Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Marseille-Salzbourg (2-0)

Bouna Sarr tourne au Red Bull

Reculé arrière droit en début de saison pour permettre à Rudi Garcia de doubler le poste, Bouna Sarr continue d'impressionner dans son nouveau rôle. Excellent face au Red Bull Salzbourg, il pourrait devenir une option potable en vue de la Coupe du monde 2018.

Modififié
Les arrêts de jeu sont entamés, tous les joueurs sont fatigués. Sauf, visiblement, Bouna Sarr, qui gratte un ballon sur son côté droit puis enclenche un nouveau débordement. Son centre arrive à Dimitri Payet, qui ne parvient cependant pas à se mettre dans le sens du but. Le score reste de 2-0 pour l'OM, mais le latéral de fortune olympien impressionne. Au point d'oublier que dans une ancienne vie, le joueur formé à Metz était milieu offensif.


Car ce jeudi, comme de nombreuses fois depuis le début de la saison, le Franco-Guinéen a prouvé qu'il avait désormais pris la complète mesure de son poste d'arrière droit. Un rôle dans lequel ses qualités offensives continuent de servir, mais où son abattage défensif est désormais hors norme.

La comparaison tenue avec Sakaï


En seconde période de l'opposition contre le Red Bull Salzbourg, l'ancien de Metz s'est même permis de compenser un retard de sa charnière centrale, avant de récupérer la balle et de se lancer dans une nouvelle course pour permettre un contre olympien. Un latéral droit quasiment parfait, en tout cas pour ce que réclame la Ligue Europa : à la fois bon derrière, généreux dans l'effort, et incisif devant. Un latéral qui a fait oublier sans ciller l'absence de l'habituel titulaire du poste, Hiroki Sakaï.


Il y a quelques mois déjà, des observateurs mentionnaient Bouna Sarr comme un candidat possible à l'équipe de France. Pour un poste qu'il a découvert à 25 ans. Une hypothèse tentante, mais insolite, quand on sait que Didier Deschamps comptait alors à sa disposition Djibril Sidibé, Benjamin Pavard, Christophe Jallet ou éventuellement l'expérimenté Mathieu Debuchy, totalement relancé à Saint-Étienne.

La Russie dans le viseur


Sauf qu'à quelques semaines de la Coupe du monde, le favori de la hiérarchie est quasiment forfait, le Niçois peine à revenir de blessure et apparaît hors course quand le joueur de Stuttgart a encore une expérience trop limitée en Bleus pour être considéré comme intouchable. Au vu de sa nouvelle performance XXL, qui plus est dans une demi-finale européenne, Bouna Sarr constitue donc désormais un concurrent (presque) sérieux pour la Russie.


Un ticket qu'il va peut-être disputer dans le sprint final de la saison avec Mathieu Debuchy, revenu à un très bon niveau avec les Verts. À l'ancien Lillois l'avantage de l'expérience en équipe de France, au Marseillais la visibilité qu'offre une épopée en Ligue Europa. Sa présence en Russie ne reste encore qu'une lointaine possibilité, mais une éventuelle présence en finale de la C3 ferait à coup sûr réfléchir DD.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 3 heures La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 63
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible