, je sors de chez moi, je descends les escaliers et je commence à leur dire : "Tout ce bruit pour ça et depuis tout à l’heure ? Allez, donnez-moi la balle !" J’ai pris la balle et ils m’ont regardé du genre : "Tu crois que toi, tu vas réussir ?" Je leur ai dit : "Je connais mon football." » Et ce qui est arrivé arriva. La frappe est limpide, pure, et termine en plein dans la petite lucarne. « Ce n’est pas n’importe qui, qui peut mettre une balle comme ça du premier coup. Non, mais sérieusement ! Même si tu ramènes 50 grands footballeurs, il y en a 15 qui vont la mettre et peut-être moins du premier coup ! »


M.U, Coupe d’Essonne et Temple Shaolin


En discutant avec lui, on sent que Gay a du vécu, qu’il connaît le ballon. Ses équipes préférées ? Marseille et Manchester United. « La finale de 1999, ma plus grande émotion. » Son plus beau but en club avec Évry ? « Coupe d’Essonne, capitaine et numéro 10. Tu vois la frappe que j’ai mise dans la vidéo ? Bah j’ai fait pareil, à 30 mètres. » Des exploits, mais surtout de l’amusement et un apprentissage... dans un temple Shaolin. Bien entendu, il n’y a ici aucune fiction. « Je vais te dire une chose que je n’ai jamais dit à personne ici. J’ai été formé dans un grand temple Shaolin, ça veut dire que toutes sortes d’arts martiaux étaient pratiqués. À la base, ce temple est fait pour les arts martiaux, mais quand tu arrives à la 36e chambre, tu mélanges toutes les disciplines. C’est là où est né ce qu’on appelle le Shaolin Soccer. » Et à partir de là, on comprend d’où vient cette sérénité à toutes épreuves. Les conseils qu’il distille valent cher, c’est pour cela qu’il les donne uniquement aux petits. Certains parlent de chance, mais sa réplique est toute trouvée : « Si c’est une histoire de chance, tu vas à Carrefour et il y a un rayon qui s’appelle "Chance", tu l’achètes et tu la prends avec toi. »


Les voisins « dans la merde »


En ce moment, les vacances scolaires sont accompagnées du ramadan, et forcément, il y a moins de monde dehors. Pour combler les déficits techniques, certains invoquent le manque de calcium dû au mois sacré. Selon Jacob, plus de 25 ans de football à son actif et toujours sans succès face à la fenêtre, « aujourd’hui, il n’y a pas les gars chauds, et puis, on ne peut pas tout vous montrer aussi ! » Et Gay dans tout ça ? Est-il capable de nous remettre une frappe dans la lucarne, comme ça, sur commande ? « Je vous aurais bien montré, mais là, je n’ai pas les bonnes chaussures. Si y a un mec qui fait du 44, je vous fais ça directement ! »

Vidéo

L’excuse des chaussures a permis à Gay d’entretenir sa légende. Depuis la diffusion de cette vidéo, de nombreuses personnes viennent s’essayer. Mala nous explique qu’il y a « un lycée à côté et que les petits viennent en groupe pour essayer de la mettre » . Et le voisinage ? Comment réagit-il à cette nouvelle notoriété du quartier, et un ballon qui tape le mur toute la journée ? « Peut-être qu’il y a un ras le bol intérieur, mais ils ne montrent rien de l’extérieur. Ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’aujourd’hui, ils sont dans la merde ! (Rires.)  » Gay reconnaît en revanche que le football intéresse moins les jeunes, et ça le déçoit un peu. « Quand on était plus jeune, on pensait uniquement au ballon. Aujourd’hui, les petits ont tout, ils s’en foutent du ballon, ils ne pensent qu’à Insta et Snapchat, c’est vraiment dommage. » Ce qui est sûr, c’est que la story de cette lucarne durera bien plus de quinze secondes.



Par Gad Messika et Babacar Sall, à Evry // Crédits photos : Mobeg
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 19:07 Suivez Paul Taylor et Paul Le Hool aux commentaires d'Angleterre - Écosse vendredi 20h30 sur notre Twitch ! 2
Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 11:12 Vincent Labrune : « Il faudrait être fou pour refuser Amazon » 88 Hier à 10:41 (Podcast) L'Angleterre a-t-elle été victime d'un vampire ? PUTACLIC! Arsène Wenger retrouve un club 18