S’abonner au mag
  • National
  • Red Star

Tu sais que tu supportes le Red Star quand…

Par Nicolas Kssis-Martov et Lucas Duvernet-Coppola
Tu sais que tu supportes le Red Star quand…

Parce que tu crois que c'est un club de gauche, que tu es convaincu - après avoir lu Alfred Wahl et John King - que le foot, c'est d'abord de l'histoire sociale, que tu connais quel bus prendre à porte de Clignancourt pour se rendre au stade Bauer. Et que, surtout, tu es soulagé d'avoir assuré le maintien en National en battant Le Poiré Sur Vie. Voilà, tu sais que tu aimes vraiment le Red Star quand...

– Tu chantes Étoile rouge juste pour faire chier les supporters qui mettent des drapeaux tricolores à tout bout de champ.

– Ton joueur argentin préféré, c’est José Farias, tu laisses Maradona à Naples.

– T’as plus de 40 ans et tu as connu le vrai Red Star.

– Tu t’y feras jamais, Red Star Olympique Audonien, ça avait quand même plus de gueule que Red Star Football Club 93.

– Tu ne mets désormais tes Fred Perry et tes Docs que pour aller au stade.

– Tu as même des potes qui ont joué dans la section rugby du Red Star.

– Tu ne t’inquiètes jamais de savoir s’il va rester des places, c’est toute la beauté du National.

– Tu es capable de dire de Jules Rimet qu’il a fondé le Red Star avant de lui attribuer la paternité de la Coupe du monde.

– Tu te poses des questions aussi peu pertinentes que de savoir si Patrice Haddad ne va pas être le Aulas du 9-3 ?

– Tu as du mal à reconnaître que le dernier titre, une Coupe de France, date de 1942.

– Tu es étrangement fier qu’Anthony Guy Cascarino, joueur de Millwall et du Celtic Glascow, ait aussi (peu) joué au Red Star.

– Tu adores raconter de belles histoires sur Pierre Chayriguès, gardien des Bleus et du Red Star et amateur marron en 1925.

– Tu as clashé Claude Askolovitch sur Twitter le soir de Red Star – OM.

– Tu as suivi le club à la Courneuve, et en transport en commun.

– Tu as vu le Red Star se taper 2 à 1 l’OM à domicile au milieu des fumis et des bastons en 1994.

– Tu t’en fous de ce match pourri au SDF en 2011, car le Red Star, c’est Bauer !

– Tu sais qui étaient les Partizans 93.

– Tu kiffes bien le nom des Perry Boys, mais t’arrives pas à oublier Manchester pour autant.

– Tu penses que Red-Star/PFC, c’est aussi puissant qu’un derby OL/ASSE.

– Tu as acheté le dernier album du 8°6 Crew juste pour la pochette.

– Tu sais que dans le groupe Manouchian de la FTP-MOI, il y avait Rino Della Negra, mort fusillé pour la France et contre le fascisme, en pensant à ses copains du Red Star.

– L’étoile rouge, c’est un nom qui te parle. Tu serais pas de gauche, par hasard ?

– Tu fais semblant d’oublier que le nom Red Star, en fait, c’est un hommage à une employée anglaise de la Famille Rimet.

– Tu avais appris deux mots en serbo-croate pour encourager Safet Susic en 1992.

– Les puces de Saint-Ouen, tu trouves ça super. La guitare manouche aussi dans les petits rades alentour.

– Le foot, c’est pas une question de résultat, mais d’identité.

– Le dernier grand joueur que tu as vu jouer, c’est Steve Marlet.

– Un tableau d’affichage digne de ce nom, ça se change à la main.

– Samuel Michel, Didier Thimothée, Samuel Boutal, Guillermo Mauricio, ça c’est du carré magique.

– Le vrai club formateur de Lassana Diarra et Abou Diaby ? Soyons sérieux.

– Tu as déjà entendu 500 fois l’histoire de ton grand-père te parlant d’Helenio Herrera sous la liquette verte.

– Le vert va décidément bien à Robert Herbin et Pierre Repellini.

– En 1993, tu te voyais déjà en première division.

– La deuxième division groupe B, tu connais.

– En fait, tu es très bien en National, car c’est la D1 d’autrefois.

– Tu essaies encore de bénéficier du tarif étudiant à 2 euros 50.

– Tu as vu Brésil-Andorre à Bauer en 98, et franchement, cela ne vaut pas une victoire sur Créteil.

– Le samedi soir, tu peux aller au concert de ska.

– Tu sens que la mairie communiste va trahir les supporters en abandonnant Bauer aux promoteurs immobiliers, et cela te donne envie de voter socialiste aux prochaines municipales.

– Cela dit, tu n’habites pas à Saint-Ouen.

– Rien que l’idée d’une fusion avec le PFC provoque en toi l’envie d’aller supporter le Stade Reims en L1.

PSG : gérer les hauts et les Basques

Par Nicolas Kssis-Martov et Lucas Duvernet-Coppola

À lire aussi
Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
03
Live : Lyon-Lens (0-3)
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens
Live : Lyon-Lens (0-3)

Live : Lyon-Lens (0-3)

Live : Lyon-Lens (0-3)
Logo de l'équipe Olympique Lyonnais
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens (0-3)
Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
Takefusa KUBO of Real Sociedad and Bradley BARCOLA of PSG during the UEFA Champions League match between Paris Saint-Germain and Real Sociedad de Football at Parc des Princes on February 14, 2024 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Takefusa KUBO of Real Sociedad and Bradley BARCOLA of PSG during the UEFA Champions League match between Paris Saint-Germain and Real Sociedad de Football at Parc des Princes on February 14, 2024 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine