Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Saint-Étienne-Lyon (1-0)

Berič fait craquer Lyon dans un derby en bois

Miné par la tension due au contexte et la peur partagée dans les deux camps, le plus grand derby de France a été réduit à un tout petit match entre voisins. Mais ça, c'était avant le coup de boule salvateur de Robert Berič, libérant le Chaudron dans le temps additionnel et refilant in extremis la crise aux Lyonnais comme une patate chaude. Même nul, ce match réserve toujours quelque chose de spécial.

Modififié

AS Saint-Étienne 1-0 Olympique lyonnais

But : Berič (90e+1)

Dans une semaine placée sous le signe du changement du côté de Saint-Étienne, il y a une chose qui n’a pas bougé : Claude Puel n’a toujours pas perdu de derby à Geoffroy-Guichard. Lorsqu’il était à la tête de l’OL entre 2008 et 2011, le coach avait gagné trois matchs sur la pelouse de l’ennemi qu’il a justement rejoint vendredi. Pourtant, les conditions de cette première avait quelque chose de particulier : une bouillie de football pendant 90 minutes suivie d'un pion inespéré du supersub Robert Berič. Le 26e but du Slovène en Ligue 1, le 23e dans ce stade. Un dénouement qui laissera des traces chez les Lyonnais, qui avaient relevé la tête cette semaine en Ligue des champions, mais insipides ce soir. « On n'a pas fait le match qu’il fallait, souffle Anthony Lopes, seul joueur de l’effectif à avoir connu Puel sur le banc rhodanien, au micro de Canal+. On est jugé sur la régularité, là c’est trop en dents de scie. Il va falloir se relever de ça. » Et les défis qui attendent le club de Jean-Michel Aulas relèvent bien du gros œuvre.

Béton désarmé


Moins de 72 heures après sa nomination à Sainté, Claude Puel s’est attelé à péter les cloisons. Par obligation (sept à la maison) et par souci de lancer au plus vite le chantier qui l’attend dans le Forez. Wahbi Khazri remplaçant, Denis Bouanga en piston droit, Charles Abi lancé dans le grand bain, Loïs Diony titularisé pour la première fois depuis février... tel est le bricolage opéré par le coach de Ligue 1 en activité le plus capé (578). Un dispositif similaire à celui adopté par Sylvinho, avec le duo Terrier-Depay en pointe comme à Leipzig.


Dans les faits, cela donne deux blocs qui se neutralisent au centre du terrain, deux collectifs en recherche de repères et un jeu en friche. Seuls deux coups de pioche à signaler : une reprise du gauche de Ryad Boudebouz, sur un joli service de Youssouf, repoussée par Anthony Lopes avec l’aide de son poteau (20e) et un coup franc flottant de Memphis qu’un Moulin hagard regarde mourir dans les pancartes publicitaires (35e). Le reste ? À moins que vous soyez un admirateur secret du contremaître Joachim Andersen, avec ses 56 ballons touchés, voilà une mi-temps à oublier.

Bob le bricoleur


La reprise des travaux se fait avec de tout autres intentions. La bagarre annoncée est lancée, la trouille laissée cette fois aux vestiaires. Le Péruvien Trauco allume une première mèche avec un centre fort non repris, Depay (esseulé) sème le trouble dans les lignes vertes, Denis Bouaga trouve à deux reprises les bras de Lopes (54e et 62e), Aouar glisse la balle sous les jambes de Moulin avant d’être signalé hors jeu (60e). La folie enfin de la partie ? Pas si vite.


Car à ce quart d’heure de rush succède une longue période de coups bas et de cogitation. Les Gones reprennent un peu le fil, grâce aux infiltrations de Houssem Aouar (75e) et une tête gentiment cadrée de Dembélé (78e). La blessure à la cuisse de Léo Dubois après le dernier changement oblige les Lyonnais à finir le match à dix et Sylvinho à revoir ses plans. Pire : Aouar prend de vitesse Saliba, trompe Moulin, mais voit la balle de match filer en dehors du cadre. Une pièce qui tombe du mauvais côté pour les Gones. Puisque, dans les dernières secondes du temps réglementaire sur un cadeau de Boudebouz, c'est le remplaçant Robert Berič qui catapulte sa tête au fond des filets et sort les Verts du cauchemar. Si Claude Puel avait encore un procès en travers de la gorge, il a ce soir gagné son bras de fer avec son ancien club.




Saint-Étienne (3-4-1-2) : Moulin - Saliba, Perrin, Kolodziejczak - Bouanga, Youssouf (Cabaye, 90e+5), M'Vila, Trauco - Boudebouz - Abi (Berič, 80e), Diony (Khazri, 64e). Entraîneur : Claude Puel.

Lyon (3-4-1-2) : Lopes - Marcelo, Andersen, Marçal - Rafael (Tete, 69e), Thiago Mendes (Jean Lucas, 79e), Tousart, Dubois - Aouar - Terrier (Dembélé, 59e), Depay. Entraîneur : Sylvinho.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Mathieu Rollinger
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi

    Hier à 17:00 Viens mater PSG-OM lors d’une soirée inédite 2 salles, 2 ambiances 5
    Hier à 16:03 Nike, Adidas et Puma se partagent 99% des crampons portés en Ligue 1 46 Hier à 13:35 La Premier League illégalement streamée par 5 millions de personnes chaque année 68
    Partenaires
    Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 11:44 C'est quoi, TIME TO SO FOOT ? 2
    Hier à 11:00 Les U18 d'Ingré tabassés après un match de Coupe Gambardella 48
    À lire ensuite
    Les notes de Saint-Étienne