S’abonner au mag

Un Standard de liesse ?

Par
Un Standard de liesse ?

Le foot belge surnage depuis un moment entre paradoxes et contradictions : alors que ses jeunes pousses brillent partout en Europe (Fellaini, Dembélé, Vermaelen...), les Diables Rouges sont presque éliminés du mondial sud-af' et Anderlecht a exploré toutes ses limites contre Lyon. Guère mieux loti, le Standard se rendra ce soir à Bruxelles avec -déjà- six points de retard sur son éternel rival pour inverser la donne.

Placés dans le quatrième chapeau du tirage de la Champions, les Standarmen s’en sortent plutôt bien (Arsenal, Alkmaar, Olympiakos). Mais quel Standard de Liège y verrons-nous ? Celui presque irrésistible du titre 2007/08 qui fit tanguer le grand Liverpool en Europe jusqu’à la 118ème minute du retour ou son clone souffreteux qui vient d’entamer l’année avec six points en quatre matchs ? Depuis que les Rouches ont ramené le titre dans la cité principautaire en avril 2008 après vingt-cinq ans d’attente, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts de la Meuse. Contre toute attente, Michel Preud’Homme, le sorcier liégeois s’en est allé à la Gantoise, suite à des embrouilles contractuelles avec les frères D’Onofrio. Dante (M’Gladbach), Fellaini (Everton) et Onyewu (Milan), les principaux artisans de l’architecture défensive, ont fait de même. Du coup, Defour (le joyau de l’équipe avec Witsel), que le Real voulait en cas d’échec avec Xabi Alonso, a du reculer d’un cran et laisser la place à Wilfried Dalmat (??) pour la mène.

Lazlo Boloni, le coach depuis treize mois, a su pour un temps faire perdurer l’héritage de l’ex-portier des Diables Rouges. « Cette saison, le Standard ne constitue pas un bloc, c’est pourtant ce qui faisait sa force ces deux dernières années, détaille Marc Degryse, ex-joueur du PSV et d’Anderlecht, consultant pour la TV flamande.Peut-être que leurs vedettes attendent les grands matchs, mais on passe difficilement de l’un à l’autre. Pour dimanche, j’ai des doutes mais je crois que D’Onofrio va tenter un gros coup avant la fin du mercato » .

De son côté, Anderlecht a commencé la Jupiler League pied au plancher (4 victoires). En cas de succès ce soir, ils pourraient compter 9 points d’avance (1). « Les Mauves ressassent encore la perte du titre lors des barrages de mai dernier. C’était une parodie, un combat de rue où, selon les Bruxellois, l’arbitre a pris de très mauvaises décisions. Chez eux, ils voudront prouver qu’ils méritaient le titre » poursuit Marc Degryse. Après l’aller à Lyon, les fans bruxellois n’en revenaient pas de l’indigence de leur équipe. « On peut toujours perdre contre plus fort que soi mais Anderlecht a laissé jouer, donné des espaces (sic) et surtout n’a montré aucune agressivité positive. C’était catastrophique » affirme l’ancien médian de Sheffield, qui retourne le couteau dans le play. Avant l’Europa Cup, les Mauves vaquent donc à leur compétition domestique où leurs techniciens (Suarez, Boussoufa-détruit à l’impact par les latéraux lyonnais) peuvent respirer. Sauf peut-être contre le Standard qui n’est jamais aussi fort que lors des matchs à enjeu direct où son agressivité naturelle et sa (relative) expérience européenne font merveille.

Outre Witsel et Defour, les Rouches peuvent compter sur Jovanovic (un électron libre serbe avec qui les Français feront connaissance le 9 septembre à Belgrade) et surtout Dieumerci Mbokani (une manière de Nonda en plus complet) et voudront démontrer à tout le Royaume qu’ils sont encore prophètes en leur territoire. Les Ultras-Inferno 96 et tout le Publik Hysterik 04 accourus depuis la Cité ardente, escortés par les hélicos de la police (une tradition belge), veulent croire à un Standard de liesse. Une option qui laisse Marc Degryse sceptique : « La 3ème saison, c’est toujours la plus difficile pour un groupe qui connaît le succès. Il va leur falloir élever le niveau » .

(1) Suite au play-offs de mai dernier (les deux équipes à égalité de points et de victoires ont joué le titre en aller-retour), la fédération belge à décidé pour les deux saisons à venir qu’à la fin du championnat (30 journées), les six premiers diviseraient leurs points par deux avant d’entamer un mini-championnat entre eux sur 10 matchs. Une formule qui rappelle le… hockey/glace.

Par

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Players of France during the semi-final UEFA Women's Nations League football match between France and Germany at OL Stadium on February 23, 2024 in Decines-Charpieu, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Players of France during the semi-final UEFA Women's Nations League football match between France and Germany at OL Stadium on February 23, 2024 in Decines-Charpieu, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
  • Ligue des nations
  • Demies
  • France-Allemagne (2-1)
Les Bleues enfoncent l'Allemagne et s'envolent pour la finale

Les Bleues enfoncent l'Allemagne et s'envolent pour la finale

Les Bleues enfoncent l'Allemagne et s'envolent pour la finale

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine