S’abonner au mag

MU-Arsenal : Il n’y a qu’un Ronaldo !

Par
MU-Arsenal : Il n’y a qu’un Ronaldo !

On le disait mort et enterré, occupé à planter des bolides sur le périph' Nord de Manchester, soucieux de faire monter les enchères d'un transfert record vers le Real... Ben, nan. Le Kid de Manchester is back. Même que c'est lui qui focalisera l'attention de cette demi-finale 100 % Premier League.

Déjà détesté par à peu près toute la planète foot, sauf à Madère et à Mancunia, il a aggravé son cas avec son Ballon d’Or 2008 soi-disant illégitime. Mais être mal-aimé, le gars s’en tape : il s’est blindé une carapace très jeune, qu’il a renforcée avec un palmarès long comme l’Ancien Testament. Non, l’affect, les sentiments, les fleurs et les oiseaux, il s’en tape grave. Y’a qu’à voir sa consommation effrénée de gonzesses pour s’en convaincre ( « je prends-je jette » , etc…).

Seul le foot compte pour lui. Et là, c’est hyper sérieux. L’Atlante l’a dit et répété : il veut laisser une trace dans l’Histoire du Foot. Par exemple, il sera du jubilé Pauleta au Parc des Princes, le 31 mai. Tout sauf un hasard ou une faveur : à 24 ans, CR7 veut faire son entrée dans la cour des Grands Anciens pour s’inscrire dès maintenant dans la lignée des joueurs de légende (Pauleta est le meilleur buteur de l’histoire de la sélection portugaise, quand même). Voilà, au lieu d’aller débiter de la cochonne californienne sitôt la saison finie avec Manchester, il a préféré honorer de sa présence un raout très élitiste regroupant pas mal de gloires du ballon rond.

Pour le reste, très chaude alerte, donc. C’est quoi, le problème ? Y’en avait quatre. Dans l’ordre : Portugal, Anelka, Ronaldo et Messi. La Seleçao, d’abord. Le Portugal est super mal barré en éliminatoires de Mondial 2010. Cristiano Ronaldo a sa part de responsabilité. Un challenge délicat, dont il a conscience, s’offre à lui : amorcer une remontée fantastique pour décrocher au moins la deuxième place, synonyme de barrage. Un super Ronaldo peut booster sa sélection dans cette mission difficile mais pas impossible. A voir…

Anelka…Niko-le-Blues caracolait joyeux en tête du classement des buteurs en Premier League. Une quinzaine de buts qui faisait la joie de Stamford Bridge mais qui irritait le Kid de Manchester. Alors après un arrêt forcé au stand en début de championnat (convalescent, il a raté les quatre premiers matchs), il a carburé progressivement pour virer en tête. Avec 17 buts, il est désormais meilleur buteur d’Albion. Une bonne occasion pour ses détracteurs de le casser encore : 4 penaltys sur 17 buts, c’est bien la preuve qu’il est nul… Ben, voyons ! Et les buts de la tête, du droit, du gauche et sur coups francs ? L’Atlante est en fait reparti sur les mêmes bases que la saison passée (41 buts avec MU), sauf qu’il a démarré plus lentement, pour cause de retour de blessure (grosse opération de la cheville, cet été, quand même). Donc, exit Anelka. Et en même temps feu sur Ronaldo ! Because, c’est étrangement quand Bibendum s’est mis a replanter sévère en championnat brésilien (en dessous du niveau de la L1) que Cristiano a mis les bouchées doubles en Premiership : il marque quasiment à chaque match depuis la 23ème journée, fin janvier… Faut pas déconner : il n’y a qu’un seul Ronaldo, et c’est lui, le Kid de Manchester. OK, le Fenomeno reste “phénoménal” mais le temps ne joue plus pour lui.

Messi, maintenant. La perle argentine explose les compteurs au sein d’un Barça de feu. Très grosse menace pour le prochain Ballon d’Or, ça ! Or, le Funchal Boy ne veut pas se laisser déposséder de sa boule dorée. Alors, il a juste marqué un but d’extra-terrestre à Porto, histoire de qualifier Manchester à lui tout seul, vite fait, bien fait (6ème minute). Une frappe météorique. Un tir de loin que ses détracteurs ne lui soupçonnaient pas, vu que c’est bien connu, « Cristiano Ronaldo marque de près, grâce aux caviars délivrés par ses coéquipiers ! » . Messi menait le bal de la C1 avec 8 buts inscrits. Le Portugais pointait loin derrière, avec une seule réalisation. Sauf que le but inscrit aux Dragons en vaut cinq, facile. En plus, c’est ce but que tout le monde retiendra, cette saison… Et voilà MU sauvé des eaux après le 2-2 casse-gueule du match aller. Manchester a pu débarquer comme d’hab dans le dernier carré de Champions League. Idem pour Cristiano : il est toujours en lice, avec Drogba, Adebayor, Eto’o et… Messi pour rivaux. Coïncidence : Messi a été inexistant hier soir contre Chelsea. Mieux, le Barça pourrait tout perdre cette semaine : C1 mal engagée et Liga compromise avec un périlleux déplacement à Bernabeu samedi soir… Un final en forme d’autoroute pour la gloire s’ouvre pour Cristiano Ronaldo. Avec encore un titre de meilleur joueur au monde, au bout. On n’en est pas là. On en est même très loin. Les Gunners en C1 et les Reds en Premiership n’ont pas dit leur dernier mot. Et Messi et le Barça, non plus ! Alors, time will tell…

Voilà. Cristiano Ronaldo est là et bien là. Toujours affamé de titres, sur la brèche avec le Portugal et surtout avec Manchester. Car aux dernières nouvelles, il n’était plus trop question que le Kid quitte MU. Son départ quasi programmé au Real est nettement moins certain. Une fois de plus, Sir Alex a dû le convaincre que pour l’instant, il valait mieux rester au top dans le « meilleur club du monde » que de tenter l’aventure dans un club madrilène en pleine reconstruction et qui va mettre un bout de temps à être de nouveau conquérant sur la scène continentale. Un Cristiano décidé à rester encore un peu à Manchester, ça pourrait faire mal en fin de saison. Début de réponse ce soir…

Par

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
03
Live : Lyon-Lens (0-2)
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe Olympique Lyonnais
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens (0-3)
Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
Takefusa KUBO of Real Sociedad and Bradley BARCOLA of PSG during the UEFA Champions League match between Paris Saint-Germain and Real Sociedad de Football at Parc des Princes on February 14, 2024 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Takefusa KUBO of Real Sociedad and Bradley BARCOLA of PSG during the UEFA Champions League match between Paris Saint-Germain and Real Sociedad de Football at Parc des Princes on February 14, 2024 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine