S’abonner au mag
  • C1
  • 2e tour préliminaire
  • Résultats

Le Dinamo et l’Étoile rouge tranquilles, Shkëndija et Trnava créent la surprise

Par Julien Duez
Le Dinamo et l’Étoile rouge tranquilles, Shkëndija et Trnava créent la surprise

FC Astana 2-1 Midtjylland

Buts : Kleinheisler (31e, 90e+4) pour Astana // Wikheim (51e) pour Midtjylland

Pas le temps de niaiser pour les Kazaks qui bombardent d’entrée de jeu la cage du pauvre Jesper Hansen. Le Hongrois László Kleinheisler (qui roule sa bosse à Astana depuis un honorable Euro 2016) confirme la tendance en envoyant une violente frappe au ras du sol à vingt mètres, le rebond est imparable. Mais les Danois ont de la ressource et égalisent au retour des vestiaires par l’entremise du Norvégien Gustav Wirkheim, qui conclut une jolie course par une nouvelle frappe lointaine. Visiblement le geste à réaliser ce soir, puisque c’est à trente mètres et sur le buzzer que Kleinheisler donne finalement la victoire à Astana, récompensant ainsi logiquement l’abnégation des siens.


CFR Cluj 0-1 Malmö FF

But : Strandberg (45e)

Après avoir roulé sur les champions du Kosovo au tour précédent, Malmö continue sa tournée en Europe de l’Est avec une halte en Transylvanie. Mais Cluj n’est pas Drita, et les champions de Roumanie surprennent leurs adversaires en dominant largement les débats. Hélas, il aura suffi d’un contre ravageur mené tout juste avant la pause pour que Carlos Strandberg trompe Giedrius Arlauskis et permette à Malmö de rêver déjà un peu d’une double confrontation supplémentaire.


PAOK Salonique 2-1 FC Bâle

Buts : Cañas (32e), Prijović (80e) // Ajeti (82e)

Ce qui est bien avec les matchs grecs diffusés en VO, c’est que les commentaires permettent de revoir ses classiques des cours de grec ancien. D’ailleurs, comment disait-on « énorme minasse du gauche qui termine pleine lucarne » à l’époque d’Aristote ? C’est en tout cas ce dont nous gratifie Cañas à la demi-heure de jeu, avant qu’Aleksandar Prijović et ses faux airs de Zlatan serbe ne vienne faire le break à dix minutes du terme. Le chaudron du PAOK bouillonne comme à son habitude et la réduction du score signée Ajeti dans la foulée ne change rien. C’est donc cela que signifie l’expression « aller se faire voir chez les Grecs » ?


Dinamo Zagreb 5-0 Hapoël Beer-Sheva

Buts : Hajrović (22e), Oršić (28e), Ademi (50e, 61e), Hodžić (82e)

Kévin Théophile-Catherine n’a pas marqué, mais on imagine qu’il a tout de même passé une bonne soirée. En face, Julien Cétout a bu le bouillon et passé la deuxième mi-temps sur le banc à regarder les siens se faire dévorer tout cru par un Dinamo bien plus lumineux que l’ampoule vélocipédique qui lui sert d’homonyme. Dommage qu’il soit si difficile de se prononcer sur le futur vainqueur de la rencontre entre Astana et Midtjylland, les Croates auraient déjà pu faire des économies en réservant dès à présent leur billet d’avion pour le prochain tour.


KF Shkëndija 79 HB 1-0 FK Sheriff Tiraspol

But : Ibraimi (24e)

La Ligue des champions n’est pas que strass et paillettes. C’est aussi un hymne qui grésille sur un vieux haut-parleur fatigué, un stade olympique vide et quelques encouragements aussi timides que l’explosion de joie qui suit le but marqué sur coup franc direct par Besart Ibraimi et permet à Shkëndija de l’emporter – un peu à la surprise générale – face au Sheriff.


Étoile rouge 3-0 FK Suduva

Buts : Ebecilio (23e), Radonjić (35e, 58e) pour l’Étoile rouge

C’était décidément la soirée des buts de loin dans cette soirée Bloc de l’Est. En tout cas, il ne faut qu’une vingtaine de minutes à Lorenzo Ebecilio pour confirmer la tendance. Nemanja Radonjić l’imite peu avant l’heure de jeu, prouvant ainsi qu’il n’est pas uniquement capable de flinguer le gardien adverse à bout portant. Victoire logique de l’Étoile rouge, qui rappelle que le meilleur moyen de voir des Lituaniens briller sur la scène européenne reste de regarder l’Euroligue de basket.


Legia Varsovie 0-2 Spartak Trnava

Buts : Grendel (16e), Vlasko (90e +3)

La surprise est venue ce soir de Pologne, où les Slovaques de Trvana l’ont emporté avec un mental d’acier. Devant l’apathie de la défense du Legia, Erik Grendel n’a presque aucun mal à ouvrir le score dès le premier quart d’heure. On pense alors que le Spartak va fermer le match pour préserver ce précieux avantage, mais c’est mal connaître les hommes de Radoslav Látal qui font jeu égal avec leurs adversaires tout au long de la partie. La frappe lobée à l’entrée de la surface signée Jan Vlasko en toute fin de match récompense ces efforts et permet à Trnava de déjà rêver à un petit exploit.

Par Julien Duez

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Dinamo Zagreb

Logo de l'équipe Sparta Praha
UHERSKE HRADISTE 18.05.2022 MOL CUP CZECH FINAL CZECH CUP
UHERSKE HRADISTE 18.05.2022 MOL CUP CZECH FINAL CZECH CUP 1 FC SLOVACKO - AC SPARTA PRAHA 1 FC SLOVACKO - AC SPARTA PRAGA ADAM HLOZEK FOT. MICHAL CHWIEDUK / FOKUSMEDIA.COM.PL / NEWSPIX.PL --- Newspix.pl - Photo by Icon sport
Pronostic Sparta Prague Dinamo Zagreb : Analyse, cotes et prono du barrage retour de Ligue Europa

Pronostic Sparta Prague Dinamo Zagreb : Analyse, cotes et prono du barrage retour de Ligue Europa

Pronostic Sparta Prague Dinamo Zagreb : Analyse, cotes et prono du barrage retour de Ligue Europa

Actus L. Kleinheisler

10
Revivez la défaite de l'OM face au Panathinaïkos
Revivez la défaite de l'OM face au Panathinaïkos

Revivez la défaite de l'OM face au Panathinaïkos

Revivez la défaite de l'OM face au Panathinaïkos