S’abonner au mag
  • Ligue 1
  • J4
  • Lyon-Nice

Nice, attention chantier

Par Clément Gavard
Nice, attention chantier

Un point en trois matchs, une déculottée à la maison contre Dijon et une dix-huitième place pour l’instant anecdotique, voilà le contexte dans lequel Nice se déplace à Lyon ce vendredi soir. La réaction est attendue au Groupama Stadium pour la bande à Patrick Vieira.

« Je vais travailler dans de bonnes conditions avec des gens passionnés, qui vont me soutenir dans les bons comme les mauvais moments. » Pas sûr que Patrick Vieira s’attendait à connaître des mauvais moments dès le mois d’août au moment de donner sa conférence de présentation en juin. Trois journées de Ligue 1 seulement pour le jeune entraîneur de 42 ans et son OGC Nice est déjà dans le dur. Forcément, le grand Pat’ ne s’est pas caché devant les journalistes mercredi : « Sur le plan comptable, on espérait mieux. » Ah bon ? Reims et Dijon à la maison, Caen en déplacement, les Aiglons avaient un petit boulevard pour bien lancer leur saison. Résultat des courses : un point sur neuf possibles et quelques maux de tête pour ce cher Vieira.

Cruel Summer

Les Niçois doivent s’y faire, ils sont entrés dans une nouvelle ère. La parenthèse enchantée avec Lucien Favre terminée, les dirigeants du Gym ont fait le choix de l’ancien international français pour succéder au sympathique Suisse. Un pari culotté, mais plutôt sexy sur le papier : Vieira se décrit comme un adepte du beau jeu basé sur la possession de balle. Un style à la Favre, quoi. Sauf que le mercato est passé par là. À peine de retour à l’entraînement, Jean-Michaël Seri s’est envolé pour Fulham contre 30 patates, la plus grosse vente de l’histoire du club, et Alassane Pléa a filé au Borussia Mönchengladbach (23 millions d’euros). « Ce sont des joueurs importants, qui avaient une grosse influence dans les performances de l’équipe l’an passé, concédait Vieira mi-juillet. Il faut qu’on les remplace. Des gens travaillent et des joueurs vont arriver, je n’ai aucun souci de ce côté-là. » Vraiment, Patrick ?

Car Nice ne s’est pas beaucoup activé sur le mercato depuis le départ des deux tauliers. Deux nouvelles trognes ont rejoint Christophe Hérelle et Danilo Barbosa : le latéral droit Youcef Atal (22 ans) et l’attaquant prometteur Myziane Maolida (19 ans). Pas suffisant pour apporter des garanties au technicien. En outre, Nice a perdu du temps et de l’énergie avec l’interminable feuilleton Balotelli. Pour finalement voir Super Mario rester sur la Côte d’Azur, où il claquera certainement sa quinzaine de pions. Une bonne nouvelle, enfin.

Vieira à tâtons

En attendant, Vieira doit faire avec ce qu’il a sous la main, autrement dit un effectif jeune avec quelques manques. Difficile, donc, pour l’ancien coach du New York City FC de mettre en place ses idées. Pas fermé d’esprit, il a déjà tenté différents schémas tactiques, l’obligeant parfois à innover comme lors du match face à Dijon avec un 3-4-3 des familles avec le ballon, et un 4-3-3 en phase défensive, contraignant le milieu Adrien Tameze à glisser à droite pour contenir les attaques dijonnaises. Avec le succès que l’on sait. Un naufrage intégral ? Pas totalement. « Il n’y a pas une différence de quatre buts, admettait Olivier Dall’Oglio samedi dernier. Ils ont eu des occasions. Si Nice marque en premier, ça change la face du match. » Pas faux. Depuis le début de saison, le Gym n’est pas si dégueu dans le jeu (60% de possession en moyenne et 16 tirs par match). Mais comme l’a signalé Vieira, toujours pas affolé, « ça ne suffit pas pour gagner. »

À quelques heures du déplacement à Lyon, le bordel continue de régner dans la caboche de Vieira. L’entraîneur a quand même pris quelques décisions : Yoan Cardinale, à la rue contre Dijon, va être remplacé par Walter Benítez dans les cages, Balotelli fait son grand retour dans le groupe et un 4-3-3 plus classique devrait être privilégié. Un bon gros chantier.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Clément Gavard

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
03
Live : Lyon-Lens (0-2)
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe Olympique Lyonnais
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens (0-3)
Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

03
Live : Lyon-Lens (0-2)
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Nice

Logo de l'équipe Toulouse
Thijs DALLINGA of Toulouse during the Ligue 1 Uber Eats match between Toulouse Football Club and Stade de Reims at Stadium de Toulouse on October 22, 2023 in Toulouse, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport)
Thijs DALLINGA of Toulouse during the Ligue 1 Uber Eats match between Toulouse Football Club and Stade de Reims at Stadium de Toulouse on October 22, 2023 in Toulouse, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport)
Pronostic Toulouse Nice : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Toulouse Nice : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Toulouse Nice : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Patrick Vieira

Mario Balotelli