• France
  • FFF

Michel Platini à la FFF : le retour du fils prodigue ?

Par Nicolas Kssis-Martov

Rumeurs, campagnes dans certains médias en sa faveur, rendez-vous avec la ministre juste avant la sortie du fameux audit... Le nom Michel Platini s’impose forcément dans les esprits de ceux ou celles qui songent à l’après Le Graët. Si le footballeur appartient évidemment à la légende du foot français, voire mondial, son passé de dirigeant, notamment ses procès et autres zones d’ombre, amènent fortement à nuancer l’enthousiasme ambiant pour le retour du fils prodigue...

La FFF est en crise. Vieille tradition française, on cherche un homme – rarement une femme – providentiel, une figure qui ferait l’unanimité. Dans le petit panthéon du foot tricolore, le profil de Michel Platini s’est vite invité dans le casting. Daniel Riolo a même lancé sur RMC dans L’After un appel au peuple, #Platinipresident. À 67 ans – non, la retraite n’est pas la priorité de tout le monde -, il possèderait de fait toutes les qualités, ou du moins l’expérience, pour briguer cette haute fonction. Connu du grand public, reconnu par ses pairs, il transcende les clivages partisans : François Ruffin parle du héros tragique de Séville avec des trémolos dans la voix, et Emmanuel Macron a chanté ses louanges en direct à la radio. Il possède en outre une seconde vie dans les instances internationales du foot (dans les cercles dirigeants de la FIFA, à la tête de l’UEFA et avant ça dans l’organisation de la Coupe du monde 1998), qui remplit à bon escient un CV de candidat idéal.

Le candidat d’une monde d’avant

C’est justement à ce propos que les réticences peuvent se faire légitimement sentir. Tout d’abord au regard des affaires, notamment autour du Qatar dont il fut un partisan déterminant pour l’obtention du Mondial 2022, et les procès au milieu desquels il s’est retrouvé impliqué ou accusé. Si pour ce qui concerne la FIFA, il a été acquitté avec Sepp Blatter (le parquet fédéral de la confédération helvétique a néanmoins fait appel), le motif, un paiement de 2 millions de francs suisses après un accord oral, s’apparente un peu trop aux mauvaises manières de ce monde d’avant, hors sol, dont Noël Le Graët s’avère également emblématique. D’ailleurs quelles seraient les relations d’un Platoche, président de la FFF, avec la FIFA, alors que Gianni Infantino est sûrement l’un de ses plus intimes ennemis aujourd’hui (le premier soupçonne le second d’être derrière les révélations qui l’ont conduit devant les tribunaux et éconduit de la présidence suprême) ? Plus largement, la FFF a moins besoin de changer de tête que d’habitudes, voire de paradigme. Pour mémoire, bien que n’ayant été inculpé d’aucun chef d’accusation après avoir été entendu le 18 juin 2019 dans le cadre de l’enquête du Parquet national financier (PNF) sur l’attribution des Coupes du monde 2018 et 2022, il demeure bien cité dans cette enquête dont les investigations ne sont pas terminées…

Question essentielle ensuite, comment décrocherait-il ce siège si convoité ? Dans la foulée de quelle procédure électorale ? Avec quelles personnalités et représentativité sur sa liste ? Enfin comment entendrait-il diriger la fédé après, quelle rupture proposerait-il ? Quelle collégialité ? Quelle orientation ? Quelle priorité ? Et enfin, sur quel programme ? Que connaît aujourd’hui Michel Platini de la réalité du foot français, non seulement son élite, mais aussi celui le plus en crise, le foot amateur et ses deux millions de licencié-es, ces grands oubliés depuis deux décennies au moins. Le foot d’en bas sort épuisé du Covid, subit une profonde crise du bénévolat (et l’allongement de l’âge de la retraite va empirer la situation), un assèchement de ses subventions publiques sur fond de récession économique ou d’inévitable sobriété énergétique. Loin des Bleus, une essentielle mission attend le futur président de la FFF, s’il décide de prendre au sérieux sa fonction, sa charge, son devoir.

L’amour du beau jeu suffira-t-il ?

Certes Michel Platini, contrairement à Noël Le Graët, n’a pas peur du poids et du rôle social, culturel et même politique du foot. Les grands dossiers sur la table du futur président concernent aussi bien la question de la lutte contre les discriminations (LGBT, sexisme, racisme, etc.), l’inclusion élargie (égalité homme/femme, personnes en situation de handicap, etc.) que l’image de l’équipe de France ou ses relations avec Didier Deschamps (dont on sait qu’elles sont loin d’être idylliques). L’objet culturel foot vit en outre de petites, mais significatives mutations. D’une part dans sa pratique populaire (walking foot, futsal, foot à 7…), de l’autre par les assauts d’un marketing privé (la Kings League en est le dernier exemple) peu soucieux de ce patrimoine du ballon rond que Michel Platini rêve de voire classer par l’UNESCO. L’amour du jeu, dont se prévaut l’ancien numéro 10 des Bleus, lui servirait-il de ligne de conduite ? Il faudra aussi composer avec la résilience de l’institution, capable de briser n’importe quelle volonté de réforme. De fait, une arrivée de Michel Platini à la tête de la FFF ne pourrait survenir après le succès d’un hashtag et encore moins de l’appui de l’État (de quoi vraiment fâcher la FIFA), mais d’un mouvement de fond, qui pour l’instant tarde, il faut l’avouer, à se manifester…

Dans cet article :

Dans cet article :

Par Nicolas Kssis-Martov

Dernières actus

0
L'escroquerie avortée sur Bryan Dabo L'escroquerie avortée sur Bryan Dabo

L'escroquerie avortée sur Bryan Dabo

L'escroquerie avortée sur Bryan Dabo

0
La mobilisation des clubs turcs après le séisme La mobilisation des clubs turcs après le séisme

La mobilisation des clubs turcs après le séisme

La mobilisation des clubs turcs après le séisme

12
Quand Igor Tudor met en jeu une Rolex pour contredire un journaliste Quand Igor Tudor met en jeu une Rolex pour contredire un journaliste

Quand Igor Tudor met en jeu une Rolex pour contredire un journaliste

Quand Igor Tudor met en jeu une Rolex pour contredire un journaliste

12
Le plan du PSV pour conserver Xavi Simons la saison prochaine Le plan du PSV pour conserver Xavi Simons la saison prochaine

Le plan du PSV pour conserver Xavi Simons la saison prochaine

Le plan du PSV pour conserver Xavi Simons la saison prochaine

France

5
Varane : "Le joueur est en train de bouffer l'homme" Varane : "Le joueur est en train de bouffer l'homme"

Varane : "Le joueur est en train de bouffer l'homme"

Varane : "Le joueur est en train de bouffer l'homme"

28
Randal Kolo Muani raconte son occasion en finale Randal Kolo Muani raconte son occasion en finale

Randal Kolo Muani raconte son occasion en finale

Randal Kolo Muani raconte son occasion en finale

45
Messi raconte ses retrouvailles avec Mbappé et sa nuit avec la coupe du monde Messi raconte ses retrouvailles avec Mbappé et sa nuit avec la coupe du monde

Messi raconte ses retrouvailles avec Mbappé et sa nuit avec la coupe du monde

Messi raconte ses retrouvailles avec Mbappé et sa nuit avec la coupe du monde

30
Varane, le poids des capes Varane, le poids des capes

Varane, le poids des capes

Varane, le poids des capes

28
Raphaël Varane annonce sa retraite internationale Raphaël Varane annonce sa retraite internationale

Raphaël Varane annonce sa retraite internationale

Raphaël Varane annonce sa retraite internationale