Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Copenhague-Bordeaux (0-1)

Bordeaux quitte l'Europe la tête haute

À Copenhague, Bordeaux a d'abord espéré, un peu, puis ennuyé, beaucoup, avant de triompher sur un but somptueux. Le tout pour rien, puisque les Girondins sont éliminés.

Modififié

FC Copenhague 0-1 Girondins de Bordeaux

But : Briand (72e) pour Bordeaux

Battre Copenhague en espérant que le Zénith domine le Slavia Prague, c’était le deal des Bordelais pour espérer décrocher une qualification en seizièmes de finale de Ligue Europa. Et si les Tchèques ont vite douché les espoirs girondins en creusant rapidement l'écart contre le Zénith, les Bordelais ont eux tardé à prendre leur destin en main. Après une première période insipide, les Girondins ont finalement braqué le FC Copenhague sur une action lumineuse initiée par un grand pont de Karamoh et conclue par une madjer de Briand. Magnifique, mais inutile, puisque le Slavia Prague a gagné.

Voyage au bout de l’ennui


Surprise au coup d’envoi, aucun membre de la triple K Kamano - Kalu - Karamoh sur la pelouse, Ricardo leur préférant De Préville, Briand et le local de l’étape, Andreas Cornelius. C’est d’ailleurs sur la capacité de remises du Danois sur jeu long que s’est reposé le jeu girondin en première période, sans succès. Incapables de se montrer un minimum dangereux, hormis sur de trop rares déboulés de Sabaly dans le couloir droit, les Bordelais ont vite baissé pavillon. Agressifs derrière, ils se sont contentés de contenir les timides assauts vikings. Hormis un poteau de N’Doye juste avant la pause, aucune de ces escarmouches n’a pour autant inquiété Bordeaux. Pendant ce temps-là, le Slavia menait déjà 2-0 à la pause contre le Zénith.

Jimmy, brillant, mais pas suffisant


De retour sur la pelouse, les deux équipes haussent enfin le rythme. Pour preuve, Bordeaux décoche sa première frappe du match à la 52e minute par Nicolas de Préville. Mais c’est bien Copenhague qui prend le contrôle et qui passe tout près d’obtenir un penalty sur un retour limite d’Otavio (63e) avant de toucher le poteau sur une frappe de Skov (70e). Sur le contre, c’est au tour des Girondins d’être lésés d’un penalty lorsque Jimmy Briand est balayé dans la surface. Pas grave, le buteur bordelais claque une madjer imparable dans la foulée sur un centre au cordeau signée Karamoh (72e). De là à reprendre espoir ? Pas vraiment, puisque le Slavia Prague mène alors toujours 2-0. Malgré un ultime frisson en fin de match, les Girondins remplissent leur part du marché. Ça ne suffit pas, mais Bordeaux quitte l’Europe en ayant fait ce qu'ils avaient à faire. Dommage d'avoir laissé filer les trois premiers matchs.


FC Copenhague (4-4-2) : Andersen - Ankersen, Bjelland (Papagiannopoulos 8e), Vavro, Boilesen (Bengtsson 61e) - Falk (Greguš 72e), Jensen, Zeca, Thomsen, Skov - Sotiriou, N'Doye. Entraîneur : Ståle Solbakken.


Bordeaux (4-3-3) : Costil - Sabaly, Pablo, Koundé, Poundjé - Lerager, Otavio, Plašil - Briand, Cornelius (Karamoh 59e), De Préville (Kamano 59e). Entraîneur : Ricardo.


  • Résultats et classement de la Ligue Europa

    Par Adrien Hémard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 14:00 L'entraîneur d'Ispwich paie le déplacement des supporters 2
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi