Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. //

La France a-t-elle vraiment la meilleure attaque d'Europe ?

Tout le monde, les joueurs de l’équipe de France en tête, a l'air d'être d'accord sur ce point : les Bleus ont la meilleure attaque d'Europe, voire du monde. Pourtant à l'Euro, entre les Anglais, les Belges, les Portugais et Robert Lewandowski, il y a de sacrés concurrents à ce titre très honorifique. On voulait quand même une réponse, donc on a mis plein de chiffres dans un tableur Excel et on a essayé de les faire parler.

Modififié
Méthodologie

Nous avons recensé 141 « attaquants » participant à l'Euro 2020. Comment ? Soit en se référant aux annonces des listes des différentes équipes, dont certaines différenciaient les joueurs par secteur, soit en faisant, pour les équipes dont ce n'était pas le cas, la sélection nous-mêmes au regard du poste occupé par les joueurs en sélection (buteur ou ailier). Ensuite, nous avons récolté pour chaque joueur quatre statistiques : nombre de sélections, buts en sélection, matchs joués en club en 2020-2021 et buts inscrits en club en 2020-2021, pour avoir une idée globale du niveau - au moins statistique - du joueur en sélection et en club. Cela nous a donné huit statistiques distinctes pour chaque sélection, à savoir pour chaque statistique évoquée plus haut le total pour chaque sélection (par exemple, la somme des sélections de tous les attaquants d'une équipe donnée), et une moyenne par joueur (le total divisé par le nombre d'attaquants dans la liste). Les chiffres en sélection ont naturellement été arrêtés avant le début de l'Euro. Ces huit données nous ont permis, comme expliqué en fin d'article, d'établir un classement final des attaques de l'Euro, dont nous n'allons évidemment pas spoiler le vainqueur.



« Je pense qu’on a la meilleure attaque d’Europe, la meilleure attaque du monde sur le papier. » Lucide, Kingsley Coman disait tout haut le 28 mai dernier en conférence de presse ce que tout le monde s’était remis à penser une dizaine de jours plus tôt, quand Didier Deschamps a annoncé son groupe de 26 joueurs pour l’Euro 2020. Avec Benzema, Mbappé, Griezmann, Giroud, Coman, Dembélé, Ben Yedder et Thuram, les Bleus disposent sans doute du réservoir offensif le plus impressionnant d’Europe, sublimé évidemment par le retour de Karim Benzema après cinq ans d’absence. Mais la question se pose, vraiment : est-ce que la France a la meilleure attaque du monde, ou est-ce que ce n’est qu’une impression ?

Rien ne remplace le terrain, évidemment, mais quelques signaux vont quand même dans la direction des Bleus. Pour l’ensemble des huit données que nous avons récoltées pour chaque sélection nationale (nombre de sélections et moyenne par joueur, nombre de buts en sélection et moyenne, nombre de matchs en club cette saison et moyenne par joueur, nombre de buts en club cette saison et moyenne par joueur), la France se classe systématiquement dans le top 3 sauf pour une (la moyenne de buts par joueur en sélection, quatrième à 0,25 point du 3e). Si la Belgique, le Portugal et l’Angleterre notamment sont des réguliers des podiums, aucune autre équipe ne se classe aussi haut dans toutes les catégories étudiées. Les Français se classent même premiers dans deux catégories : le total de sélections et le total de buts en club cette saison. Entrons dans le détail, du coup.

En sélection, la Belgique une tête devant


Chaque sélection ayant évidemment un nombre d’attaquants différent (de 8 pour la France, l’Angleterre, le Portugal et le Danemark à 3 pour la Slovaquie, la Russie et l’Ukraine), le fait que les Bleus se soient ramenés avec 8 attaquants les aide un peu à dominer le classement de l’expérience : à eux huit, les artilleurs français totalisent donc 398 sélections, dont 108 pour Giroud, 91 pour Griezmann et 83 pour... Benzema, qui a forcément fait remonter le chiffre. Cependant, en matière de moyenne de sélections par joueur offensif, la France se classe troisième, dépassée par la Belgique (1re, 386 sélections pour 7 joueurs soit 55 sélections en moyenne) et la Suisse (2e, 325 sélections pour 6 attaquants, soit 54 de moyenne par joueur). D’autres statistiques permettraient sans doute d’accentuer l’expérience des offensifs français, notamment le nombre de matchs disputés en phase finale de grandes compétitions, mais sur la seule base des sélections, les Bleus peuvent déjà faire valoir une sacrée bouteille sur la scène internationale.


Mais le plus important, ce n’est pas d’empiler les sélections, mais plutôt d’empiler les buts. Et à ce petit jeu-là, les Belges semblent avoir une légère longueur d’avance. Avec le maillot rouge sur le dos, les artilleurs belges sont des gâchettes qui attrapent toujours le cadre : au total, les sept attaquants belges (E. Hazard, Mertens, Lukaku, Benteke, Batshuayi, Doku et Trossard) totalisent 155 buts avec les Diables rouges. C’est mieux que le Portugal (142, dont 104 pour le seul Cristiano Ronaldo) et donc la France (138). Lorsqu’on regarde la moyenne par joueur, une autre nation se hisse juste au-dessus des Bleus : la Pologne, avec 17,5 but de moyenne pour ses... 4 attaquants. Robert Lewandowski, qui a marqué 66 des 70 buts au total des attaquants polonais en sélection, n’est évidemment pas étranger à cette statistique. À la différence du Portugal et de la Pologne, qui reposent sur deux extraterrestres qui constituent l’écrasante majorité de leur statistique de buts en sélection, les Bleus ont, comme les Belges, une attaque un peu plus homogène.

En club, les Bleus sortent d’une saison folle


Évidemment, l’expérience en sélection est une chose. Être performant avec son pays et avec son club sont deux choses très différentes, et il faut naturellement regarder ces statistiques-là, sur lesquelles la Belgique a une avance plutôt marquée, pour jauger la qualité des attaques de cet Euro. Mais une compétition internationale repose aussi, forcément, sur des joueurs qui ont brillé toute la saison en club et qui surfent sur leur bonne dynamique. Et dans ce domaine-là, les Français ont sans doute été les plus balèzes. Un petit point rapide sur les matchs disputés cette saison en club, pour commencer : 339 pour les huit attaquants français en tout (42 en moyenne), qui se classent juste derrière les Anglais dans ce classement du stakhanovisme (355 matchs, 44 de moyenne). Les Allemands, qui ont un peu moins joué (298 matchs au total), mais sont un de moins (7), comptent un match de plus en moyenne par attaquant (43), un détail.



En matière de buts marqués en revanche, la France est devant et bien devant. Les attaquants bleus ont marqué à eux huit 155 buts en club cette saison, avec quatre joueurs à plus de 20 buts (42 pour Mbappé, 30 pour Benzema, 22 pour Ben Yedder, 20 pour Griezmann) et un seul en dessous des 10 (8 pour Coman). Les premiers poursuivants des Français au total des buts sont les Anglais... 20 longueurs derrière (135), suivis de près par les Portugais (132) et les Pays-Bas. En matière de moyenne en revanche, une fois de plus, la France n’est deuxième qu’au détriment de cette diablesse de Pologne : avec 20,75 buts en moyenne par attaquant en club cette saison (48 pour Lewandowski, 7 pour Kownacki, 17 pour Swierczok et 11 pour Swiderski), les Orły devancent les Bleus (19,375 buts de moyenne par attaquant), loin devant les Oranje néerlandais (17,71) et les Three Lions anglais (16,88).

Alors, c’est qui les meilleurs ?


Bien évidemment, ces chiffres ne représentent qu’une grille de lecture partielle, infime même, de la réalité complexe qu’est le football, mais ils permettent quand même de se faire une idée des forces en présence et de ce qu'elles peuvent valoir. Mais du coup, comment les départager ? À quel chiffre donner le plus d'importance ? Parce qu'on ne peut décemment pas balancer autant de chiffres sans donner une réponse à la fin, voilà ce qu'on a fait : pour chacun des 8 critères étudiés, nous avons appliqué un barème simple qui donne 24 points pour le premier dans chaque catégorie, 23 pour le deuxième, et jusqu’à 1 point pour le dernier. Et du coup ? Les Bleus arrivent premiers, évidemment. Avec 181 points sur 192 possibles, l'attaque française arrive confortablement en tête de ce classement très honorifique. Onze points derrière, on trouve les Portugais (170), devant l’Angleterre (149), l’Allemagne (146) et la Belgique (140), qui paye la vilaine forme de ses attaquants cette saison en club. Promis, la prochaine fois, on fera les mêmes recherches pour la possession de balle.


  • Analyse, paris à prendre & meilleurs bonus : Retrouvez notre pronostic France - Allemagne sur le 1er match des Bleus dans cet Euro !

    Mbappé, la petite histoire dans la grande


    Par Alexandre Aflalo
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
    Hier à 19:10 Wayne Rooney blesse l'un de ses joueurs à l'entraînement 45
    Hier à 12:33 Le raté incroyable de Nicolás Reniero en Argentine 21
    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
    À lire ensuite
    Le statut de la liberté