S’abonner au mag
  • Mondial 2022
  • Quarts
  • Maroc-Portugal (1-0)

Maroc : défense d’entrer

Par Adel Bentaha
Partager
21.8k
Maroc : défense d’entrer

Héroïques face au Portugal, les Marocains ont notamment pu compter sur une défense de fer. L’arme fatale de cette Coupe du monde réussie.

Pepe et Rúben Dias face à Romain Saïss et Jawad El Yamiq. Sur le papier, ce duel de charnières ne donnait clairement pas cher de la peau des Lions de l’Atlas. Mais le CV est une chose, la détermination en est autre. Car face au Portugal comme dans leurs quatre précédentes rencontres, les Marocains ont su se montrer intraitables derrière, ne concédant que trop peu d’occasions pour être inquiétés, et appliquant à la lettre les consignes du chef Walid Regragui.

Bouclier incassable

Durant ce tournoi, et dans un schéma d’autant plus visible face à la Seleção, force est avant tout de constater que la tâche défensive a notamment été facilitée par les artistes présents dans les couloirs. Hakim Ziyech et Sofiane Boufal, habituels esthètes balle au pied, ont en effet rechigné au tacle, n’hésitant pas à fournir l’aide nécessaire à Achraf Hakimi et Noussaïr Mazraoui, leurs latéraux, moins en vue durant cette trentaine qatarie. Véritable succès en soi pour le nonchalant Ziyech en particulier, venu faciliter le travail d’une arrière-garde ultrasolide.

Le constat est alors simple : avec un seul but encaissé – œuvre de Nayef Aguerd contre son camp face au Canada (comme l’Italie en 2006) – le Maroc dispose de la meilleure défense de la compétition. Quatre clean sheets siglés Yacin Bounou et Munir El Kajoui, bien aidés par leurs joueurs de surface. Depuis l’entame du Mondial, la charnière marocaine s’est évertuée à remporter 181 duels sur les 377 proposés. Soit près de la moitié. L’exploit est réel au regard des adversaires affrontés (Croatie, Belgique, Espagne et Portugal), symbole de la sérénité dégagée par des hommes sûrs de leur force.

La vraie « Botola »

Car à y regarder de plus près, si le Maroc a « gagné petit » , il aura surtout été rarement mis réellement en danger. Sur ses 45 tirs subis, le Maroc n’en aura en effet eu que neuf de cadrés. Illustration idéale ? Le duel face à l’Espagne, conclu avec treize frappes reçues, mais une seule tentative dans le cadre du côté espagnol. Autant de chiffres et de faits, venus donner raison à une sélection jouant avec ses propres moyens, en dépit de l’adversité. La satisfaction ne saurait, dès lors, être plus grande pour les Marocains, quand quatre des cinq défenseurs centraux utilisés durant cette Coupe du monde sont issus de la formation locale. Hormis Saïss, El Yamiq (Khouribga et Raja), Benoun (Raja, Fès et Berkane), Dari (Wydad) et Aguerd (FUS Rabat) ont effectivement tous fait leurs débuts en Botola, avant d’exploser à l’étranger.

Un sentiment patriotique intense, certainement catalyseur du décuplement des émotions de chacun de ces garçons, mais surtout révélateur de la qualité – parfois méprisée – de la formation nord-africaine. « C’est une fierté pour moi, que le monde découvre la qualité des joueurs formés au pays », narrait d’ailleurs Walid Regragui à l’annonce de sa liste. Légitime, pour celui qui a fait ses classes sur le banc du Wydad avant de se jeter dans le bain international. Logique, également, pour des joueurs conscients du devoir leur incombant au moment de revêtir la tunique rouge et de partir à l’assaut des attaquants adverses. Car les plus grandes réussites naissent toujours de l’arrière, et le CV ne remplacera définitivement jamais la détermination.

En-Nesyri, forte tête
Dans cet article :
Dans cet article :

Par Adel Bentaha

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Maroc