Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Mondial 2018
  2. // Qualifs
  3. // Italie-Israël

Gigi, rien qu'un coup de mou

Contre l'Espagne, la mauvaise prestation du légendaire portier italien n'est pas passé inaperçue, au point qu'une partie de l'opinion publique est déjà prête à le mettre au placard. Un jeu dangereux avec Gigi.

Modififié
Depuis samedi soir, la chasse aux coupables est ouverte après le revers de l’Italie en Espagne qui a presque définitivement compromis ses chances de qualification directe à la prochaine Coupe du monde. Les fusils sont notamment braqués sur Ventura, Verratti et Buffon. Le premier pour ses choix tactiques, le second pour sa nouvelle contre-performance dans un match clé, le troisième pour ses approximations sur les buts espagnols. En retard sur les deux frappes d’Isco, indécis sur le 3-0 de Morata, Gigi a passé une sale soirée, et vu qu’il va sur ses 40 ans, les conclusions hâtives sur son niveau de jeu se multiplient.

La réponse dans quelques jours


Le chiffre vertigineux de 170 capes ne garantit pas l’immunité contre les critiques, pourvu qu’elles soient constructives. Buffon en conviendra, lui qui est le premier à se remettre constamment en question (l'un des secrets de sa longévité). Son manque de réactivité et d’agilité sur les buts du milieu offensif du Real Madrid sont deux erreurs que l’on relie directement à son âge avancé. Gigi défie les lois de la nature humaine depuis plusieurs années déjà, et il ne peut tout le temps en sortir vainqueur. À savoir, ce vieillissement est-il réellement néfaste pour ses prestations et celles des équipes pour lesquelles il officie ?


Impossible de tirer un tel constat si tôt dans la saison, à moins qu’un joueur de haut niveau, qui plus est gardien de but, puisse accuser le coup en l’espace de quelques semaines. Buffon aura l’occasion de réagir à cette contre-performance, à l’instar du match aller de cette confrontation. Rappelez-vous, après une sortie au pied complètement loupée ayant provoqué l’ouverture du score de Vitolo, le portier italien avait enchaîné sur une prestation cinq étoiles au Parc OL, détournant notamment le penalty d’Alexandre Lacazette. Une réponse à la Gigi, sur le terrain. Et c’est toujours comme ça depuis cinq ans, depuis que ses détracteurs veulent le pousser à la retraite après la moindre erreur. Le Barça, prochain adversaire de rang, est prévenu.

Donnarumma ne fait pas encore le poids


Sa retraite, Gigi l’a fixée depuis l'an dernier pour juin ou juillet 2018 en fonction du parcours de la Squadra Azzurra au prochain Mondial, convaincu qu'il réussirait à maintenir son rang d'ici là. Une fin de carrière anticipée il y a quelques mois n'aurait eu de sens que si la Juventus avait remporté la Ligue des champions, mais le lourd revers face au Real ne pouvait être un épilogue digne de ce nom. Alors, beaucoup de choses peuvent se passer ces prochains mois, comme l’émergence définitive d’un concurrent de taille. D'aucuns poussent pour la promotion de Gigio Donnarumma au rang de numéro un, faisant fi de ses prestations décevantes lors du dernier Euro U21.



Non, le Toscan n'a pas que de l'expérience ou de la sagesse à revendre, s'il continue d'occuper les cages de l’Italie et de la Juventus, c'est bien avant tout pour son rendement, qui vient d'ailleurs d'en faire le meilleur portier de la dernière édition de C1 et parmi le top 3 tous joueurs confondus. « On aurait dit un retraité » , avait commenté Franz Beckenbauer en allusion au premier but encaissé par Buffon en quart aller de C1 contre le Bayern. C’était en 2013, le Kaiser ne fut que le premier d’une longue liste à avoir parlé trop vite.

Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 57

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 21
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi