Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Juventus-Inter (2-0)

La Juve poignarde l'Inter

Sereine avant la pause, glaçante de réalisme et dominatrice en seconde période, la Vieille Dame a planté deux coups de poignard dans le torse de l'Inter de Conte, qui perd des points précieux dans la course au titre.

Modififié

Juventus 2-0 Inter

Buts : Ramsey (55e), Dybala (67e) pour la Juventus.

Revivez Juventus Turin - Inter Milan (2 - 0)

Question quasi existentielle : peut-on jouer un beau match de football alors qu'une bonne partie du pays est en quarantaine et qu'une saloperie sanitaire nommée coronavirus oblige le football transalpin à jouer sa comédie humaine dans des stades vides ? La réponse est manifestement oui, quand il s'agit de la Juventus : tour à tour sereine, froidement réaliste, puis nettement dominatrice, la Vieille Dame a séché l'Inter dimanche soir et peut-être porté un sale coup aux espoirs de Scudetto des Nerazzurri.

Morose football


L'ambiance a beau s'avérer lunaire, le show du soir n'est pas sans pesanteur, et les deux formations commencent comme elles peuvent le clou du spectacle dominical. Côté Juve, on mise d'abord sur les coups de pied arrêtés, à l'image de cette tête sur corner de De Vrij en début de match, boxée sur sa ligne par Handanović. Puis ce sont les percées de Cristiano Ronaldo qui décrispent un peu la Vieille Dame, le Portugais exploitant les espaces laissés par le bloc interista, dont les lignes sont parfois généreusement distendues. C'est cependant bien l'Inter qui tricote un jeu un peu plus présentable, notamment en utilisant à son avantage les ailes : Candreva et Young multiplient les montées et les centres, mais les Bianconeri jouent du nombre derrière, pour étouffer Lukaku et Martinez, trop esseulés dans la surface adverse. Et alors ? Alors rien ou presque. La première période, radine en occasions, ne sera pas du genre à re-booster moralement l'Italie du football, qui cogite encore pour savoir s'il ne lui faudra pas suspendre jusqu'à nouvel ordre la Serie A.

Dybala land


Évidemment, dans les matchs comme ça, ce sont encore les animaux à sang froid qui s'en sortent le mieux. L'Inter a beau mieux commencer le second acte, la Vieille Dame se planque dans les profondeurs façon croco des marécages. L'objectif ? Jaillir sans prévenir, afin de choper à la gorge les Nerazzurri. Peu avant l'heure de jeu, Matuidi percute à gauche, centre pour Ronaldo et Ramsey profite du bordel ambiant pour allumer Handanović, de près. L'Inter, apeurée comme une proie blessée, se planque dès lors bizarrement sous sa capuche, au lieu de se rebeller. Sarri en profite alors pour dégainer son arme fatale, Paulo Dybala, laissé au repos ce soir. L'Argentin ne mettra que huit minutes à se mettre magistralement en évidence : après avoir combiné avec Higuaín dans l'axe, la Joya casse les cotes de Škriniar et Young d'une superbe feinte de frappe, ponctuée d'un extérieur du pied gauche qui laisse Handanović sur ses appuis. L'Inter ne s'en remettra pas et accuse un revers qui lui coûte cher, aussi bien symboliquement que sportivement. Même si Interisti comme Piémontais ont en ce moment autre chose dans la caboche que de penser au Scudetto, alors que l'avenir de cette Serie A cuvée 2019-2020 reste encore largement confus.


Juventus (4-3-3) : Szczęsny - Cuadrado, De Ligt, Bonucci, Alex Sandro (De Sciglio, 77e) - Ramsey, Bentancur, Matuidi - Douglas Costa (Dybala, 59e), Higuaín (Bernardeschi, 80e), Ronaldo. Entraîneur : Maurizio Sarri.

Inter (3-5-2) : Handanović - Škriniar, De Vrij, Bastoni - Candreva (Gagliardini, 74e), Vecino, Brozović, Barella (Eriksen, 59e), Young - Lukaku (Sánchez, 77e), L. Martinez. Entraîneur : Antonio Conte.


  • Résultats et classement de Serie A



    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE

    il y a 1 heure Diacre en prend encore pour son grade 14 il y a 1 heure Jérémie Janot sauve un petit chat de la mort 14
    il y a 5 heures Un drone interrompt le match entre Rotherham et Sheffield Wednesday 8
    Partenaires
    Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
    Hier à 16:58 Privé de Coupe d'Allemagne, un dirigeant dénonce la décision « d'un tribunal Mickey Mouse » 10 Hier à 15:23 Espagne : Le ministère de la Consommation ne veut plus des sites de paris comme sponsors 25
    À lire ensuite
    Les notes de Juve-Inter