Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options

Hernandez : « Si Griezmann n'avait pas été là, je me serais perdu »

Modififié
Grizou le grand frère.

Dans un entretien accordé au Figaro, Lucas Hernandez est revenu sur l'importance des conseils d'Antoine Griezmann au moment de faire le choix de sa sélection nationale. « Il a été là quand j’ai dû prendre l’une des plus grandes décisions de ma vie, quand il a fallu choisir entre la France ou l’Espagne et que je n’avais pas de nouvelles de la France, raconte le latéral gauche des Bleus. C’est lui qui m’a fait réfléchir et a tout changé. Il me disait que, si l’Espagne m’avait tout donné, j’avais du sang français, et si un jour la France m’appelait, il ne fallait pas refuser. C’est resté dans ma tête. Si Antoine n’avait pas été là, je me serais perdu. »


Le joueur de 22 ans a fait le bon choix puisqu'il remportait la Coupe du monde moins de quatre mois après sa première sélection en équipe de France. Aujourd'hui, il admet avoir encore du mal à réaliser qu'il est champion du monde : « Quand j’arrêterai le foot et que je regarderai le trophée de la Coupe du monde dans mon salon avec quelques bières, là, il sera temps de savourer. 90 % des joueurs sacrés cet été s’en rendront compte une fois les crampons raccrochés. »


Dire que sans les conseils de Griezmann, le but de Pavard n'aurait pas existé. Quel crack ! CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 14:00 L'entraîneur d'Ispwich paie le déplacement des supporters 2
Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur