S’abonner au mag
  • C1
  • 8es
  • PSG-Barcelone (4-0)

Selim Benachour : « J’ai vraiment aimé l’association Kimpembe/Marquinhos »

Propos recueillis par Florian Lefèvre
Selim Benachour : «<span style="font-size:50%">&nbsp;</span>J’ai vraiment aimé l’association Kimpembe/Marquinhos<span style="font-size:50%">&nbsp;</span>»

Aujourd'hui joueur de Martigues en CFA, Selim Benachour, trente-cinq ans, passe également ses diplômes d'entraîneur. L'enfant du PSG revient sur la démonstration parisienne face au Barça (4-0).

Pour commencer, toi, en tant qu’ancien joueur du PSG, tu ressens quoi, après avoir vu ton club livrer un match de légende comme celui-là ?Je les vois évoluer chaque week-end. Ce soir, c’était l’apothéose. Ils ont été costauds de A à Z. Ils ont maîtrisé leur sujet de la première à la 90e minute. Pas seulement au niveau physique, parce qu’ils ont gagné presque tous les duels, mais ce que j’ai noté, c’est le jeu. Ils les ont dominés, même dans la possession de balle, chose que personne ne parvient à réaliser face à Barcelone (le Barça a terminé avec 57% en poussant en fin de match, ndlr). Dans les sorties de balle, ils n’ont pas paniqué. Sur le deuxième but de Di María, on voit que l’équipe repart de derrière. Ils partent de derrière, ils prennent des risques, et ça paye. C’est beau à voir, tout simplement.

On a vu une totale domination parisienne qu’on ne pouvait pas imaginer. Tu estimes que c’est d’abord le PSG qui a été extraordinaire ou c’est le Barça qui a été méconnaissable ?

On a vu Cavani rester dans la zone de Busquets. Il a bloqué toutes les transmissions entre Busquets et les milieux offensifs, chose que Unai (Emery) a mise en place. C’est donc aussi une victoire tactique du coach.

C’est un peu des deux. Le Barça est rentré très timidement dans le match. Les premières vingt minutes étaient vraiment parisiennes. Paris est rentré tambour battant. On a vu Cavani rester dans la zone de Busquets. Il a bloqué toutes les transmissions entre Busquets et les milieux offensifs, chose que Unai (Emery) a mise en place. C’est donc aussi une victoire tactique du coach.

Comment expliquer que le PSG arrive à se mettre à un tel niveau après avoir perdu son capitaine, qui plus est défenseur central, Thiago Silva ? Presnel Kimpembe, vingt et un ans, c’était simplement son premier match en Ligue des champions et il a muselé Lionel Messi…Kimpembe, il est rentré dans son match sans pression. J’ai vraiment aimé l’association Kimpembe/Marquinhos, c’était vraiment costaud. C’est un groupe qui possède non pas onze, mais dix-neuf/vingt joueurs de très très haut niveau.

S’il fallait mettre en avant trois joueurs en particulier, tu choisirais qui ?Kimpembe, il était à la base derrière. Di María, parce qu’il a marqué un doublé et pour sa présence dans le jeu, offensivement, défensivement, avec beaucoup de courses. Et Rabiot, qui a fait un excellent travail dans la justesse technique, dans la sortie de balle et dans la récupération.

Dans quelle mesure Unai Emery a été important dans la démonstration parisienne ?À Paris, Unai a apporté sa connaissance du jeu barcelonais. Il les connaît par cœur pour les avoir affrontés de nombreuses années. Il savait leurs points faibles, que tactiquement, il y avait un coup à jouer. On a vu une petite équipe de Barcelone, mais c’est aussi dû à l’impact mis par Paris dans le jeu. Ce que je voudrais souligner, c’est que je n’ai pas retrouvé, dans ce match, la force de Barcelone. Ils sont réputés pour avoir des joueurs qui font la différence devant, mais surtout, leur force, c’est qu’ils arrivent à récupérer la balle tôt. Mais on ne l’a pas vu contre Paris. Et Barcelone, sans ce pressing-là, ce n’est pas la même équipe.

Qu’est-ce qui pourrait empêcher le PSG d’aller en quarts de finale ?Je pense qu’il faudra surtout ne pas reculer. Il faut qu’ils jouent, sans paniquer, d’autant qu’il y aura des espaces. Mais s’ils jouent derrière, ils vont prendre beaucoup de vagues… J’étais persuadé déjà avant le match que les Parisiens pouvaient élever leur niveau. Ils sont présents dans les grands rendez-vous, et ça, c’est une grosse qualité.

Avec cette prestation, le PSG se positionne comme un prétendant à la victoire finale en Ligue des champions. Le bémol, c’est que ce n’était qu’un huitième de finale aller…

Avec le match aller qu’on a vu, Paris devient clairement favori de la compétition.

Ils ont mis la barre très très très haut. Il faut déjà passer le match retour. Mais avec le match aller qu’on a vu, Paris devient clairement favori de la compétition.

Dans cet article :
Ma référence à moi
Dans cet article :

Propos recueillis par Florian Lefèvre

C1 - 8es - PSG-Barça Le débrief
Articles en tendances
23
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
  • C1
  • Quarts
  • PSG-Barcelone
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
43
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
  • Ligue 1
  • J29
  • Lyon-Brest (4-3)
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
Logo de l'équipe Manchester City
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport)   Photo by Icon sport   - Photo by Icon Sport
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport) Photo by Icon sport - Photo by Icon Sport
  • C1
  • Quarts
  • Real Madrid-Manchester City (3-3)
Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable
Logo de l'équipe Bayer 04 Leverkusen
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport   - Photo by Icon Sport
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport - Photo by Icon Sport
  • Bundesliga
  • J29
  • Leverkusen-Brême (5-0)
Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen
22
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)
  • Ligue des champions
  • Quarts
  • Arsenal-Bayern
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Presnel Kimpembe

23
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
11
Revivez le match nul du PSG face à Clermont
Revivez le match nul du PSG face à Clermont

Revivez le match nul du PSG face à Clermont

Revivez le match nul du PSG face à Clermont
10
Revivez la victoire du PSG contre Rennes (1-0)
Revivez la victoire du PSG contre Rennes (1-0)

Revivez la victoire du PSG contre Rennes (1-0)

Revivez la victoire du PSG contre Rennes (1-0)
02
Revivez OM-PSG (0-2)
Revivez OM-PSG (0-2)

Revivez OM-PSG (0-2)

Revivez OM-PSG (0-2)
32
Revivez la victoire de la France face au Chili (3-2)
Revivez la victoire de la France face au Chili (3-2)

Revivez la victoire de la France face au Chili (3-2)

Revivez la victoire de la France face au Chili (3-2)

Ángel Di María

21
Revivez Benfica-OM (2-1)
Revivez Benfica-OM (2-1)

Revivez Benfica-OM (2-1)

Revivez Benfica-OM (2-1)