Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Benevento-Atalanta (1-4)

Josip Iličić, le retour du roi

Étincelant sur la pelouse de Benevento lors de la victoire de l'Atalanta (1-4) ce samedi, Josip Iličić confirme son retour en forme après une deuxième partie d’année 2020 galère sportivement comme personnellement. Une aubaine pour la Dea afin de digérer tranquillement l’après Papu Gómez.

Modififié
Il fallait le voir avec ses cheveux trempés et le sourire jusqu’aux oreilles. Sur la pelouse du stade Ciro-Vigorito de Benevento, Josip Iličić ne portait pas de couronne, mais nul doute qu’il en aurait mérité une tant il avait la stature d’un roi. En Campanie, « Sa Majesté » a commencé son show par un crochet dévastateur, entre deux défenseurs adverses, avant de conclure du pied gauche pour montrer à ses sujets la voie à suivre. Il aurait pu même, juste avant la pause, mettre l’Atalanta à l’abri et grimper sur son trône à la suite d'un coup franc joué à deux qui a terminé sa course sur le montant droit de Lorenzo Montipò. Rebelote au retour des vestiaires où le Slovène a aimanté le cuir, réalisé une nouvelle percée dévastatrice sur le second pion de Rafael Toloi et délivré un caviar dont s’est délecté Duván Zapata sur le troisième, entre autres. Un festival qui confirme une tendance attendue par les tifosi du club de Bergame : oui, Josip Iličić est bien de retour au premier plan.

« Iličić est extraordinaire »


Après la rencontre face aux Stregoni, forcément, c’est une pluie de louanges qui s’est abattue sur l’ancien Palermitain. Gasperini, son coach : « La qualité intrinsèque de chaque joueur augmente la possibilité de gagner les matchs, et en cela Iličić est extraordinaire. (...) Josip est bon pour catalyser le jeu offensif, il est toujours une référence d'un point de vue technique. » Luis Muriel, autre homme fort côté bergamasque depuis plusieurs semaines et auteur du dernier pion de l’après-midi, confirme : « C’est beau de jouer avec Iličić. Après la passe décisive qu’il m’a faite lors du dernier match (face à Parme, NDLR), je lui ai dit qu’il était trop fort. Il est unique, il a une élégance incroyable et nous, comme nos adversaires, devons l'apprécier à sa juste valeur. » Un fort bel hommage.



Que ce soit les hommes ou les chiffres, aucun ne ment actuellement au sujet du numéro 72 des Nerazzurri : sur les cinq derniers matchs de championnat, il est impliqué sur huit des dix-huit buts de la Dea (deux buts, six passes décisives). Sur les dix journées précédentes, on ne trouvait pas trace de la moindre action décisive en faveur de l’Atalanta. Signe que quelque chose s’est remis à l’endroit, dans sa tête comme sur le rectangle vert. Marqué psychologiquement par la pandémie et absent des terrains entre le 11 juillet et le 17 octobre, ce joueur « extraordinaire » selon Filippo Inzaghi a retrouvé son rythme de croisière de la saison dernière.

« Mamie » est sortie des orties


Surtout, Iličić a su s’adapter à la réorganisation tactique voulue par Gian Piero Gasperini. Celle-là même qui a participé à mettre hors jeu Papu Gómez, capitaine et emblème du club bergamasque depuis plusieurs saisons. Afin de retrouver une certaine solidité et ainsi soulager un milieu de terrain qui ne pouvait plus fournir les mêmes efforts que la saison dernière - tout en arrêtant de prendre but sur but -, le coach n’a pas hésité à écarter son meilleur élément à la suite d'un accrochage musclé pour mettre à sa place Matteo Pessina. Et la « Mamie » , comme le surnomment ses partenaires, dans tout ça ? S’il reste, sur la feuille de match, en position de deuxième pointe du traditionnel 3-4-1-2, il a (encore) davantage de liberté sur le plan offensif. Ce qui lui permet alors d’évoluer tantôt dans un costume de créateur que dans un autre de soutien pour le finisseur qui se trouve être Duvan Zapata, puis Luis Muriel dans les vingt dernières minutes. Un cas de figure rappelé par le coach de l’équipe lombarde en conférence de presse, lorsqu'on lui rebalance à la figure l’épineux cas de Papu Gómez : « L'année dernière, nous avions également connu des moments très tendus avec Papu Gómez. Mais j'avais besoin de trouver un autre type d'équipe, car nous souffrions trop, et Gómez ne s’y adaptait pas : je voyais que le milieu de terrain souffrait beaucoup et j'ai fait un choix pour Remo Freuler et Marten de Roon. »

Le retour en force d’Iličić apparaît comme annonciateur d’une année 2021 remplie de succès. Au classement, l’Atalanta est quatrième après seize matchs joués à neuf points du leader qui compte un match en plus, Milan. De quoi donner des idées sur une saison où aucun mastodonte de la Botte, à l’image de la Juve ou de l’Inter, ne parvient à prendre la tête et à la sécuriser pour de bon. En Ligue des champions, elle a également une double confrontation alléchante qui l’attend face au Real Madrid. Là aussi, l’Atalanta ne doit pas s’interdire de rêver et de retrouver les quarts de finale de la C1 comme l’an dernier. Mais nul doute que pour cela, il faudra que Josip Iličić continue d’aligner des performances royales.

Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 18:50 La justice donne raison à Canal contre beIN, la LFP réagit immédiatement 47
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 11:34 Football Manager intégrera bientôt le foot féminin 39
Hier à 09:57 Libertadores : l'Olimpia Asunción sort l'Internacional aux tirs au but 12